Horner ne veut pas d'un clash Verstappen-Hamilton comme en 2019

Christian Horner espère que le scénario de l'accrochage au premier tour entre Max Verstappen et Lewis Hamilton à Mexico en 2019 ne se reproduira pas ce dimanche.

Horner ne veut pas d'un clash Verstappen-Hamilton comme en 2019

Au cours de la saison 2021, la première lors de laquelle les deux hommes sont en lutte pour le titre mondial, Max Verstappen et Lewis Hamilton ont déjà connu deux accrochages majeurs, en Grande-Bretagne et en Italie. Mais auparavant, dans un autre contexte, ils se sont affrontés de façon musclée plusieurs fois, comme au GP du Mexique 2019.

La dernière course en date sur le tracé mexicain avait en effet vu une passe d'armes et un contact appuyé entre les deux pilotes alors qu'ils abordaient ensemble la section des virages 1-2-3 au départ de l'épreuve. Ils avaient tous deux perdu des positions en passant dans l'herbe et en s'infligeant quelques dégâts. Hamilton avait tout de même fini par l'emporter alors que Verstappen avait terminé sixième, victime quelques instants après l'incident du départ d'une crevaison dans une lutte avec Valtteri Bottas.

Ce dimanche, le Finlandais s'élancera en pole, suivi directement par le Britannique et le Néerlandais, pour l'une des accélérations les plus longues de la saison entre la grille de départ et le premier freinage, où le phénomène d'aspiration jouera à plein. Forcément, alors que la bataille pour la couronne se rapproche de son terme et gagne naturellement en tension, d'aucuns prédisent une nouvelle confrontation rugueuse.

Pour Christian Horner, le directeur de Red Bull, il est justement important d'éviter cette situation et de voir le drapeau à damier. "Vous devez être prudent ici parce que vous ne pouvez pas suivre [une autre voiture] trop longtemps, car les températures vont commencer à devenir incontrôlables", a déclaré Horner sur Sky Sports.

"Mais je pense que la première opportunité est au virage 1. Il suffit de regarder les images de 2019 ici pour voir que ça peut être un peu croustillant à cet endroit. L'aspiration est évidemment la plus importante sur ce premier tour. [...] Nous devons prendre un bon départ avec les deux pilotes, et essayer de faire une bonne course."

À la question de savoir ce que Verstappen serait prêt à risquer au virage 1 étant donné la lutte pour le titre, Horner a répondu : "Nous ne voulons pas d'une répétition de cette situation, si vous regardez 2019, Max est parti troisième, Lewis a été très agressif dans le virage 2, puis une crevaison a bousillé le reste de la course. Il faut être à l'arrivée, et je pense toujours que nous avons une grande chance dans cette course."

"Nous avons semblé assez bons sur le pneu medium tout le week-end", a par ailleurs indiqué Horner. "Nous ne voyons pas le pneu tendre [être utilisé] à nouveau. Max n'a jamais été très satisfait de ce pneu tendre jusqu'à présent ce week-end. Le pneu dur était bien pour nous. La première chose à faire est de réussir le départ et de voir la formation jusqu'au premier virage."

Lire aussi :
partages
commentaires
Mercedes a tenté de convaincre Bottas de changer ses réglages
Article précédent

Mercedes a tenté de convaincre Bottas de changer ses réglages

Article suivant

Ocon : "Je croyais qu'on allait être 11e ou 12e, pas si loin"

Ocon : "Je croyais qu'on allait être 11e ou 12e, pas si loin"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021