Mercedes a "clairement l'intention" de rester en F1 après 2020

Sur fond de rumeurs quant à un possible départ de la Formule 1, Mercedes a réaffirmé son intention de rester en discipline reine en tant qu'"équipe d'usine" et sous la direction de Toto Wolff au-delà de 2020.

Mercedes a "clairement l'intention" de rester en F1 après 2020

Vainqueur des six derniers titres de Champion du monde des constructeurs, Mercedes est engagé contractuellement avec la Formule 1 jusqu'en fin de saison 2020, date à laquelle expireront les Accords Concorde actuels qui régissent les relations entre le détenteur des droits commerciaux de la discipline et chacune des écuries. Depuis plusieurs mois, sur fond de négociations concernant les futurs accords, la question de l'avenir du constructeur allemand se pose et les rumeurs se multiplient quant à son implication à court et moyen termes ainsi qu'au rôle qu'y jouerait Toto Wolff, son actuel directeur exécutif.

Des bruits venus d'Allemagne ont ainsi laissé entendre ces derniers jours que Mercedes se préparait à retirer son engagement officiel et vendre ses parts à Aston Martin, et que Wolff démissionnerait en fin d'année de son poste actuel pour occuper un rôle non exécutif, similaire à celui que tenait auparavant Niki Lauda. Mais Daimler, la compagnie mère de Mercedes, a démenti ces rumeurs qualifiées de "spéculations" et mis l'accent sur son intention de demeurer en F1 sous le commandement de Wolff.

Lire aussi :

Selon les informations de Motorsport.com, Wolff n'a pas encore décidé quel serait exactement son rôle à l'avenir. Ses options iraient d'un statu quo par rapport à la situation actuelle au lancement d'une phase pour trouver un remplacement, en passant par la possibilité de prendre un rôle de direction plus important au sein de l'entreprise tout en remettant les clés de la gestion de l'écurie à quelqu'un d'autre. Quoi qu'il en soit, il semble n'y avoir aucun doute sur le fait que, même si ses responsabilités étaient susceptibles d'évoluer, Wolff conserverait un rôle important au sein de l'équipe F1.

Quant à la situation globale, un communiqué de Mercedes indique : "Les spéculations concernant un éventuel retrait de la Formule 1 continuent d'être infondées et irresponsables. La discipline a pris les bonnes mesures pour faire face aux conséquences de la pandémie de COVID-19 et mettre en place sa future viabilité financière, et nous nous en félicitons. Nous avons clairement l'intention de continuer à courir en Formule 1 dans les années à venir en tant qu'équipe d'usine de Mercedes-Benz, et de le faire avec notre associé directeur Toto Wolff."

Le contrat actuel de Wolff en tant que directeur exécutif de l'écurie se termine en fin d'année 2020 et il est discussion avec le conseil d'administration de Daimler en vue d'un nouvel accord. Quoi qu'il arrive, ce dernier ne sera pas finalisé tant que la situation autour de la pandémie de COVID-19 demeurera incertaine. Une possibilité envisagée est celle de voir l'Autrichien rester à son poste, tout en assistant à moins de Grands Prix.

L'an passé, à l'occasion du GP du Brésil, Wolff avait pour la première fois depuis six ans manqué une course, son rôle sur le terrain étant revenu au directeur technique de Mercedes, James Allison. De son propre aveu, cette "expérience" lui a permis de voir comment il pourrait composer avec le fait d'être loin de l'équipe si jamais il décidait de ne pas se rendre à d'autres GP à l'avenir. Il y a quelques semaines, après la révélation d'informations sur une prise de participation de l'Autrichien dans la compagnie de voitures de route d'Aston Martin, il avait indiqué qu'il resterait impliqué dans le projet F1 de Mercedes et que "rien ne [changerait] à court terme".

Revenue officiellement en Formule 1 en 2010 en tant que structure d'usine, l'écurie Mercedes a raflé tous les titres mis en jeu depuis 2014 et la première saison du moteur V6 turbo hybride. En plus de sa propre équipe, l'Étoile propulse actuellement Racing Point (future Aston Martin à partir de 2021) et Williams, avant de voir McLaren revenir dans son giron l'an prochain.

Avec Luke Smith et Jonathan Noble 

partages
commentaires
Williams va changer de livrée suite au divorce avec ROKiT

Article précédent

Williams va changer de livrée suite au divorce avec ROKiT

Article suivant

Découvrez le circuit de Hanoï avec F1 2020

Découvrez le circuit de Hanoï avec F1 2020
Charger les commentaires
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021