À Enstone, le meilleur score depuis 2013 mais toujours la 5e place

Renault a fait ce qu'il fallait pour rester dans la course pour une meilleure position que la cinquième au classement général des constructeurs, mais la tâche ne sera pas aisée à Abu Dhabi.

À Enstone, le meilleur score depuis 2013 mais toujours la 5e place

Les 28 points inscrits par Renault lors du Grand Prix de Sakhir, dimanche, constituent la plus importante moisson de points de l'équipe sur l'ensemble de la saison 2020 et même depuis son retour en Formule 1 sous son identité d'usine, en 2016. Pour voir la structure d'Enstone réaliser une telle moisson sur un unique Grand Prix, il faut en réalité remonter à l'ère Lotus quand, sur le Grand Prix de Corée du Sud 2013, la précédente incarnation du team avait réalisé un score de 33 points !

Pour autant, le bilan brut du Grand Prix de Sakhir, qui a vu Esteban Ocon signer le premier podium de sa carrière avec la seconde position, et Daniel Ricciardo accrocher la cinquième place, peut être paradoxalement considéré comme modéré, si l'on s'en tient aux enjeux mathématiques du championnat par équipes. Car en dépit de cette performance, les 40 unités inscrites par Racing Point avec Pérez et Stroll ont grandement propulsé l'équipe de Lawrence Stroll à la troisième position du championnat, 10 unités devant McLaren et 22 devant Renault.

Lire aussi :

La lutte est âpre en milieu de plateau, et si Renault a désormais concrétisé la balle de match face à Ferrari, condamné à terminer sixième au général, tout reste à faire pour se hisser plus haut qu'à la cinquième position. Néanmoins, pas question de laisser cela anéantir le moral de l'équipe qui, après la course, avait à cœur de célébrer le podium de son jeune pilote, en proie au doute après avoir été régulièrement dominé par son équipier cette saison.

"Si un résultat comme celui d’aujourd’hui salue un effort collectif, il doit aussi beaucoup à Esteban", préfère retenir Cyril Abiteboul, aussi soulagé que son pilote de l'issue de la course. "Je suis extrêmement content qu’il puisse ressentir à son tour les bonnes sensations que nous avons depuis la pause estivale coïncidant avec l’accélération des progrès de l’équipe. Nous avons eu deux podiums avec Daniel et désormais un avec Esteban et nous en sommes tous très reconnaissants. Il a réalisé un week-end très abouti avec un seul moment difficile en Q2, où nous n’avons pas réussi à passer en Q3. Cela nous a peut-être aidés avec le libre choix des pneumatiques sur la grille. Dès lors, il a mené une excellente course en parvenant à conserver ses gommes au départ, à être agressif quand il le fallait et à défendre brillamment sur la fin face à des voitures plus rapides."

Le Français concède que la tâche sera difficile pour reprendre McLaren au championnat à l'issue de la course d'Abu Dhabi et aurait préféré se présenter avec quelques points de plus sur la dernière manche de la saison. "Nous avons le sentiment que nous aurions pu faire un peu mieux avec Daniel, ce qui nous aurait aidés au championnat constructeurs. Nous donnerons tout la semaine prochaine à Abu Dhabi en ayant cela à l’esprit, mais aussi avec un surplus de motivation pour notre dernière course avec Daniel et en tant que Renault F1 Team."

partages
commentaires
Isolement, voyage, test : Hamilton encore loin d'Abu Dhabi

Article précédent

Isolement, voyage, test : Hamilton encore loin d'Abu Dhabi

Article suivant

Zizanie au stand Mercedes : ce qu'il s'est vraiment passé

Zizanie au stand Mercedes : ce qu'il s'est vraiment passé
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021