Le Taureau Rouge à la peine sur ses terres

partages
commentaires
Le Taureau Rouge à la peine sur ses terres
22 juin 2014 à 16:37

En organisant le retour du Grand Prix d’Autriche sur son propre circuit, le fabricant de boissons énergisantes Red Bull espérait créer un événement d’envergure mondiale autour de sa marque et sans doute voir triompher l’une des monoplaces arborant ses couleurs! Mais l’air montagnard du Red Bull Ring n’a malheureusement pas souri au Taureau Rouge, qui avait plus des airs de vache folle ce week-end, s’amuseront les taquins

En organisant le retour du Grand Prix d’Autriche sur son propre circuit, le fabricant de boissons énergisantes Red Bull espérait créer un événement d’envergure mondiale autour de sa marque et sans doute voir triompher l’une des monoplaces arborant ses couleurs! Mais l’air montagnard du Red Bull Ring n’a malheureusement pas souri au Taureau Rouge, qui avait plus des airs de vache folle ce week-end, s’amuseront les taquins.

Dès le samedi, la piètre performance en qualification du champion maison Sebastian Vettel a dû faire grincer des dents Dietrich Mateschitz, le propriétaire de Red Bull, qui profitait par ailleurs de la tribune médiatique pour adresser quelques piques à Renault. Ce dimanche a réservé une course à la tournure encore bien moins glorieuse pour les siens.

Dès les premiers hectomètres, Vettel était en effet au ralenti, concédant plus d’un tour à ses rivaux, sur un problème...d'unité de puissance. Une fois relancé, un contact avec un autre concurrent avait raison de son aileron avant. C’en était trop, le mur des stands décidait donc de le rappeler pour abandonner et préserver sa mécanique pour les prochaines courses.

Le Grand Prix ne fut pas plus joyeux pour Toro Rosso, la petite sœur de Red Bull, puisqu’une défaillance du train arrière droit de Daniil Kvyat mit un terme brutal à sa progression, tandis que de l’autre côté du garage, Jean-Éric Vergne fut contraint de renoncer à la suite d’une avarie sur ses freins. Au final, seule la modeste huitième place décrochée dans la douleur par Daniel Ricciardo vient sauver les meubles du clan Red Bull.

Prochain article Formule 1
Herbert : "Williams pourrait poser problème à Mercedes"

Article précédent

Herbert : "Williams pourrait poser problème à Mercedes"

Article suivant

Le pari stratégique de Button a échoué en Autriche

Le pari stratégique de Button a échoué en Autriche
Load comments