Le drapeau d'avertissement ne changera rien selon Leclerc

Charles Leclerc ne croit pas en un changement profond de mentalité des pilotes en piste, qui serait provoqué par le recours de la direction de course au drapeau noir et blanc pour les avertir.

Le drapeau d'avertissement ne changera rien selon Leclerc

Lui-même visé par un drapeau noir et blanc à Monza, en guise d'avertissement, Charles Leclerc ne craint pas de voir les manœuvres dépassant les limites se multiplier en piste. Le recours à ce système, voulu par la direction de course depuis quelques Grands Prix, pose question dans la manière d'aborder le combat roue contre roue et va dans le sens de ce qu'ont demandé plusieurs acteurs ces derniers mois, à savoir une plus grande liberté pour défendre et attaquer. En Italie, Leclerc a flirté avec les limites lorsqu'il a dû résister aux assauts de Lewis Hamilton, mais le pilote Ferrari ne croit pas au fait que les pilotes imaginent désormais disposer d'une sorte de joker avant d'être sanctionnés. 

"Au final, je ne pense pas que ça changera quoi que ce soit", estime le Monégasque. "Franchement, on ne sait jamais si l'on va prendre un drapeau noir et blanc ou une pénalité. Mais je n'ai pas encore parlé aux commissaires pour comprendre la différence entre le drapeau et une pénalité, et pour savoir quand ils les utiliseront dans des situations différentes. J'ai besoin de clarifier ça."

Lire aussi :

Il y a deux semaines, le duel âpre entre Leclerc et Hamilton avait fait parler, et d'abord étonné le quintuple Champion du monde. Ce dernier avait ainsi questionné l'évolution des règles, non pas pour s'en plaindre mais pour comprendre ce qui était désormais toléré ou non afin d'adapter éventuellement son pilotage lors des prochaines échéances. Dans cette confrontation qui avait vu le pilote Mercedes contraint de freiner dans l'herbe in extremis, Leclerc reconnaît qu'il ne maîtrisait pas la totalité des éléments, tout en se défendant d'avoir franchi la ligne rouge. 

"Je pense que c'est de la course à la dure", explique-t-il. "J'étais totalement conscient de ce que je faisais dans la voiture. Je pense qu'à ce moment particulier du point de freinage, je ne savais probablement pas complètement qu'il était à droite. Mais dans l'ensemble, je voulais courir correctement, ce que j'ai fait. J'ai changé mon approche après l'Autriche. De la part des commissaires, il était assez clair de pouvoir courir de manière un peu plus rude."

"Je ne pense pas que Lewis soit inquiet, car il est très fort mentalement", ajoute Leclerc quant à d'éventuelles joutes futures avec le Britannique. "Je ne pense pas que ça le préoccupe. Comme je l'ai dit, en Autriche, en voyant Max [Verstappen] se battre contre moi ainsi et en voyant la décision des commissaires, j'étais surpris, donc j'ai modifié mon approche. Ce sera peut-être exactement pareil pour Lewis. Peut-être qu'il s'attendait à une pénalité et qu'il pourrait changer son approche à partir de maintenant, car il voit que l'on peut courir de façon rugueuse. Je ne sais pas, les prochains Grands Prix nous le diront."

partages
commentaires
Pas de pénalité moteur pour Kvyat à Singapour
Article précédent

Pas de pénalité moteur pour Kvyat à Singapour

Article suivant

La poussière de freins, un plus gros problème que la pollution

La poussière de freins, un plus gros problème que la pollution
Charger les commentaires
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021
Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne Prime

Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne

La nouvelle unité de puissance installée dans la W12 de Lewis Hamilton au Grand Prix de São Paulo a aidé le Britannique à décrocher une victoire mémorable.

Formule 1
18 nov. 2021