Q1 - Quatre reports et un accident

partages
commentaires
Q1 - Quatre reports et un accident
29 mars 2014 à 10:12

Ce sont de véritables trombes d’eau qui tombent sur le circuit de Sepang pendant l’heure qui précède le début de la séance de qualifications

Ce sont de véritables trombes d’eau qui tombent sur le circuit de Sepang pendant l’heure qui précède le début de la séance de qualifications. Les nuages ne s’étaient pas encore déversés sur la tête des pilotes lors des différentes séances d’essais du weekend, mais avaient déjà bien inondé la piste en soirée hier. En dépit des précipitations, la température reste élevée (mais tout de même assez basse pour la Malaisie) avec 24°C dans l’air et 30°C en piste.

La piste est tellement détrempée à quelques minutes du début officiel de période la chronométrée, que la Direction de Course prend la seule décision possible : reporter la séance de 15 minutes, les nuages orageux devant cesser de se vider à 16h10 locales selon certains radars. La FIA doit cependant annoncer un nouveau report de 15 minutes, seule l’intensité ayant un petit peu faibli après l’attente dans les tribunes (extrêmement) parsemées.





La voiture de sécurité passe la piste au crible, mais la pluie ne cesse de tomber. Pour la troisième fois, les commissaires sont contraints de décréter un nouveau report de 15 minutes. Un dernier report de 5 minutes est annoncé tandis que les pilotes prennent place à bord de leurs baquets.

Cinq pilotes, tous équipés de l’unité de puissance Renault, ont changé de boite de vitesse pour ce weekend. Le changement ayant été fait juste après le GP d'Australie, ni Vettel, Grosjean, Maldonado, Kobayashi et Ericsson ne seront pénalisés sur la grille de départ.

Après 50 minutes d’attente, les pilotes se lancent en fin en piste ! Certains, comme Button, profitent des conditions pluvieuses pour collecter encore des données aéro en badigeonnant la carrosserie de flo-vis.





Les deux Mercedes ne perdent pas un instant pour prendre la piste en pneus intermédiaires. Une très longue queue s’est formée derrière les monoplaces les plus rapides de ce weekend. La Caterham d’Ericsson reste clouée sur place dans la pitlane et doit être ramenée au garage. McLaren est l’unique team à avoir pris l’option de s’élancer avec le composé pluie, mais change d’avis après un tour d’installation.

Hamilton est le premier à boucler un tour, en 1’57.309. Son coéquipier Rosberg trouve un peu plus d’un dixième sur ce chrono et prend la tête, tandis que tous les autres, évoluant dans d’importantes projections d’eau, doivent encore trouver leurs marques.
Victime d’un « ennui » avec l’ERS, Vettel est rappelé au box dans la radio, alors qu’il détient la P9 provisoire en 2’00'422. Les premiers temps lancés des McLaren ne sont pas rassurants, mais la piste s’assèche et annonce quoi qu’il en soit de grosses améliorations dans les dernières minutes. P3, Hülkenberg est le plus proche des Mercedes, en P3…à tout de même 1.6s de Lewis Hamilton !

La situation reste dangereuse pour tous, alors que Vettel améliore sensiblement à 4 minutes de la fin en prenant le 3ème chrono. De toutes parts, chacun peut encore rencontrer une mauvaise surprise sur une piste très évolutive. Il faut rester en piste jusqu’aux derniers instants de la séance, à part chez Mercedes.
La séance de qualifications prend fin avec le drapeau rouge sur un spectaculaire contact de Marcus Ericsson contre le mur et un panneau publicitaire après avoir perdu sa monoplace sur un vibreur mouillé.

Chilton, Kobayashi, Bianchi, Sutil et Maldonado ne verront pas non plus la Q2, tandis que Vergne passe de justesse et que Grosjean place sa Lotus E22 en P11.

Prochain article Formule 1
Bianchi, P19 : "C’est plutôt positif"

Article précédent

Bianchi, P19 : "C’est plutôt positif"

Article suivant

EL3 - Mercedes confirme, McLaren inquiète

EL3 - Mercedes confirme, McLaren inquiète

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique , Marcus Ericsson
Équipes Mercedes , McLaren
Type d'article Actualités