Qualifs - Bottas met fin à la série de Hamilton !

La pole position du Grand Prix de Bahreïn 2017 a été signée par Valtteri Bottas devant Lewis Hamilton et Sebastian Vettel.

Qualifs - Bottas met fin à la série de Hamilton !
Pascal Wehrlein, Sauber C36-Ferrari
Marcus Ericsson, Sauber C36
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Esteban Ocon, Force India VJM10
Sergio Perez, Force India VJM10
Felipe Massa, Williams FW40
Lance Stroll, Williams FW40
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Charger le lecteur audio

Comme depuis que cette épreuve est nocturne, deux des trois séances d'essais libres sont disputées de jour et à une chaleur qui n'est pas représentative des conditions des qualifications et de la course.

Et lors de l'unique session sous les projecteurs de Sakhir, certains leaders ont été gênés, ce qui ne permet pas vraiment de pouvoir établir une hiérarchie sûre, au moment d'aborder l'épreuve du tour lancé.

Q1 - Sainz immobilisé, Pérez piégé

Wehrlein est le premier pilote à s'engager sur le tracé de Sakhir, en compagnie de son équipier Ericsson, tous deux en supertendres. L'Allemand signe le premier temps de référence en 1'33"502, plus de quatre dixièmes devant le Suédois. Grosjean se manque copieusement au freinage du virage 1 dans sa première tentative et doit avorter ce tour. Les Mercedes se lancent peu après dans la bataille, en gommes tendres : Bottas réalise 1'31"041 au moment où Hamilton renonce à sa première tentative après une erreur dans le secteur 2 ; le Britannique signe finalement 1'30"814 dans le tour suivant. Verstappen, en pneus à flancs rouges, est deuxième devant Vettel, en tendres. Ocon se plaint pour sa part de son DRS, qui ne s'ouvre pas.

À quatre minutes de la fin de la Q1, Grosjean est seul en piste : son temps de 1'31"691 lui permet de remonter dans la hiérarchie. Étonnamment, Räikkönen reprend la piste en pneus supertendres, alors qu'il semble à l'abri : il réalise certes le troisième temps, mais a perdu son monkey seat en passant sur le vibreur de l'avant-dernier virage. Dans la zone rouge, tous les pilotes améliorent, mais pour certains cela ne suffit pas, comme Vandoorne ou Ericsson, et pour d'autres, c'est le sort qui joue un mauvais tour puisque Sainz doit immobiliser sa Toro Rosso en piste, ce qui oblige à un ralentissement et piège notamment Pérez. C'est Alonso qui est sauvé de peu, en étant le dernier qualifié pour Q2.

Éliminés en Q1 : Sainz, Vandoorne, Pérez, Ericsson et Magnussen.

Q2 - Le Losange aux anges

Pas vraiment de temps d'attente lors de cette Q2, puisque Bottas est le premier en piste, en supertendres, suivi par son triple Champion du monde de coéquipier : 1'29"555 pour le numéro 77 devancé d'un souffle par le 1'29"535 du numéro 44. Les Mercedes sont suivies par les Ferrari, et notamment celle de Vettel qui est à 61 millièmes du Britannique. Räikkönen est repoussée à trois dixièmes, Verstappen à sept et Ricciardo à neuf. Les autres sont à plus d'une seconde. Alonso, quant à lui, n'effectue pas la moindre tentative, en raison d'un problème moteur, moteur qu'il faudra d'ailleurs changer avant la course ce dimanche.

Sur sa seule tentative, Stroll ne parvient pas à se qualifier hors de la zone rouge alors que Kvyat sort trop large dans le dernier virage, ce qui le bloque en Q2. À l'inverse, les Renault parviennent toutes les deux à intégrer le top 10, avec une très belle performance de Hülkenberg qui s'empare dans les derniers instants de la cinquième place, à six dixièmes de Hamilton, quand Palmer est dixième, ce qui constitue la première Q3 de la carrière du pilote au numéro 30. Wehrlein, pour son retour, prend la 13e place de cette séance, quand Ocon doit se contenter du 14e temps.

Éliminés en Q2 : Kvyat, Stroll, Wehrlein, Ocon et Alonso.

Q3 - Bottas pour un rien !

Ricciardo signe le premier temps en 1'30"007. Bottas fait largement mieux et explose le record du circuit (la pole de Hamilton en 1'29"493, en 2016) en 1'28"844, mais le Britannique reprend son bien, au moins provisoirement, pour 52 millièmes. La première Ferrari, celle de Vettel, est repoussée à quatre dixièmes, Räikkönen, à huit dixièmes, n'a que trois petit millièmes d'avance sur Verstappen. Suivent ensuite Ricciardo et Massa, à 1,2 et 1,5 seconde. Grosjean a décalé sa stratégie pour se retrouver seul en piste, ce qui ne lui permet pas de faire mieux que 1'30"763, à quatre dixièmes du Brésilien.

La deuxième salve débute avec Bottas qui veut confirmer sa belle prestation : le Finlandais parvient à améliorer le temps de la pole de 23 millièmes et réalise sa première pole position car Hamilton a commis une erreur dans le second secteur ! Superbe tour pour le numéro 77 ! C'est la première pole d'un pilote finlandais depuis neuf ans. Les Ferrari déçoivent en revanche, repoussée à une demi-seconde ; Ricciardo est même parvenu à devancer Räikkönen.

Q1

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart
1 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 4 1'30.814  
2 netherlands Max Verstappen  Red Bull 3 1'30.904 0.090
3 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 7 1'30.988 0.174
4 germany Sebastian Vettel  Ferrari 3 1'31.037 0.223
5 finland Valtteri Bottas  Mercedes 3 1'31.041 0.227
6 germany Nico Hülkenberg  Renault 6 1'31.057 0.243
7 brazil Felipe Massa  Williams 3 1'31.373 0.559
8 united_kingdom Jolyon Palmer  Renault 6 1'31.458 0.644
9 russia Daniil Kvyat  Toro Rosso 6 1'31.531 0.717
10 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 3 1'31.667 0.853
11 france Romain Grosjean  Haas 7 1'31.691 0.877
12 canada Lance Stroll  Williams 9 1'31.748 0.934
13 france Esteban Ocon  Force India 6 1'31.774 0.960
14 germany Pascal Wehrlein  Sauber 9 1'31.995 1.181
15 spain Fernando Alonso  McLaren 6 1'32.054 1.240
16 spain Carlos Sainz Jr.  Toro Rosso 5 1'32.118 1.304
17 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 8 1'32.313 1.499
18 mexico Sergio Pérez  Force India 7 1'32.318 1.504
19 sweden Marcus Ericsson  Sauber 9 1'32.543 1.729
20 denmark Kevin Magnussen  Haas 8 1'32.900 2.086

Q2

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcartkm/h
1 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 3 1'29.535   217.604
2 finland Valtteri Bottas  Mercedes 3 1'29.555 0.020 217.555
3 germany Sebastian Vettel  Ferrari 3 1'29.596 0.061 217.456
4 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 3 1'29.843 0.308 216.858
5 germany Nico Hülkenberg  Renault 6 1'30.169 0.634 216.074
6 netherlands Max Verstappen  Red Bull 3 1'30.307 0.772 215.744
7 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 3 1'30.497 0.962 215.291
8 brazil Felipe Massa  Williams 3 1'30.677 1.142 214.863
9 france Romain Grosjean  Haas 6 1'30.857 1.322 214.438
10 united_kingdom Jolyon Palmer  Renault 6 1'30.899 1.364 214.338
11 russia Daniil Kvyat  Toro Rosso 6 1'30.923 1.388 214.282
12 canada Lance Stroll  Williams 3 1'31.168 1.633 213.706
13 germany Pascal Wehrlein  Sauber 6 1'31.414 1.879 213.131
14 france Esteban Ocon  Force India 6 1'31.684 2.149 212.503
15 spain Fernando Alonso  McLaren 2

Q3

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart
1 finland Valtteri Bottas  Mercedes 6 1'28.769  
2 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 6 1'28.792 0.023
3 germany Sebastian Vettel  Ferrari 6 1'29.247 0.478
4 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 6 1'29.545 0.776
5 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 6 1'29.567 0.798
6 netherlands Max Verstappen  Red Bull 6 1'29.687 0.918
7 germany Nico Hülkenberg  Renault 3 1'29.842 1.073
8 brazil Felipe Massa  Williams 6 1'30.074 1.305
9 france Romain Grosjean  Haas 3 1'30.763 1.994
10 united_kingdom Jolyon Palmer  Renault 3 1'31.074 2.305
partages
commentaires
Alonso : "Le moteur a explosé"
Article précédent

Alonso : "Le moteur a explosé"

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix de Bahreïn

La grille de départ du Grand Prix de Bahreïn
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021