Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
04 sept.
EL1 dans
23 jours
11 sept.
Prochain événement dans
30 jours
25 sept.
EL1 dans
44 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
58 jours
23 oct.
Prochain événement dans
72 jours
31 oct.
Prochain événement dans
80 jours

Kubica : "Alfa Romeo en a sous le coude"

partages
commentaires
Kubica : "Alfa Romeo en a sous le coude"
Par :
26 févr. 2020 à 18:22

Auteur du tour le plus rapide du jour à Barcelone, Robert Kubica estime que le meilleur reste à venir.

Voilà bien longtemps que Robert Kubica n'avait pas signé le meilleur temps d'une séance en Formule 1, même si ce ne sont que des essais hivernaux ! Au volant de la C39, le pilote de réserve Alfa Romeo a couvert 53 tours ce matin et fait de son écurie la deuxième à tourner en moins de 1'17 depuis le début des essais hivernaux après Mercedes, avec un tour en 1'16"942.

Lire aussi :

Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette situation est drastiquement différente de sa saison 2019, où il se qualifiait généralement bon dernier au volant d'une Williams peu véloce et avait encaissé un 21-0 face à son coéquipier George Russell en qualifications. "J'avais l'habitude d'être le premier en partant de la fin et de regarder le bas de l'écran pour trouver mon nom !" sourit Kubica.

"Mais peu importe. Ce qui compte, c'est la sensation, et nous avons fait une journée relativement bonne avec des choses intéressantes à passer en revue : les données et mes sensations, dont nous espérons tirer des conclusions claires. Ce n'est jamais facile le matin du premier jour [de la semaine] avec le niveau d'adhérence de la piste, tout ça... mais aujourd'hui, la sensation était assez bonne. Nous avons eu des petits problèmes, qui ne nous ont heureusement pas empêchés de mener 90% du programme prévu ce matin, je dirais."

Robert Kubica, Alfa Romeo Racing C39

Le contraste avec la Williams FW42 est évident : "Quand on passe de la voiture que je pilotais l'an dernier à celle de cette année, cela fait vraiment une grande différence. Elle est rapide. Mais qu'elle soit rapide ne signifie pas qu'elle est plus difficile à piloter. En fait, l'an dernier, en allant deux ou trois secondes moins vite, c'était plus difficile que maintenant, mais rien n'est facile en Formule 1."

Alfa Romeo a donc démontré une partie de son potentiel, dans un contexte où malgré le stade avancé de ces essais hivernaux, rares sont les écuries qui semblent avoir dévoilé leur jeu. "Je pense que nous en avons sous le coude", estime justement le Polonais, "et nous avons de nouvelles pièces qui arrivent. Il y a donc de quoi être optimiste."

"Nous avons amélioré quelques domaines où nous étions en difficulté la semaine dernière, où les pilotes titulaires et moi pensions devoir progresser, et la réaction a été très bonne, très rapide. C'est donc une question d'optimisation, mais c'est bien de voir que l'écurie réagit vite et donne de la valeur au feedback des pilotes."

Quant à savoir quand est-ce que Kubica reprendra le volant de la C39, il indique : "Tôt ou tard, je pense. Mais je ne sais pas quand."

Propos recueillis par Oleg Karpov

Coronavirus : pas d'autre report mais une situation prise au sérieux

Article précédent

Coronavirus : pas d'autre report mais une situation prise au sérieux

Article suivant

Le kilométrage des équipes après le 4e jour à Barcelone

Le kilométrage des équipes après le 4e jour à Barcelone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone II
Pilotes Robert Kubica
Équipes Alfa Romeo
Auteur Benjamin Vinel