Leclerc ne sait pas si un podium sera possible au GP de Styrie

Charles Leclerc espère que les évolutions apportées par Ferrari pour la seconde course en Autriche lui permettront de progresser, mais il ne sait pas si ce sera suffisant pour viser le podium.

Leclerc ne sait pas si un podium sera possible au GP de Styrie

Après des performances en demi-teinte lors du Grand Prix d'Autriche, Ferrari a décidé d'avancer l'arrivée de ses évolutions pour la seconde course qui se déroulera ce week-end sur le Red Bull Ring. Malgré l'apport espéré en performance, Charles Leclerc doute que la Scuderia pourra viser le podium à la régulière, jugeant qu'il lui faudra probablement une intervention de la voiture de sécurité, comme dimanche dernier, pour arracher un aussi bon résultat.

"Si l'on se base sur ce week-end, nous ne savons pas encore", a répondu Leclerc, interrogé par Motorsport.com. "Nous apportons des évolutions sur la voiture, nous ne savons pas combien nous gagnerons et si ça nous mettra en lutte pour le podium. Mais de manière réaliste, ce sera très difficile car Red Bull et Mercedes sont très rapides. Bien sûr, le Safety Car a aidé la semaine dernière et nous avons tiré le maximum de ces opportunités, je pense que tout est possible si nous faisons la même chose ce week-end."

"C'est ce que nous essaierons de faire, mais je ne pense pas que nous pourrons être sur le podium grâce à notre performance. Mais nous travaillons pour changer cela. Je pense qu'il sera important que ces évolutions fonctionnent et que nous puissions progresser grâce à elles. Cela montrera que nous avons travaillé dans la bonne direction, mais si ce n'est pas le cas, ce sera un mauvais signe. Mais je suis confiant quant au fait que ces évolutions apporteront de la performance à la voiture. Il faudra voir en piste à quel point."

Lire aussi :

En revanche, le Monégasque juge que le podium obtenu lors de la première course apportera de la confiance supplémentaire à lui comme à Ferrari : "Cela nous a donné la confiance, dans l'équipe, de savoir que lorsque nous faisons tout parfaitement, nous pouvons obtenir de très bons résultats. Il y a évidemment eu un peu de chance la semaine dernière, mais c'est important d'avoir aussi confiance en soi, pas seulement dans les mauvais moments, mais également dans les bons. En Formule 1, il est important d'avoir confiance en la voiture, de se sentir autant à l'aise que possible pour attaquer autant que l'on veut."

Dans l'autre Ferrari, Sebastian Vettel espère trouver davantage de rythme en réglant les problèmes de maniabilité qu'il a rencontrés, qui l'ont mené à une 11e place en qualifications, à un tête-à-queue en course et à une dixième place finale. Il compte profiter d'un second week-end sur la même piste pour évaluer les évolutions apportées à la SF1000, mais surtout retrouver un bon feeling avec sa monoplace, avec l'espoir qu'un problème technique ait entravé ses performances dimanche dernier. 

"C'est une énorme opportunité pour nous d'avoir une course exactement au même endroit", explique un Vettel enthousiaste. "J'espère que nous aurons des réponses. Nous avons pu étudier en particulier mon rythme de course, qui était très loin du compte. Nous avons trouvé plusieurs choses. C'est difficile de savoir quelle différence ces choses ont pu faire, nous avons eu un problème avec les freins, peut-être lié à la suspension de la voiture. La journée de [vendredi] sera importante en cela, mais aussi pour voir si les évolutions amènent l'étape que nous espérons."

"Il est encore tôt dans la saison. Nous ne savons pas combien de temps elle durera, mais ça sera une bonne indication pour savoir si nous allons dans la bonne direction. Je pense que vous avez toujours des attentes, mais la meilleure réponse est le chronomètre en piste. Un élément sera le feeling au volant et l'autre sera les chronos que nous signerons. Nous sommes ravis, et ce sera intéressant de voir, en comparaison directe par rapport au week-end dernier, où nous serons."

partages
commentaires
Mercedes et Ferrari rappelés à l'ordre sur les protocoles COVID
Article précédent

Mercedes et Ferrari rappelés à l'ordre sur les protocoles COVID

Article suivant

Honda a intégré un maximum d'évolutions avant le gel moteur

Honda a intégré un maximum d'évolutions avant le gel moteur
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021