Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
11 jours

La nouvelle suspension Williams a fait ses débuts au Canada

partages
commentaires
La nouvelle suspension Williams a fait ses débuts au Canada
Par :
Co-auteur: Jake Boxall-Legge
8 juin 2019 à 12:07

L’écurie Williams F1 a introduit un nouveau kit de suspension pour le Grand Prix du Canada 2019 de F1.

Après avoir connu un début de saison extrêmement difficile avec des résultats décevants, Williams a modifié sa suspension avant pour Montréal avec pour objectif de rendre sa monoplace un peu plus performante. Comme beaucoup d'autres voitures sur la grille, Williams a redéfini le point d’ancrage entre le poussoir et le triangle.

Lire aussi :

Cette photo technique de Giorgio Piola dévoile le changement apporté à ce point d’ancrage, prolongeant le support auquel l'extrémité de la tige du poussoir est fixée. Ce changement modifie les points de charge appliqués sur le poussoir entre le basculeur et la roue, ce qui donne un peu plus de souplesse à la suspension.

Cette modification peut également changer le ratio de mouvement, soit le rapport entre le déplacement de la suspension et le mouvement du basculeur, ce qui augmente la charge appliquée sur les pneus afin d’améliorer la réactivité de la voiture.

En interview avec Motorsport.com, George Russell s'est dit satisfait des changements apportés à la suspension, mais a tenu à minimiser son impact sur la résolution des problèmes actuels de Williams. "Je pense que ça a vraiment fonctionné comme prévu. C'est un petit pas dans la bonne direction. Le but de ce changement était de nous donner un meilleur équilibre dans les virages. Et nous y sommes parvenus. Comme je l'ai dit, c'est un pas dans la bonne direction. Cela n'a pas résolu nos problèmes."

Lire aussi :

Robert Kubica était également optimiste quant aux améliorations qu’apporte la nouvelle suspension, même s’il n’a disposé que d’une seule séance pour l'essayer. "Elle fonctionne comme elle est censée faire, alors je pense que c'est positif", explique le Polonais. "On ne peut tirer de conclusion trop hâtive, car ce circuit est totalement différent de celui de Monaco. Mais la suspension donne les résultats espérés."

Nicholas Latifi, le pilote de réserve Williams qui remplaçait Robert Kubica lors des EL1 a déjà testé la nouvelle suspension à Barcelone, et s’est déclaré satisfait des avantages que procure la nouvelle géométrie.

Nicholas Latifi, Williams FW42
Article suivant
La dégradation des pneus risque de créer un "embouteillage" aux stands

Article précédent

La dégradation des pneus risque de créer un "embouteillage" aux stands

Article suivant

Compteur à zéro, Giovinazzi ne s'estime pas menacé chez Alfa Romeo

Compteur à zéro, Giovinazzi ne s'estime pas menacé chez Alfa Romeo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Équipes Williams
Auteur Adam Cooper