McLaren ne pense pas à rivaliser avec Red Bull

partages
commentaires
McLaren ne pense pas à rivaliser avec Red Bull
Par :
5 avr. 2019 à 08:33

Malgré les belles promesses de Bahreïn et le rythme affiché par la MCL34 , l'écurie McLaren freine les ardeurs et ne pense pas qu'une lutte avec Red Bull puisse durer sur le long terme en 2019.

Le début de saison de l'écurie McLaren a confirmé une tendance positive quant au rythme de la nouvelle monoplace. Certes l'équipe de Woking est passée à côté du top 10 à Melbourne, mais le week-end à Bahreïn s'est autrement mieux déroulé. Ponctué par la belle sixième place de Lando Norris, le deuxième rendez-vous de la saison a de quoi réjouir les troupes britanniques. La moisson de points aurait même pu être plus importante encore si Carlos Sainz n'avait pas tout perdu dans un accrochage avec Max Verstappen en début de course, avant de connaître des ennuis de boîte de vitesses.

Lire aussi :

L'attaque lancée par le pilote espagnol sur la Red Bull démontre d'ailleurs que la MCL34 affichait un excellent niveau de performance sur le circuit de Sakhir. Prometteur, c'est certain, mais pas suffisant pour aller trop vite en besogne et prendre le risque de gonfler à tort les ambitions. PDG de McLaren Racing, Zak Brown ne pense pas que cette lutte entre McLaren et Red Bull Racing puisse devenir un refrain en 2019. "Je crois que ce sera probablement optimiste", prévient-il sur le sujet. "J'étais agréablement surpris que nous soyons proches d'eux. Mais je pense qu'il y a toujours un gros écart avec le top 3, et ce week-end ne modifie pas notre point de vue."

Un duo homogène pour faire la différence

Lando Norris, McLaren MCL34

Norris "meilleur du reste" à Bahreïn, c'est évidemment une excellente nouvelle pour McLaren, mais rien qui ne puisse être pris pour acquis. Zak Brown rappelle à quel point la densité du milieu de grille peut drastiquement changer la donne d'un circuit à l'autre.

"Nous avons clairement le sentiment d'avoir franchi un cap, mais le milieu [de peloton] est serré", insiste-t-il. "Il n'y a rien entre la quatrième et la neuvième place [entre les équipes]. Je pense toujours qu'il y aura des week-ends où nous serons la quatrième ou cinquième équipe la plus rapide, et d'autre où nous serons la huitième ou la neuvième. Pour le moment, nous avons été proches de la quatrième ou cinquième en qualifications et en rythme de course, mais je crois que ce sera lié au circuit."

"Il faut que l'équipe exécute bien les choses, mais au niveau des pilotes, nous sommes vraiment ravis de ce que font Carlos et Lando. Si l'on regarde d'autres équipes, certaines d'entre elles ont un fossé entre leurs pilotes, alors quand c'est une course à ce point serrée, tout compte. Je suis vraiment content de nos deux pilotes, ça peut faire une différence au championnat constructeurs. Pour nous, c'est tête baissée et travail acharné, c'est une guerre du développement."

Article suivant
Ferrari va tenter de réutiliser le moteur de Leclerc

Article précédent

Ferrari va tenter de réutiliser le moteur de Leclerc

Article suivant

Alonso pense être "le meilleur pilote du monde"

Alonso pense être "le meilleur pilote du monde"
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu