Après ses pénalités, Haas veut que le règlement soit clarifié

Ayant perdu un point en Hongrie à cause d'une pénalité qu'elle juge discutable, l'écurie Haas souhaite que la FIA clarifie le règlement.

Après ses pénalités, Haas veut que le règlement soit clarifié

Le départ du Grand Prix de Hongrie avait été donné sur une piste séchante, et les pilotes Haas avaient tiré leur épingle du jeu en chaussant des pneus pour le sec dès la fin du tour de formation. Leurs rivaux sont rentrés au stand quelques boucles plus tard, si bien qu'au cinquième passage, Kevin Magnussen était troisième et Romain Grosjean quatrième.

Au volant d'une VF-20 qui est l'une des monoplaces les moins compétitives du plateau, les deux hommes ont rapidement rétrogradé au classement – d'autant que Grosjean a déploré une voiture endommagée dans un accrochage avec Alexander Albon – mais Magnussen est quand même parvenu à franchir la ligne d'arrivée au neuvième rang.

Lire aussi :

Les pilotes Haas ont toutefois été pénalisés de dix secondes après la course, en infraction avec les règles liées aux aides au pilotage, en raison de la requête de rentrer au stand pour changer de pneus, qui leur a été communiquée lors du tour de formation. Or, une directive technique de 2017 interdit tout type d'assistance au pilote à ce moment-là, initialement pour empêcher les concurrents de perfectionner leur envol.

Lorsqu'il lui est demandé si l'écurie prendrait la même décision si c'était à refaire, Romain Grosjean répond : "Nous le referions, c'est sûr à 1000%. C'était la bonne décision et j'étais surpris que personne d'autre ne l'ait fait."

Romain Grosjean, Haas VF-20, sur la grille

Kevin Magnussen, que la sanction a fait passer de la neuvième à la dixième place, confirme : "On a le sentiment que ces règles n'ont pas vraiment été faites pour empêcher de faire ce que nous avons fait. Elles étaient censées nous empêcher de bidouiller les réglages de l'embrayage et les procédures de départ, afin d'essayer de rendre les départs plus aléatoires. Je ne pense pas qu'elles étaient censées empêcher les décisions stratégiques avant la course, mais c'est comme ça."

"Je trouve ça passionnant, quand on a ces conditions où l'on est pile à la limite entre les pneus pour le sec et pour la pluie, de pouvoir voir ces décisions stratégiques. Ce serait bien s'ils pouvaient l'autoriser clairement dans le règlement, je pense que ce n'était pas clair à 100%."

Même d'autres pilotes sont venus à la défense du duo Haas, à l'image de Daniel Ricciardo : "Je trouve cette règle très sévère, surtout à ce moment-là de la course, dans cette situation, qui peut être assez changeante. Une décision rapide d'un pilote et d'une équipe peut vraiment bouleverser la course, ça peut être une superbe action. Je trouve que cela pourrait peut-être être modifié à l'avenir."

Le directeur d'équipe Günther Steiner va donc insister pour que la situation soit clarifiée, dans un contexte où certaines écuries se sont retenues de faire le même pari que Haas, de crainte d'être pénalisées.

"Nous en discutons avec [la FIA], car je pense qu'il n'était pas dans l'intérêt de la F1 de donner une telle pénalité, c'est notre principal argument", estime Steiner. "Espérons que la FIA finira par clarifier ça, car il n'y a pas de règle en vigueur, c'est ainsi que je vois les choses. Il y a une directive technique de 2017, qui clarifie quelque chose que l'on ne peut pas faire : donner des conseils à un pilote pour l'embrayage et les choses de ce genre – mais changer les pneus n'en fait pas partie."

"C'est une zone d'ombre, et par conséquent, à mon avis, on ne devrait pas avoir de pénalité la première fois, on devrait avoir une réprimande, puis clarifier cette règle. Ainsi, à la course suivante il y aurait une règle, pas une directive technique. C'est une décision ambiguë qui a été prise, et nous attendons la clarification de la FIA."

partages
commentaires

Voir aussi :

EL1 - Verstappen devant Hamilton, Hülkenberg reprend du service

Article précédent

EL1 - Verstappen devant Hamilton, Hülkenberg reprend du service

Article suivant

McLaren teste des évolutions aéro à Silverstone

McLaren teste des évolutions aéro à Silverstone
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021