Norris a envoyé un message à Hamilton pour s'excuser

Lando Norris a révélé avoir envoyé un message à Lewis Hamilton pour s'excuser après ses commentaires "stupides et maladroits" du GP du Portugal.

Norris a envoyé un message à Hamilton pour s'excuser

Mardi dernier, Lando Norris a posté sur les réseaux sociaux un message qui ne précisait pas réellement pour quels propos il faisait amende honorable. "Je dois des excuses. J'ai été stupide et maladroit avec certaines choses que j'ai dites dernièrement dans les médias et les interviews, et je n'ai pas montré le respect que je devrais avoir envers certaines personnes. Je ne suis pas ce genre de personne, alors sachez que je dois m'excuser auprès d'eux mais aussi auprès de tous ceux qui lisent ou écoutent. Désolé", avait-il ainsi écrit.

Même si le message tombait comme un cheveu sur la soupe, ses déclarations à la presse après le record de 92 victoires en F1 atteint par Lewis Hamilton n'étaient pas passées inaperçues. Il avait déclaré : "Je suis content pour lui, rien de plus. Ça ne veut vraiment pas dire grand-chose pour moi. Il pilote une voiture avec laquelle il devrait gagner chaque course, en gros. Il ne doit battre qu'un ou deux pilotes, c'est tout. Bravo à lui, il fait toujours le travail qu'il doit faire, mais ouais, c'est juste une autre victoire pour lui."

Lire aussi :

Ce vendredi, à Imola, le pilote McLaren a confirmé que son message concernait "le commentaire sur Lewis, et [le fait] qu'il atteigne 92 victoires". Puis il a poursuivi : "Ce pour quoi j'ai beaucoup de respect et je n'ai tout simplement pas choisi les bons mots pour mettre cela en contexte."

"J'ai présenté mes excuses, mais également à Lewis lui-même, je lui ai envoyé un message. Je ne sais pas si vous le saviez à ce moment-là, mais je n'ai jamais voulu dire quelque chose comme ça de manière négative, ni le présenter sous un mauvais jour, et je respecte tout ce qu'il a fait pour réussir ce qu'il a accompli. C'est incroyable, quoi qu'il arrive. C'est juste que la façon dont je l'ai dit n'était pas celle que je voulais faire passer. Alors, j'ai dit ce que j'ai dit, je me suis excusé et je dois passer à autre chose."

Lorsque Motorsport.com lui a demandé s'il avait subi des pressions pour clarifier ses commentaires, Norris a répondu : "Non, tout a été fait de ma propre initiative. Personne ne m'a mis la pression, personne n'a rien dit, ce n'est même pas quelque chose que beaucoup de gens ont remarqué."

"Mais je me suis réveillé le matin, j'ai regardé les réseaux sociaux et il y avait juste beaucoup plus de mauvais commentaires que de bons sur les choses que j'ai dites. Comme je l'ai dit, je ne voulais pas que tout cela soit compris de cette façon ou sorti du contexte de manière négative, surtout contre Lewis."

"J'ai vu comment ça se passait, et je me suis senti mal parce que ce n'est pas la personne que je suis, en aucune façon - de jeter le discrédit sur quelqu'un ou de ne pas avoir le respect pour un tel pilote. J'ai pris la décision le matin de mettre en ligne le tweet et de présenter mes excuses et j'ai envoyé un message à Lewis en même temps, juste pour mettre les choses au clair."

"Je ferai probablement des erreurs"

Les propos sur Hamilton n'ont pas été les seuls qui ont été remarqués, il y a également eu ceux à l'encontre de Lance Stroll, avec qui Norris s'est accroché lors de la course de Portimão. Le jeune Britannique estime avoir "dépassé [la ligne de l'acceptable] à deux reprises à [son] avis" au Portugal.

"Ce n'est jamais facile", a-t-il déclaré concernant le fait d'être ouvert et honnête au moment d'effectuer des commentaires publics. "Je pense que mes premières excuses étaient plus pour le langage utilisé qu'autre chose. Je ne me suis pas excusé pour tout ce que j'ai dit, juste la façon de le dire."

"Mais ce n'est pas facile, tout ce que vous pouvez dire peut être placé hors contexte d'une certaine manière et, en particulier en 2020, il faut être prudent avec ce que l'on pense. Et bien que j'aime exprimer ma propre opinion, et c'est ce que j'ai fait dans une large mesure, je n'ai peut-être pas choisi la bonne formulation pour ce que j'ai dit."

"Mais j'ai toujours mes propres opinions et certaines personnes ne vont pas les aimer, d'autres oui, et c'est juste le monde dans lequel nous vivons. Je ferai probablement des erreurs à un moment donné à l'avenir et je dirai encore ce qu'il ne faut pas dire, mais ce n'est jamais voulu et je vais essayer de faire ce qu'il faut."

partages
commentaires

Voir aussi :

Ce que nous dit le premier aperçu des règles aéro 2021 de la F1

Article précédent

Ce que nous dit le premier aperçu des règles aéro 2021 de la F1

Article suivant

Renault s'oppose aussi au gel moteur dès 2022

Renault s'oppose aussi au gel moteur dès 2022
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021