C'était un 9 février : Red Bull présente sa première F1 victorieuse

Le 9 février 2009, l'écurie Red Bull dévoile la RB5, répondant à une toute nouvelle réglementation technique qui va rebattre les cartes de la hiérarchie en F1 et propulser la firme autrichienne aux avant-postes.

C'était un 9 février : Red Bull présente sa première F1 victorieuse

Sans doute Sebastian Vettel et Mark Webber n'en ont-ils pas eu immédiatement conscience au moment d'en retirer sa couverture en ce matin de février 2009 à Jerez, mais la Red Bull RB5 allait être le point de départ d'une domination en Formule 1. La monoplace, conçue sous la direction d'Adrian Newey, qui a toujours gardé une grande affection pour celle-ci même après les titres mondiaux, répond à une réglementation technique révolutionnaire qui voit l'apparition de voitures épurées sur le plan aérodynamique, aux ailerons avant très larges et aux ailerons arrière étroits et hauts.

Ces nouvelles règles vont rebattre les cartes de la discipline reine. Après quasiment 15 ans lors desquelles les titres mondiaux ont été partagés entre grands constructeurs (Ferrari, Renault) et écuries indépendantes historiques (Williams, McLaren) de la F1, les couronnes mondiales vont cette saison-là se jouer entre deux jeunes structures. Et parmi elles, Red Bull.

Lire aussi :

L'écurie autrichienne remportera en 2009 ses premières victoires. La première, en Chine, sera signée par Vettel, le premier petit prodige estampillé Red Bull, qui avait déjà ouvert son compteur la saison précédente au volant d'une Toro Rosso, sous la pluie de Monza. Malheureusement pour la marque, elle aura face à elle une écurie revenue d'outre-tombe, pourtant armée d'une F1 ultra-efficace, fruit de deux ans de recherches de la part de Honda avant que la firme nippone ne quitte la F1 sur fond de crise financière mondiale. Brawn GP, avec sa fameuse BGP 001 dotée d'un double-diffuseur polémique, écrasera le début d'année pour se constituer un avantage qui sera ensuite géré, à mesure que le rapport de force penchera de plus en plus en faveur de Red Bull.

Si Vettel et RBR échoueront à la deuxième place de leur classement respectif en fin de saison, voyant le seul titre de Jenson Button, la RB5 aura posé les bases d'un certain nombre de concepts qui initieront la moisson de titres qui aura lieu entre 2010 et 2013 et établiront l'écurie autrichienne parmi les structures incontournables de la Formule 1.

Cliquez sur les flèches pour passer aux images suivantes.

Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
1/19

Photo de: James Moy

Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
2/19

Photo de: James Moy

Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
3/19

Photo de: James Moy

Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
4/19

Photo de: James Moy

Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
5/19

Photo de: James Moy

Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
6/19

Photo de: James Moy

Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
7/19

Photo de: James Moy

Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
8/19

Photo de: James Moy

Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing
9/19

Photo de: James Moy

Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing avec Adrian Newey, directeur technique Red Bull Racing et Christian Horner, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing avec Adrian Newey, directeur technique Red Bull Racing et Christian Horner, Red Bull Racing
10/19

Photo de: James Moy

Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing avec Adrian Newey, directeur technique Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing avec Adrian Newey, directeur technique Red Bull Racing
11/19

Photo de: James Moy

Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing avec Adrian Newey, directeur technique Red Bull Racing et Christian Horner, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing avec Adrian Newey, directeur technique Red Bull Racing et Christian Horner, Red Bull Racing
12/19

Photo de: James Moy

Rob Marshall, chef designer Red Bull Racing, Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing, Adrian Newey, directeur technique Red Bull Racing, Christian Horner, Red Bull Racing et Geoff Williis, Red Bull Racing
Rob Marshall, chef designer Red Bull Racing, Sebastian Vettel, Red Bull racing, Mark Webber, Red Bull Racing, Adrian Newey, directeur technique Red Bull Racing, Christian Horner, Red Bull Racing et Geoff Williis, Red Bull Racing
13/19

Photo de: James Moy

14/19

Photo de: Sutton Motorsport Images

15/19

Photo de: Sutton Motorsport Images

16/19

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

17/19

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

18/19

Photo de: Andrew Ferraro / Motorsport Images

19/19

Photo de: LAT Images

partages
commentaires
Lowe a été piégé par la mentalité de Williams
Article précédent

Lowe a été piégé par la mentalité de Williams

Article suivant

F1 2019 : Les nouvelles règles peut-être passées inaperçues

F1 2019 : Les nouvelles règles peut-être passées inaperçues
Charger les commentaires
Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre Prime

Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre

Ce n'est qu'une hypothèse à ce stade, qui a pris corps ce mercredi dans la presse italienne. Quelle forme pourrait prendre l'éventuel retour de Jean Todt chez Ferrari en 2022 ?

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021

Après le Grand Prix d'Arabie saoudite, vingt-et-unième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
6 déc. 2021
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021