Qualifs - Rosberg devance Pérez, Hamilton trop brouillon

C'est Nico Rosberg qui a signé la pole position du tout premier Grand Prix disputé dans les rues de Bakou, devant Sergio Pérez et Daniel Ricciardo. La séance a été marquée par les nombreuses erreurs de Lewis Hamilton, seulement 10e.

Qualifs - Rosberg devance Pérez, Hamilton trop brouillon
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Marcus Ericsson, Sauber C35
Jenson Button, McLaren MP4-31
Pascal Wehrlein, Manor Racing
Rio Haryanto, Manor Racing MRT05
Felipe Nasr, Sauber C35 passe un cône dans la voie des stands
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Valtteri Bottas, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12

Après trois séances d'essais et de nombreuses fautes, plus ou moins grosses, l'heure est venue de se mesurer réellement au Circuit Urbain de Bakou et à son tracé atypique, à la fois rapide et qui ne pardonne pas l'erreur.

Daniel Ricciardo et Sergio Pérez en ont fait les frais avec, pour ce dernier, un crash qui n'a pas été sans conséquences puisque le Mexicain a dû changer de boîte de vitesses, ce qui le fera reculer automatiquement de cinq places sur la grille de départ de la course.

Q1 - Button fait grise mine, les Manor étonnent

Les Toro Rosso sont les premières en piste, suivies par une grande partie du peloton, et notamment les Mercedes qui se mettent immédiatement à l'abri, avec Rosberg en 1'44''1 et Hamilton en 1'44''2. Les premiers instants de la séance permettent de constater que le trafic sera sans doute un problème puisque les pilotes ont peu d'espace pour se décaler. L'aspiration sera quant à elle un avantage puisque Verstappen bénéficie de la proximité d'une Renault pour monter à 354 km/h !

Dans le même temps, Grosjean souffre de ses freins et multiplie les embardées dans les échappatoires ; il se plaint vivement à la radio. Hamilton se fait lui-même une frayeur dans le virage 15. Derrière les Flèches d'argent, à huit minutes du terme de la séance, on trouve Ricciardo à quatre dixièmes. Les Ferrari n'ont toujours pas signé le moindre temps, on prend un risque du côté de la Scuderia.

 

Finalement, Vettel signe un temps à moins de cinq minutes de la fin de Q1 mais, à plus de 1"3 des Mercedes après sa première tentativ. Les Force India, les deux Red Bull et une Williams devancent la SF16-H. Cependant, la piste va en s'améliorant. En fond de classement, les Renault souffrent beaucoup, mais les temps sont très serrés et il est difficile d'y voir clair avant les toutes dernières secondes de cette première partie de séance.

Button, sous la menace, n'arrive pas à s'extirper de la zone rouge, le Britannique ne parvenant même pas à battre le temps de la Manor de Haryanto qui fait une belle impression en étant éliminé certes, mais pour un tout petit peu plus d'un dixième, juste devant son équipier Wehrlein.

Éliminés en Q1 : Haryanto, Wehrlein, Button, Ericsson, Magnussen et Palmer

Q2 - Hamilton en difficulté

Ricciardo est le premier en piste, là encore devant une grande partie du peloton, en tout cas la partie qui redoute un incident sur cette piste que d'aucuns jugent dangereuses.

Gutiérrez est le premier à signer un temps mais il est évidemment rapidement battu, et notamment par les Williams. Hülkenberg commet une erreur dans le secteur 3 qui oblige dans le même temps Hamilton à ralentir alors qu'il était dans un tour lancé. Son temps n'est pas aussi bon que prévu, alors que Rosberg, qui n'a pas été gêné, prend aisément la première position.

Au vu des chronos, Hamilton doit ressortir pour assurer son passage en Q3 car il va forcément se retrouver sous la menace. La plupart des pilotes font de même. Mais Hamilton se loupe dans son tour lancé au virage 6 et n'aura donc qu'une seule tentative en fin de qualifications, et qui plus est cette gomme qui a été abîmée devra être celle du début de course. Le Britannique se relance et parvient à se sauver, en signant un temps à une seconde de son équipier.

 

Derrière, Hülkenberg ne parvient pas à hisser sa Force India en Q3 malgré une voiture performante, tout comme Alonso qui se plaint du trafic et de la gestion de celui-ci par McLaren. À noter, la belle performance de Grosjean, qui manque de peu la Q3 et revient dans le paddock avec le sourire.

Éliminés en Q2 : Grosjean, Hülkenberg, Sainz, Alonso, Gutiérrez et Nasr

Q3 - Hamilton flirte trop avec le mur !

Si les drapeaux jaunes ne s'en mêlent pas, une lutte entre les Mercedes est attendue pour la pole, Hamilton ayant déjà bien entamé son capital pneus. Ricciardo est le premier pilote à activer le chronomètre avec un temps de 1'45''2 rapidement battu par Vettel en 1'44''5, lui-même allègrement devancé par la Force India de Pérez en 1'43''5. Dans le même temps, Bottas et Verstappen se gênent au virage 1. Hamilton, largement en tête dans son tour lancé, commet à nouveau une erreur dans le virage 15 cette fois et tire tout droit, ce qui annihile son tour et celui de son équipier, qui était derrière sur la piste.

La deuxième salve est lancée avec Pérez en tête provisoirement, loin devant les deux Ferrari. Rosberg améliore cependant en 1'42''7 et signe certainement la pole puisque Lewis Hamilton est à l'arrêt sur la piste. Il a touché l'intérieur du virage 9 et sa roue a cassé, il ne sera pas mieux que 10e de cette séance ! Le drapeau rouge est brandi pour dégager la W07 Hybrid alors qu'il reste deux minutes et cinq secondes de séance.

Il y a la queue en sortie des stands, mais sans Rosberg qui ne prend même pas part à la fin de la séance. C'est un petit train qui s'élance, les pilotes font la course pour les positions en piste, Vettel et Verstappen dépassant Bottas. La foire d'empoigne continue dans le début du tour lancé mais les chronos sont cette fois déclenchés. Chose incroyable, Ricciardo et Vettel signent le même temps mais comme l'Australien l'a signé avant l'Allemand - pour moins d'une centaine de mètres -, c'est bien le pilote Red Bull qui est troisième et donc deuxième sur la grille puisque Pérez sera pénalité.

Nico Rosberg signe la 25e pole de sa carrière !

GP Europe - Qualifications

ClaPiloteChassisTempsÉcart
1  Nico Rosberg  Mercedes 1'42.758  
2  Daniel Ricciardo  Red Bull 1'43.966 1.208
3  Sebastian Vettel  Ferrari 1'43.966 1.208
4  Kimi Räikkönen  Ferrari 1'44.269 1.511
5  Felipe Massa  Williams 1'44.483 1.725
6  Daniil Kvyat  Toro Rosso 1'44.717 1.959
7  Sergio Pérez  Force India 1'43.515 0.757
8  Valtteri Bottas  Williams 1'45.246 2.488
9  Max Verstappen  Red Bull 1'45.570 2.812
10  Lewis Hamilton  Mercedes 2'01.954 19.196
11  Romain Grosjean  Haas 1'44.755 1.997
12  Nico Hülkenberg  Force India 1'44.824 2.066
13  Carlos Sainz Jr.  Toro Rosso 1'45.000 2.242
14  Fernando Alonso  McLaren 1'45.270 2.512
15  Esteban Gutiérrez  Haas 1'45.349 2.591
16  Felipe Nasr  Sauber 1'46.048 3.290
17  Rio Haryanto  Manor 1'45.665 2.907
18  Pascal Wehrlein  Manor 1'45.750 2.992
19  Jenson Button  McLaren 1'45.804 3.046
20  Marcus Ericsson  Sauber 1'46.231 3.473
21  Kevin Magnussen  Renault 1'46.348 3.590
22  Jolyon Palmer  Renault 1'46.394 3.636
partages
commentaires
Ecclestone assure que le retour d'Imola est possible

Article précédent

Ecclestone assure que le retour d'Imola est possible

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix d'Europe

La grille de départ du Grand Prix d'Europe
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021