Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
23 oct.
Prochain événement dans
24 jours
31 oct.
Prochain événement dans
32 jours
13 nov.
Prochain événement dans
45 jours
04 déc.
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
73 jours

Norris : "Qui ne voudrait pas démonter une F1 ?"

partages
commentaires
Norris : "Qui ne voudrait pas démonter une F1 ?"
Par :

Participer au démontage de sa monoplace pour soulager ses mécaniciens, c'est en fait une habitude que Lando Norris cultive depuis longtemps.

Comment Lando Norris se détend-il un dimanche soir après un Grand Prix ? Plutôt que se vider la tête avec Netflix, le Britannique préfère aider son écurie. L'image a fait le tour des réseaux sociaux le week-end dernier après le Grand Prix de Hongrie, le pilote McLaren relayant lui-même un cliché le montrant à l'œuvre sous sa monoplace pour aider ses mécaniciens. S'il a dernièrement souligné l'importance de soutenir ceux qui travaillent le plus dans l'ombre, dans une période où le calendrier est plus condensé que jamais, Norris révèle que l'anecdote n'en est pas vraiment une, et qu'il s'agit plutôt d'une vieille habitude.

Lire aussi :

"J'adore passer du temps à travailler avec les mécaniciens et les ingénieurs", explique-t-il. "C'est quelque chose que je fais depuis que j'ai rejoint McLaren, essayer de m'intégrer davantage dans l'équipe, travailler avec les mécaniciens et apprendre à mieux les connaître. Je pense que c'est un élément crucial pour apprendre à les connaître et améliorer l'ambiance dans l'équipe. Et j'aime ça. C'est très sympa, et sinon la seule chose que je ferais serait de rentrer, m'allonger sur le lit et regarder Netflix. Je préfère démonter une F1 à la place."

"Je l'ai déjà fait plusieurs fois auparavant, mais ce n'est pas quelque chose que j'avais le besoin de partager sur les réseaux sociaux. Je le fais depuis le karting, j'étais habitué à le faire. Nous avions l'habitude après la course de nettoyer tous les kartings. J'ai toujours bien aimé le faire. J'adorais faire ça quand j'étais petit, démonter les choses, etc. Je l'ai fait tout au long de ma vie, du karting jusqu'à la F1. Mais j'imagine que c'est un peu différent en F1, même si je le fais depuis 2018. Quand je faisais des séances d'essais libres [le vendredi matin], je l'ai parfois fait, pas à chaque fois, mais c'est souvent lorsque mes vols [retour] sont le lundi."

Entre plaisir personnel pour la décontraction, esprit d'équipe et allègement de la pression qui pèse sur les mécaniciens, Norris ne trouve que des points positifs à cette passion secrète.

"C'est plutôt cool", insiste-t-il. "Qui ne voudrait pas démonter une F1, l'explorer et travailler avec les mécaniciens ? C'est juste amusant. Et on apprend quelque chose de nouveau. C'est bien aussi pour l'équipe. C'est bien pour moi comme pour les mécaniciens. Ça leur facilite le travail. Ils viennent de faire tout le week-end de course. Ils ont fait trois week-ends de suite. Et je me suis dit que je pouvais les aider et leur rendre la vie un peu plus facile."

"Ce n'est pas quelque chose que j'ai choisi de faire uniquement parce que nous avons fait trois week-ends consécutifs, mais parce que je l'ai fait plusieurs fois auparavant. Ça va plus loin que le simple fait d'aider. J'aime passer du temps avec eux. Nous avons de bons moments de rigolade."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

Lando Norris, McLaren, aide ses mécaniciens
Kovalainen et la pression d'être "l'anti-Alonso"

Article précédent

Kovalainen et la pression d'être "l'anti-Alonso"

Article suivant

L'état de santé d'Alex Zanardi s'est détérioré

L'état de santé d'Alex Zanardi s'est détérioré
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lando Norris
Équipes McLaren
Auteur Basile Davoine