Qualifs - Hamilton renoue avec la pole après 10 GP

Lewis Hamilton s'est offert le meilleur temps de la séance de qualifications du Grand Prix d'Abu Dhabi et partira depuis les commandes du Grand Prix, dimanche. Le Britannique n'avait plus signé la pole position depuis le GP d'Allemagne, il y a dix GP.

Qualifs - Hamilton renoue avec la pole après 10 GP

Q1 : Grosjean éliminé, Russell achève Kubica avec un 21/0

Le soleil est sur le point de se coucher sur Abu Dhabi, illustrant le terme d'une saison qui déroule sa dernière séance de qualifications de l'année, alors que débutent les 18 minutes de Q1 déterminant qui seront les 5 éliminés qui occuperont le fond de la grille.

Lire aussi :

Sur une piste glissante d'après le retour immédiat des pilotes, et offrant des températures bien différentes de celles de l'après-midi (quand s'étaient déroulés les EL3), Verstappen signe une première référence en 1'36''390 en pneus tendres, le plaçant devant Leclerc. Lui aussi sur le composé pneumatique le plus tendre dès sa première tentative de tour lancé, Hamilton (qui se plaint d'un baquet qui bouge légèrement) se place en tête alors que Vettel est une nouvelle fois vu à la faute, avec un tête-à-queue dans son tour de sortie dans la ré-accélération du dernier virage menant sur la ligne droit de départ/arrivée. Par chance, la Ferrari ne heurte rien et peut poursuivre la séance, signant finalement un premier tour lancé à 0''7 de la référence.

Dans les stands, la Toro Rosso de Kvyat est lâchée juste sous le nez de Grosjean, ce qui irrite le Franco-Suisse, qui doit encore par ailleurs se placer dans la zone de sécurité à deux minutes de la fin de séance. Le pilote Haas ne se montre pas en mesure d'égaler la performance cde son équipier, classé 14e : c'est l'élimination, avec les deux Alfa et les deux Williams…

Les éliminés en Q1 : Grosjean, Giovinazzi, Räikkönen, Russell, Kubica

P. Pilote Moteur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 6 1'35.851  
2 Thailand Alexander Albon Honda 9 1'36.102 0.251
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 6 1'36.200 0.349
4 Netherlands Max Verstappen Honda 3 1'36.390 0.539
5 Monaco Charles Leclerc Ferrari 5 1'36.478 0.627
6 Mexico Sergio Pérez Mercedes 8 1'36.961 1.110
7 Germany Sebastian Vettel Ferrari 4 1'36.963 1.112
8 Australia Daniel Ricciardo Renault 6 1'37.106 1.255
9 France Pierre Gasly Honda 6 1'37.198 1.347
10 Spain Carlos Sainz Jr. Renault 5 1'37.358 1.507
11 Germany Nico Hülkenberg Renault 6 1'37.506 1.655
12 Canada Lance Stroll Mercedes 8 1'37.528 1.677
13 United Kingdom Lando Norris Renault 5 1'37.545 1.694
14 Russian Federation Daniil Kvyat Honda 6 1'37.683 1.832
15 Denmark Kevin Magnussen Ferrari 8 1'37.710 1.859
16 France Romain Grosjean Ferrari 8 1'38.051 2.200
17 Italy Antonio Giovinazzi Ferrari 6 1'38.114 2.263
18 Finland Kimi Räikkönen Ferrari 6 1'38.383 2.532
19 United Kingdom George Russell Mercedes 8 1'38.717 2.866
20 Poland Robert Kubica Mercedes 6 1'39.236 3.385

Q2 : Mercedes travaille déjà la stratégie de course

Les choses repartent pour 12 minutes en Q2, avec de nouveau 5 pilotes à éliminer avant de voir le top 10 en découdre pour les places de tête de la grille de départ.

C'est avec le composé pneumatique medium que Hamilton prend tout d'abord la piste et signe sa première référence, en 1'35''634. Les deux Ferrari disposent des tendres : de manière révélatrice, ces pneus offrant plus de grip ne permettent cependant pas aux autos rouges de se placer devant la Mercedes… Comme le Champion du monde, Bottas et Verstappen sont initialement en mediums : le Finlandais se place à 0'040 de son leader, tandis que Verstappen évolue P5, derrière les Ferrari.

Serein, Hamilton chausse les tendres pour son tout dernier tour mais freine notablement sur la ligne droite de départ/arrivée afin de ne pas améliorer son chrono : c'est avec les pneus mediums que Mercedes souhaite prendre le départ du GP, et le choix des gommes du top 10 est déterminé par l'allocation utilisée pour réaliser le meilleur chrono de Q2.

Les éliminés en Q2 : Pérez, Gasly, Stroll, Kvyat, Magnussen

P. Pilote Moteur Tours Temps Écart
1 Monaco Charles Leclerc Ferrari 6 1'35.543  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 6 1'35.634 0.091
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 3 1'35.674 0.131
4 Germany Sebastian Vettel Ferrari 6 1'35.786 0.243
5 Netherlands Max Verstappen Honda 6 1'36.275 0.732
6 Spain Carlos Sainz Jr. Renault 6 1'36.308 0.765
7 Thailand Alexander Albon Honda 6 1'36.718 1.175
8 United Kingdom Lando Norris Renault 6 1'36.764 1.221
9 Australia Daniel Ricciardo Renault 6 1'36.785 1.242
10 Germany Nico Hülkenberg Renault 6 1'36.859 1.316
11 Mexico Sergio Pérez Mercedes 5 1'37.055 1.512
12 France Pierre Gasly Honda 6 1'37.089 1.546
13 Canada Lance Stroll Mercedes 6 1'37.103 1.560
14 Russian Federation Daniil Kvyat Honda 6 1'37.141 1.598
15 Denmark Kevin Magnussen Ferrari 6 1'37.254 1.711

Q3 : Ferrari se rate, Verstappen dit merci

Comme toujours en Q3, les pilotes ne disposent que de deux réelles occasions de réaliser un tour lancé pouvant leur permettre d'extraire le meilleur de leur monoplace. C'est Hamilton qui frappe le premier, signant un 1'34''828 le plaçant en pole position provisoire, devant un Verstappen (+0"311) contrariant Bottas, troisième par la faute d'un freinage mal appréhendé dans le dernier virage. Respectivement 4e et 5e, Leclerc et Vettel ne semblent pas en mesure de mêler Ferrari à la lutte pour la pole, tandis qu'Albon occupe la sixième place, devant les deux McLaren et les deux Renault.

Il n'y aura même pas de seconde tentative pour Leclerc, dont la monoplace ne franchit pas la ligne à temps au terme du tour de préparation pour pouvoir réaliser un nouveau tour lancé. Hamilton améliore avec la manière et s'offre la pole position en 1'34''779, tandis que Bottas signe le second chrono avant sa rétrogradation sur la grille.

Dans la bataille que se livrent Sainz et Gasly pour la sixième place du championnat du monde des pilotes, c'est Sainz qui se donne pour le moment les meilleures conditions pour conserver sa position au terme du Grand Prix d'Abu Dhabi, grâce à une qualification en 9e position qui se transformera en 8e place sur la grille, quatre rangs devant le Français.

Ferrari, qui n'a jamais qualifié une de ses autos sur la première ligne de la grille à Yas Marina, devra encore attendre une saison pour tenter de changer cette statistique. Comme c'est actuellement le cas au championnat, les Rouges ont une nouvelle fois été battus par Verstappen.

P. Pilote Moteur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 7 1'34.779  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 7 1'34.973 0.194
3 Netherlands Max Verstappen Honda 7 1'35.139 0.360
4 Monaco Charles Leclerc Ferrari 5 1'35.219 0.440
5 Germany Sebastian Vettel Ferrari 6 1'35.339 0.560
6 Thailand Alexander Albon Honda 6 1'35.682 0.903
7 United Kingdom Lando Norris Renault 6 1'36.436 1.657
8 Australia Daniel Ricciardo Renault 3 1'36.456 1.677
9 Spain Carlos Sainz Jr. Renault 6 1'36.459 1.680
10 Germany Nico Hülkenberg Renault 6 1'36.710 1.931

partages
commentaires
Vers un gel partiel du développement moteur en F1 ?

Article précédent

Vers un gel partiel du développement moteur en F1 ?

Article suivant

La grille de départ du GP d'Abu Dhabi

La grille de départ du GP d'Abu Dhabi
Charger les commentaires
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021