Masi : La critique de Horner "n'est pas acceptable"

Michael Masi, le directeur de course de la F1, a estimé que Christian Horner avait dépassé les bornes en critiquant le commissaire ayant agité les drapeaux jaunes aux qualifications du Grand Prix du Qatar.

Masi : La critique de Horner "n'est pas acceptable"

À la fin de la Q3 du Grand Prix du Qatar, Max Verstappen a traversé sans lever le pied une zone dans laquelle deux drapeaux jaunes étaient agités par un commissaire en bord de piste, ce qui est formellement interdit par le règlement. Et même si une enquête a été ouverte tardivement, l'incident n'a pas été pris à la légère chez les juges de la FIA, qui ont infligé au Néerlandais un recul de cinq places sur la grille de départ.

Avant que le verdict ne soit prononcé, Christian Horner avait eu des mots durs envers le commissaire chargé d'agiter ces drapeaux, le qualifiant de "malhonnête" lors d'une interview. En conséquence, le directeur de Red Bull a également été averti officiellement par la FIA et participera à un programme de formation des commissaires l'an prochain.

Pour Michael Masi, responsable des officiels lors de chaque week-end de Grand Prix, les propos de Horner étaient inacceptables et méritaient d'être repris. "On ne devrait pas attaquer qui que ce soit, tout particulièrement lorsque des milliers de commissaires bénévoles partout dans le monde nous consacrent une grande partie de leur temps libre", a expliqué le directeur de course. "Sans eux, ce championnat qui est adoré par tant de personnes ne pourrait pas avoir lieu. Je défendrai chaque bénévole, chaque officiel de chaque circuit partout dans le monde, et j'insisterai sur le fait que ce n'est pas acceptable."

L'Australien a également indiqué que le commissaire concerné avait fait "de son mieux, en agissant dans le meilleur intérêt de tous et en garantissant la sécurité de tous sur la piste", ajoutant : "Je ne pense pas que quelqu'un mérite d'être critiqué pour avoir suivi son instinct".

"Christian s'est excusé pour ses commentaires. La décision du commissaire a été très claire : Christian s'est excusé et ne souhaitait pas offenser qui que ce soit. La personne en question, qui agitait le drapeau, a reçu des excuses personnelles et Christian s'est porté volontaire pour participer au séminaire des commissaires en 2022. Il s'agit d'un séminaire de deux jours, donc beaucoup de choses seront évoquées. Il y aura beaucoup de sujets et nous pourrions lui donner un sujet à présenter."

Lire aussi :

partages
commentaires
Ickx : "On a brisé l'élan essentiel de la combativité"
Article précédent

Ickx : "On a brisé l'élan essentiel de la combativité"

Article suivant

Mercedes : Des vibreurs peu agressifs à l'origine des crevaisons

Mercedes : Des vibreurs peu agressifs à l'origine des crevaisons
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021