Hamilton : "Je suis sûr que ça va être super serré"

Malgré l'avance de Mercedes lors des premiers essais du Grand Prix d'Abu Dhabi, Lewis Hamilton est loin de crier victoire.

Hamilton : "Je suis sûr que ça va être super serré"

Plus de six dixièmes de seconde, tel est l'écart entre Lewis Hamilton et Max Verstappen à l'issue des premiers essais libres du Grand Prix d'Abu Dhabi, chacun ayant signé le meilleur temps de son écurie. De là à ce que Mercedes domine le reste du week-end ? Il est trop tôt pour tirer de telles conclusions, et Hamilton en est bien conscient, même s'il est satisfait de son vendredi.

"C'est une journée relativement bonne", déclare le septuple Champion du monde. "J'aime ce circuit et les changements qu'ils y ont apportés, cela l'a rendu bien plus appréciable et bien plus fluide. Manifestement, c'est serré entre nous tous. Nous avons effectué nos séances et le rythme demeure une petite inconnue, mais je suis sûr que ça va être super serré comme lors des courses précédentes."

La base de réglages semble être bonne à l'issue de cette première journée. "La sensation n'est pas trop mauvaise, ça a bien commencé et ça a un peu empiré en EL1 avant de s'améliorer à nouveau dans la deuxième séance avec des changements que nous avons faits", poursuit Hamilton. "Désormais, il nous faut juste passer les données en revue et essayer de comprendre comment nous pouvons progresser, quelle direction prendre ; la cible se déplace en permanence. Mais sinon, la sensation est bonne."

"Je me sens bien, je me sens super bien dans mon corps, et comme je l'ai dit je pense que nous avons fait des pas en avant positifs du côté des réglages, alors nous allons essayer de perfectionner ça ce soir et de revenir en force demain."

Prendre un nouveau moteur n'est pas d'actualité

Ce dernier Grand Prix est évidemment crucial pour Lewis Hamilton, qui l'aborde à égalité de points avec le leader Max Verstappen, et avec un moteur moins usé qui a toutefois déjà perdu de sa superbe après avoir été utilisé à Interlagos et à Djeddah… avec un impact qui serait exagéré ?

"Ce n'est pas aussi important que certains ne le font croire", estime Andrew Shovlin, directeur de l'ingénierie piste, au micro de Sky Sports F1. "Je pense que Red Bull déduisait que la différence était énorme, je crois que Toto a fait pareil. À un moment, c'est un pas utile dans la bonne direction. Mais que nous l'ayons à la dernière course ou non, ça ne va pas couvrir le genre d'écart que nous avions avec Max sur un tour, même si c'est un pas dans la bonne direction."

Quant à savoir si Mercedes pourrait prendre le risque d'encaisser une pénalité de cinq places sur la grille à Yas Marina afin d'avoir un moteur neuf : "Ce n'est pas prévu. Si nous faisons ça, c'est qu'il y a eu un souci. Ça ne semblerait pas être une bonne idée, ce ne serait que si nous avons un gros problème, et encore, ce ne serait même pas le Plan A si nous perdions un moteur."

Lire aussi :

partages
commentaires
Red Bull veut que Verstappen pilote "exactement" comme d'habitude
Article précédent

Red Bull veut que Verstappen pilote "exactement" comme d'habitude

Article suivant

Nouveau tracé à Abu Dhabi : ce qu'en pensent les pilotes

Nouveau tracé à Abu Dhabi : ce qu'en pensent les pilotes
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021