Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Les freins expérimentaux de la Mercedes W07 dévoilés

En cette fin de saison, plusieurs écuries de Formule 1 utilisent les essais libres des Grands Prix afin de valider certains concepts destinés à la saison prochaine.

Mercedes AMG est l’une des équipes qui investit le plus de temps, et d’énergie, dans la validation d’idées qui seront peut-être implantées sur la W08.

Les ingénieurs de l’écurie allemande ont confirmé avoir stoppé le développement de la W07 et qu’on ne verra plus apparaître de nouvelles pièces d’ici le dernier Grand Prix. Le temps de piste est donc divisé entre le peaufinage des réglages et le travail de développement pour 2017.

La production des monocoques et des pièces destinées à la saison 2017 devant être lancée d’ici peu, il est crucial de valider certaines solutions techniques dès que possible. Les écuries tentent aussi de cacher certaines solutions techniques des regards indiscrets. Il est alors fréquent d'en voir certaines dissimuler des évolutions techniques derrière des pièces tout à fait banales.

Détails du compartiment des suspensions avant de la Mercedes W06
Détails du compartiment des suspensions avant de la Mercedes W06

Photo de: Giorgio Piola

Nous avons vu Mercedes adopter cette tactique l’an dernier au Brésil quand elle a diverti l’attention des observateurs loin du développement d’un élément de sa nouvelle suspension hydraulique en mettant en évidence son fameux S-duct. Ce stratagème ne passa pas inaperçu, comme on peut le constater sur l’image ci-dessus.

Nous vous avons abondamment parlé du nouvel aileron avant de la Mercedes, qui se distingue par son plan principal séparé des dérives afin de créer de nouvelles structures d’écoulement d’air. Toutefois, comme ce fut le cas au Brésil l’an dernier, Motorsport.com a déjoué le subterfuge et peut révéler que Mercedes teste depuis Monza un nouveau système de freinage avant.

 

Ce système est composé de plusieurs nouvelles pièces, notamment des cales en fibre de carbone [1] d’un matériau identique ou similaire aux disques de freins et installés de chaque côté du disque. Ces cales disposent d’orifices de refroidissement afin de dissiper la chaleur intense transmise lors des freinages.

La cale intérieure devrait être logée assez facilement à l’intérieur du caisson de frein normal, toutefois, la cale extérieure exige la présence d’un nouveau caisson concentrique doté de supports en métal [2] afin de maintenir l’écartement. Les deux cales sont refroidies par l’air canalisé par les écopes de freins. Un conduit dédié, sculpté dans l’écope, canalise l’air vers la cale intérieure. La cale extérieure est, quant à elle, refroidie par une extension de la tuyauterie croisée qui d’ordinaire sert à ventiler l’étrier (la flèche bleue indique la direction du flux d’air). 

En ce moment, nous ne pouvons pas affirmer si ces cales servent à simuler l’épaisseur accrue des disques de freins qui pourront être utilisés en 2017, épaisseur qui passera de 28 à 32mm. Mercedes peut utiliser ces cales afin de mieux comprendre l’impact thermique que cela provoquera sur les freins et les pneus. Par contre, l'écurie allemande peut aussi tester ces cales afin de savoir s’il est possible de réduire l’épaisseur du disque de freins afin de diminuer la masse en rotation.

Si cette deuxième option s’avère être la bonne, l’utilisation correcte de ces cales sera cruciale en 2017, car toutes les équipes vont rechercher des moyens d’obtenir des gains en performance. La FIA devra peut-être intervenir dans ce domaine avant que les écuries ne se lancent dans les dépenses folles en développement technologique.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Circuit Autódromo José Carlos Pace
Équipes Mercedes
Type d'article Analyse
Tags frein, technique
Topic Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola