Leclerc ne sait pas si un podium sera possible au GP de Styrie

Charles Leclerc espère que les évolutions apportées par Ferrari pour la seconde course en Autriche lui permettront de progresser, mais il ne sait pas si ce sera suffisant pour viser le podium.

Leclerc ne sait pas si un podium sera possible au GP de Styrie

Après des performances en demi-teinte lors du Grand Prix d'Autriche, Ferrari a décidé d'avancer l'arrivée de ses évolutions pour la seconde course qui se déroulera ce week-end sur le Red Bull Ring. Malgré l'apport espéré en performance, Charles Leclerc doute que la Scuderia pourra viser le podium à la régulière, jugeant qu'il lui faudra probablement une intervention de la voiture de sécurité, comme dimanche dernier, pour arracher un aussi bon résultat.

"Si l'on se base sur ce week-end, nous ne savons pas encore", a répondu Leclerc, interrogé par Motorsport.com. "Nous apportons des évolutions sur la voiture, nous ne savons pas combien nous gagnerons et si ça nous mettra en lutte pour le podium. Mais de manière réaliste, ce sera très difficile car Red Bull et Mercedes sont très rapides. Bien sûr, le Safety Car a aidé la semaine dernière et nous avons tiré le maximum de ces opportunités, je pense que tout est possible si nous faisons la même chose ce week-end."

"C'est ce que nous essaierons de faire, mais je ne pense pas que nous pourrons être sur le podium grâce à notre performance. Mais nous travaillons pour changer cela. Je pense qu'il sera important que ces évolutions fonctionnent et que nous puissions progresser grâce à elles. Cela montrera que nous avons travaillé dans la bonne direction, mais si ce n'est pas le cas, ce sera un mauvais signe. Mais je suis confiant quant au fait que ces évolutions apporteront de la performance à la voiture. Il faudra voir en piste à quel point."

Lire aussi :

En revanche, le Monégasque juge que le podium obtenu lors de la première course apportera de la confiance supplémentaire à lui comme à Ferrari : "Cela nous a donné la confiance, dans l'équipe, de savoir que lorsque nous faisons tout parfaitement, nous pouvons obtenir de très bons résultats. Il y a évidemment eu un peu de chance la semaine dernière, mais c'est important d'avoir aussi confiance en soi, pas seulement dans les mauvais moments, mais également dans les bons. En Formule 1, il est important d'avoir confiance en la voiture, de se sentir autant à l'aise que possible pour attaquer autant que l'on veut."

Dans l'autre Ferrari, Sebastian Vettel espère trouver davantage de rythme en réglant les problèmes de maniabilité qu'il a rencontrés, qui l'ont mené à une 11e place en qualifications, à un tête-à-queue en course et à une dixième place finale. Il compte profiter d'un second week-end sur la même piste pour évaluer les évolutions apportées à la SF1000, mais surtout retrouver un bon feeling avec sa monoplace, avec l'espoir qu'un problème technique ait entravé ses performances dimanche dernier. 

"C'est une énorme opportunité pour nous d'avoir une course exactement au même endroit", explique un Vettel enthousiaste. "J'espère que nous aurons des réponses. Nous avons pu étudier en particulier mon rythme de course, qui était très loin du compte. Nous avons trouvé plusieurs choses. C'est difficile de savoir quelle différence ces choses ont pu faire, nous avons eu un problème avec les freins, peut-être lié à la suspension de la voiture. La journée de [vendredi] sera importante en cela, mais aussi pour voir si les évolutions amènent l'étape que nous espérons."

"Il est encore tôt dans la saison. Nous ne savons pas combien de temps elle durera, mais ça sera une bonne indication pour savoir si nous allons dans la bonne direction. Je pense que vous avez toujours des attentes, mais la meilleure réponse est le chronomètre en piste. Un élément sera le feeling au volant et l'autre sera les chronos que nous signerons. Nous sommes ravis, et ce sera intéressant de voir, en comparaison directe par rapport au week-end dernier, où nous serons."

partages
commentaires
Mercedes et Ferrari rappelés à l'ordre sur les protocoles COVID

Article précédent

Mercedes et Ferrari rappelés à l'ordre sur les protocoles COVID

Article suivant

Honda a intégré un maximum d'évolutions avant le gel moteur

Honda a intégré un maximum d'évolutions avant le gel moteur
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021