Mazepin évincé de façon "unilatérale" et sans "procédure" par Haas

Réagissant à l'annonce par Haas de la fin de leur collaboration, Nikita Mazepin a expliqué que cette décision a été prise "sans procédure" alors même qu'il souhaitait se conformer aux exigences de la FIA.

Nikita Mazepin, Haas F1, avec son père Dmitry Mazepin

De plus en plus attendue depuis le dernier jour des essais de Barcelone, qui coïncidait avec le début de l'offensive lancée par la Russie en Ukraine, la fin de la collaboration entre Haas et son sponsor titre Uralkali, ainsi que son pilote Nikita Mazepin, a été officialisée ce samedi matin. La structure fondée par Gene Haas et dont Günther Steiner est le directeur a précisé dans son court communiqué que cette décision avait un "effet immédiat".

Outre les affrontements en Ukraine et les nombreuses mesures prises par la communauté internationale depuis lors pour porter atteinte aux intérêts russes, cette annonce est intervenue alors que la FIA a indiqué plus tôt dans la semaine qu'elle n'interdisait pas aux concurrents sous licence russe (ou biélorusse, puisque cet État est allié de la Russie dans le conflit) de participer aux épreuves internationales. Ce vendredi, la fédération a d'ailleurs précisé sous quelles conditions une telle participation était possible ; parmi celles-ci figuraient la nécessité de respecter une neutralité totale, sur circuit ou sur les réseaux sociaux, mais également l'interdiction d'afficher tout soutien à l'invasion russe.

Réagissant environ une heure plus tard à l'annonce de son éviction, Nikita Mazepin a indiqué qu'en dépit de sa volonté de se plier à ce code de conduite strict, Haas avait choisi de façon "unilatérale" et sans procédure de ne pas maintenir leur relation contractuelle.

"Chers fans et followers, je suis très déçu d’apprendre qu’il a été mis fin à mon contrat en F1", a indiqué le pilote russe sur les réseaux sociaux. "Même si je comprends les difficultés, la décision de la FIA ainsi que ma volonté continue d’accepter les conditions proposées afin de pouvoir poursuivre ont été totalement ignorées et aucune procédure n’a été suivie dans cette mesure unilatérale. À ceux qui ont essayé de comprendre, mes remerciements sont éternels. J'ai énormément apprécié mon passage en F1 et j’espère vraiment que nous pourrons tous nous retrouver dans de meilleurs moments. J’aurais plus de choses à dire dans les prochains jours."

Bien entendu, la fin de la collaboration avec Nikita Mazepin doit en sus se lire dans le contexte de celle de la fin du contrat de sponsoring titre qui liait Haas à Uralkali, entreprise spécialisée dans la production de potasse dont son père, l'homme d'affaires russe et proche du Kremlin Dmitry Mazepin, est l'un des responsables et qui est contrôlée par Uralchem, compagnie de l'industrie chimique qu'il dirige.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Haas se sépare de Nikita Mazepin et d'Uralkali
Article suivant Le problème du marsouinage sera vite résolu, selon McLaren

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France