Quand les Champions voient Ricciardo s’installer au sommet

partages
commentaires
Quand les Champions voient Ricciardo s’installer au sommet
9 août 2014 à 16:00

Qu’y a-t-il de plus gratifiant pour un pilote que de voir son talent reconnu par ses pairs ? Qu’il le soit par deux Champions du Monde sans doute !Au lendemain du Grand Prix d’Allemagne, Daniel Ricciardo s’était attiré des compliments appuyés de la part de Fernando Alonso après un duel épique qui avait tourné à l’avantage de l’Espagnol

Qu’y a-t-il de plus gratifiant pour un pilote que de voir son talent reconnu par ses pairs ? Qu’il le soit par deux Champions du Monde sans doute !

Au lendemain du Grand Prix d’Allemagne, Daniel Ricciardo s’était attiré des compliments appuyés de la part de Fernando Alonso après un duel épique qui avait tourné à l’avantage de l’Espagnol. Une semaine plus tard, les deux hommes se retrouvèrent en Hongrie, dans un final haletant qui vit le pilote australien aller conquérir sa deuxième victoire de la saison, en dépassant tour à tour Lewis Hamilton puis Fernando Alonso.

Sans surprise, le double Champion du Monde a renouvelé ses compliments, et dit une nouvelle fois tout le bien qu’il pensait du pilote Red Bull. « Je crois qu’il mène l’équipe championne du monde ; cela veut tout dire », a souligné Alonso.

« Il fait un travail fantastique cette année et désormais il a déjà quelques bouteilles [de champagne]. A Hockenheim j’avais des pneus frais qui m’ont probablement permis de le passer avec un certain avantage, mais même dans ces conditions ce n’était pas facile. [A Budapest] je n’avais pas vraiment le matériel pour me battre mais j’ai essayé de faire de mon mieux. Mais sans aucun doute, félicitations à lui, pour tout la totalité du championnat, et ce sera une bagarre intéressante dans les prochaines années. »

Ces éloges, pourtant peu fréquentes de la part d’Alonso, ont trouvé écho dans la bouche de Lewis Hamilton, qui salue lui aussi un Ricciardo qui « pilote fantastiquement bien depuis le début de l’année ». Les deux anciens coéquipiers chez McLaren – en 2007 – sont d’accord : Ricciardo est là pour durer.

« Ce n’est pas seulement maintenant, c’est sur l’ensemble de l’année qu’il a montré son talent et il est de plus en plus fort », ajoute le Britannique. « Ce n’est pas seulement l’un des gars les plus agréables du paddock, mais aussi l’un des meilleurs pilotes ici, c’est certain. »

Prochain article Formule 1
Bilan mi-saison : Lotus et l'ambition désenchantée

Article précédent

Bilan mi-saison : Lotus et l'ambition désenchantée

Article suivant

Qui es-tu, Nathanaël Berthon ?

Qui es-tu, Nathanaël Berthon ?
Charger les commentaires