Leclerc et les consignes Ferrari : "Je comprends l'équipe"

partages
commentaires
Leclerc et les consignes Ferrari : "Je comprends l'équipe"
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
29 mars 2019 à 11:15

Pour son premier Grand Prix disputé avec Ferrari, dès sa seconde saison en F1, le moins que l'on puisse dire est que Charles Leclerc faisait partie des pilotes fortement scrutés par l'ensemble de la communauté F1 et ses fans.

Charles Leclerc, Ferrari, en conférence de presse
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Charles Leclerc, Ferrari
Charles Leclerc, Ferrari SF90 sort large
Charles Leclerc, Ferrari SF90, passe dans l'herbe
Charles Leclerc, Ferrari SF90
Charles Leclerc, Ferrari, lors de la parade des pilotes

Qualifié cinquième, le pilote monégasque n'a pas été capable d'empêcher Max Verstappen d'intercaler sa Red Bull entre les deux Ferrari, avant de voir une nouvelle fois le Hollandais garder la main en course et signer le premier podium de Honda depuis l'introduction des motorisations hybrides.

Nombreux sont en revanche ceux qui auraient aimé savoir si Charles Leclerc, arrivé à cette même cinquième place en course, disposait du rythme pour terminer le GP inaugural de la saison devant son équipier Sebastian Vettel, derrière qui il a reçu la consigne de rester de la part de son équipe ; ce que le bénéficiaire a par ailleurs jugé parfaitement normal.

"Il n'y a pas eu de frustration de mon côté", assure la jeune recrue. "Bien entendu, c'est la première course de la saison, mais du côté de l'équipe, je ne pense pas qu'il y ait eu quoi que ce soit à gagner du fait que je sois quatrième et Seb cinquième, ou Seb cinquième et moi quatrième. C'était exactement le même nombre de points pour l'équipe et il est compréhensible qu'ils n'aient pas voulu nous voir prendre de risques en nous battant et pouvoir perdre encore plus de points. C'est comme ça et je comprends l'équipe."

Lire aussi :

"Pour être complètement honnête, je n'ai pas vraiment ressenti d'émotions, car lorsque l'on est sur une course, on est concentré sur le travail à faire dans l'auto et c'est ce que j'essaie de faire le plus possible", poursuit Leclerc, interrogé sur le sentiment procuré par le fait de porter la combinaison rouge en Australie. "Ce ne fut pas un week-end facile : nous en attendions plus après les tests [hivernaux] de Barcelone, mais d'un autre côté, je pense qu'il y a pas mal de points positifs à retirer et que Melbourne n'est pas une piste si représentative que ça concernant la performance de la voiture."

"Cela ne veut tout de même pas dire que nous sommes aussi forts que nous le voudrions et il y a beaucoup à faire, mais je suis assez confiant dans le fait que l'équipe a fait du bon travail entre Melbourne et ici pour progresser", indique-t-il dans le paddock bahreïni. "Je pense aussi que, de mon côté, j'ai commis quelques erreurs en qualifications et en course, et je vais essayer de ne pas les répéter."

Toujours prompt à faire son auto-critique de manière transparente, Leclerc détaille les points sur lesquels il estime qu'il aurait pu se montrer plus performant en Australie. "En Q3, je n'ai pas mis en place le tour que j'aurais aimé et je pense que vous avez vu ma sortie de piste en course à la télévision. Elle n'a pas eu de conséquence sur le résultat car j'étais cinquième sans personne derrière moi et qu'il n'y avait rien à gagner. Mais dans d'autres situations, cela aurait pu être pire et je dois donc travailler là-dessus."

Lire aussi :

Plus que sur ce petit égarement, c'est bien entendu sur le fait que Ferrari comptait près d'une minute de retard sur Mercedes à l'arrivée d'un Grand Prix de 52 tours qui a de quoi inquiéter le clan Ferrari alors que débute une nouvelle saison lors de laquelle la Scuderia est attendue comme le principal challenger de Mercedes.

"Nous nous attendons à être plus performants", ne peut que commenter Leclerc. "Notre package est solide. Nous avons des réponses sur le manque de performance de Melbourne. Je ne pense pas que nous les avons toutes, mais nous en avons clairement et l'on verra ici si c'était dû aux particularités de la piste ou s'il y a quelque chose d'autre. Mais je suis assez confiant dans le package dont nous disposons."

L'intégralité du programme du Grand Prix F1 de Bahreïn 2019 est à retrouver ici.

 

Article suivant
Haas avec une demi-seconde de marge sur le milieu de grille ?

Article précédent

Haas avec une demi-seconde de marge sur le milieu de grille ?

Article suivant

Changement de moteur pour Sainz chez McLaren-Renault

Changement de moteur pour Sainz chez McLaren-Renault
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Pilotes Sebastian Vettel Boutique , Charles Leclerc
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Jon Noble
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu