La F1 2021 a fait ses débuts en soufflerie

La Formule 1 a dévoilé les premières images (voir la vidéo ci-dessous) de son concept 2021 en soufflerie, avec le package aérodynamique à effet de sol auquel l'on s'attendait.

La F1 2021 a fait ses débuts en soufflerie

En collaboration avec la FIA, l'équipe technique de la F1 a produit sa première version de ce que seront les monoplaces avec la nouvelle réglementation technique de 2021. Après une phase de tests en CFD (mécanique des fluides numérique), la F1 a produit un modèle à l'échelle 50% ; ce dernier a été testé dans la soufflerie Alfa Romeo, en Suisse.

Lire aussi :

D'après Nikolas Tombazis, directeur technique monoplace de la FIA, les tests en CFD ont montré une perte d'appui de 5% à 10% en suivant une autre voiture, à comparer aux 45% actuels. Selon Tombazis, la soufflerie a confirmé ces données.

"Fondamentalement, le CFD avait raison", indique-t-il à Formula1.com. "Il n'y a pas eu de surprise majeure. Il y a une perturbation de 5% à 10% via la traînée, contre 50% actuellement, bien que cela dépende de la configuration précise que l'on teste, etc."

 

En plus du package à effet de sol, constitué de deux imposants tunnels Venturi, la voiture est globalement dépourvue des déflecteurs extrêmement complexes qui sont présents sur les F1 actuelles. Le but est de rendre les batailles en piste plus serrées avec davantage de dépassements sans recourir aux aides telles que le DRS.

Directeur technique de la F1, Pat Symonds salue le travail accompli jusqu'à présent, notamment les résultats "exceptionnels" obtenus lors des simulations et des tests : "Cela surpasse ce que je pensais possible d'accomplir quand nous avons commencé ce projet. Avec les configurations que nous avons actuellement, les résultats sont exceptionnels."

L'on remarque par ailleurs que le nez est directement attaché au plan principal de l'aileron avant. De part et d'autre du museau, les cinq ailettes parallèles actuellement autorisées ont été réduites à trois et s'étendent désormais du nez jusqu'aux plaques sur les côtés. Cela a pour but d'éliminer le vortex Y250, communément utilisé pour créer une barrière entre la traînée engendrée par le pneu et le fond plat. Des déflecteurs sont justement montés au-dessus des pneus avant pour maîtriser leur flux d'air, tandis que l'aileron arrière a été révisé afin de réduire la traînée.

"Le point fondamental est que nous essayons de réduire les pertes auxquelles ferait face la voiture suivante", poursuit Tombazis. "La simplification de l'aérodynamique de la voiture de tête contribue également à la performance au niveau de la traînée, car d'une part, celle-ci n'a pas autant de méthodes pour contrôler cette traînée. D'autre part, la voiture suivante, n'ayant pas toutes ces petites pièces très sensibles, est moins susceptible d'être perturbée."

Il est par ailleurs confirmé que les nouvelles jantes 18" seront couvertes, tandis que le Halo a été redessiné afin d'être mieux intégré au design de la voiture.

Lire aussi :

La Formule 1 s'est fixé l'objectif de ratifier la réglementation 2021 en octobre, mais on ne sait pas si le design aperçu en soufflerie a évolué depuis. Les écuries actuelles ont été impliquées dans la conception du règlement et ont eu droit à davantage de temps sur le simulateur afin d'évaluer la situation.

"Les équipes se sont très bien comportées", ajoute Symonds. "Celles qui avaient les ressources pour le faire ont travaillé sur un certain nombre de projets pour nous, et elles sont toutes parfaitement informées de ce qui se passe. Nous faisons des réunions tous les deux ou trois mois, nous leur envoyons nos plans, elles les mettent dans leurs logiciels de CFD et nous envoient leur feedback."

partages
commentaires
Russell se sent prêt à rejoindre Mercedes

Article précédent

Russell se sent prêt à rejoindre Mercedes

Article suivant

McLaren salue le rôle crucial joué par Pat Fry et Andrea Stella

McLaren salue le rôle crucial joué par Pat Fry et Andrea Stella
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021