Mercedes a tenté de convaincre Bottas de changer ses réglages

Toto Wolff a révélé que Valtteri Bottas avait bravé les recommandations de Mercedes concernant ses réglages pour s'emparer de la pole position du Grand Prix de Mexico.

Mercedes a tenté de convaincre Bottas de changer ses réglages

Toujours très à l'aise sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez, Red Bull était une nouvelle fois au-dessus du lot lors des essais libres de l'édition 2021 du Grand Prix et avait les meilleures armes pour verrouiller la première ligne. Mais le taureau rouge a été défait par Mercedes, qui n'a pas quitté la première place de la Q1 à la Q3. La pole position de Valtteri Bottas a été complétée par le deuxième temps de Lewis Hamilton, plaçant ainsi les deux Flèches Noires aux avant-postes pour la première fois depuis le Grand Prix de Hongrie.

Les performances des pilotes Mercedes en ont surpris plus d'un, dont Toto Wolff ! Le directeur d'équipe a indiqué : "Ce sport continue de m'étonner. Tout peut changer si rapidement entre deux séances. À Austin, nous avons dominé le vendredi avant de perdre en performance et ici [à Mexico], nous étions loin derrière et, soudainement en Q2, nous avons débloqué le potentiel de la voiture et tout s'est mis en place."

Wolff a également révélé que les membres de l'écurie allemande avaient longtemps tenté de convaincre Bottas de changer ses réglages sur la W12 afin de gagner en performance. Le Finlandais a systématiquement refusé et bien lui en a pris puisque cet entêtement lui a offert une 19e pole position en Grand Prix, peut-être la plus belle de sa carrière.

"Tout au long de la séance, dans le garage, ils ont essayé de convaincre [Bottas] de procéder à quelques changements", a indiqué l'Autrichien. "Et il a dit 'non, je ne change pas, je ne change pas, je ne change pas'. Et ensuite, il a fait ce tour [la pole position]. C'est super de voir ce genre de performance."

La pole surprise de Mercedes a également perturbé ses plans concernant le départ. L'écurie s'attendait à s'élancer dans le diffuseur des Red Bull, les voici désormais avec le champ libre, ce qui apporte son lot d'avantages et d'inconvénients. D'un côté, l'air frais permettra à la marque à l'étoile de réduire ses craintes quant à la fiabilité de son unité de puissance, doublement sollicitée ce week-end en raison de la faible densité de l'air ; de l'autre, Bottas et Hamilton offriront leur aspiration à Max Verstappen et Sergio Pérez sur la route vers le premier virage.

"Je pense que nous nous sommes plutôt demandé ce que nous allions faire si nous partions troisième et quatrième, ce qui est un petit avantage", a expliqué Wolff. "Mais je suis très heureux que nous ayons gagné en rythme et j'espère que ces oscillations vont continuer comme ça jusqu'à la fin de la saison. Je pense que nous avons joué la sécurité avec le refroidissement de l'unité de puissance. Nous sommes dans une meilleure position maintenant que nous avons le champ libre."

Lire aussi :

partages
commentaires
Deuxième réprimande en deux jours pour Räikkönen
Article précédent

Deuxième réprimande en deux jours pour Räikkönen

Article suivant

Horner ne veut pas d'un clash Verstappen-Hamilton comme en 2019

Horner ne veut pas d'un clash Verstappen-Hamilton comme en 2019
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021