Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours

Räikkönen n'est pas totalement sûr de pouvoir courir à Spa

partages
commentaires
Räikkönen n'est pas totalement sûr de pouvoir courir à Spa
Par :
29 août 2019 à 12:41

Un muscle froissé pourrait empêcher Kimi Räikkönen de disputer le Grand Prix de Belgique ce week-end.

La présence annoncée de Marcus Ericsson dans le paddock de Spa-Francorchamps, ce jeudi matin, avait fait sensation : pour quelle raison le pilote IndyCar allait-il faire l'impasse sur la course de Portland afin d'assurer son rôle de réserviste Alfa Romeo ?

Lire aussi :

C'est bel et bien Kimi Räikkönen qui est incertain pour le Grand Prix de Belgique après s'être légèrement blessé pendant la trêve estivale. Cependant, le Champion du monde 2007 tient à mettre les points sur les i : "Je ne suis pas handicapé. Je me suis froissé un muscle et c'est tout. On verra ce qui se passera."

Quant à savoir plus précisément comment il a contracté la blessure en question, Räikkönen demeure énigmatique et facétieux, rebondissant sur sa réputation de fêtard : "En faisant du sport. Je me fais vieux ! J'ai toujours dit que c'était plus dangereux de faire du sport que de boire de l'alcool. En général, on ne se blesse pas, on a juste la gueule de bois."

Dans ce contexte, la présence d'Ericsson à Spa-Francorchamps est parfaitement logique. "Bien sûr, il nous faut un plan B", souligne le Finlandais. "Il serait stupide de ne pas avoir notre troisième pilote au cas où je ne pourrais pas courir, ce serait le pire scénario. Il y a une raison pour laquelle chaque écurie a un troisième pilote. C'est normal. C'est une situation difficile pour lui parce qu'il avait une course, mais c'est comme ça."

Il reste désormais à définir si Räikkönen aura la condition nécessaire pour participer au Grand Prix ; les essais libres du vendredi devraient donner un élément de réponse. Car lorsqu'il lui est demandé s'il est sûr à 100% de pouvoir courir, le pilote Alfa Romeo répond : "Je ne sais pas. Je dirais que ça s'améliore. On le saura demain. C'est forcément impossible de piloter maintenant pour savoir. Nous avons des simulateurs, mais ça n'en dit pas long. On verra, mais à mon avis, ça devrait aller."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Article suivant
Ocon rejoint Renault F1 pour deux saisons

Article précédent

Ocon rejoint Renault F1 pour deux saisons

Article suivant

Hülkenberg s'en va : "Pas seulement une question de performance"

Hülkenberg s'en va : "Pas seulement une question de performance"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Alfa Romeo
Auteur Benjamin Vinel