Räikkönen : "Beaucoup, beaucoup de saisons où j'ai failli arrêter"

Alors qu'il vient d'annoncer qu'il prendrait sa retraite en fin de saison 2021, à l'âge de 42 ans, Kimi Räikkönen a expliqué que son projet initial en F1 était d'arrêter sa carrière avant l'âge de 30 ans.

Räikkönen : "Beaucoup, beaucoup de saisons où j'ai failli arrêter"

La retraite de Kimi Räikkönen, annoncée par le pilote lui-même sur Instagram ce mercredi, mettra fin à la carrière la plus longue d'un pilote en Formule 1, avec 19 saisons et normalement plus de 350 Grands Prix en catégorie reine à son compteur quand il raccrochera la combinaison. Mais selon les dires du Champion du monde 2007 lui-même, son passage dans le championnat aurait dû être bien plus court.

"Je pense que le premier plan a toujours été d'être à la retraite avant d'avoir 30 ans. Mais ça n'a pas marché. Honnêtement, je peux vous dire qu'il y a eu beaucoup, beaucoup d'années où j'ai failli arrêter, d'un jour à l'autre, vous savez, cela aurait pu être au milieu de l'année ou n'importe quel jour de la semaine. Mais il se trouve que c'est aujourd'hui, bien longtemps après mon premier projet."

Lire aussi :

Cette "retraite avant d'avoir 30 ans", le Finlandais l'a en réalité connu puisque son départ de la Scuderia Ferrari en fin de saison 2009 avait été annoncé en septembre de cette saison-là, avant son trentième anniversaire. Il s'est ensuite adonné au rallye, en WRC notamment, avant de revenir à la Formule 1 en 2012 par le biais de l'équipe Lotus.

"Mais vous savez, évidemment, j'ai été absent pendant quelques années. Donc non, comme je l'ai déjà dit, sans [ce break hors de la F1], je ne serais pas là aujourd'hui. Mais je sais comment c'est et je faisais du rallye à ce moment-là. Mais c'est plutôt agréable de faire autre chose", a-t-il ajouté sur le sujet.

Interrogé par Motorsport.com sur ce qu'il pourrait faire par la suite, il a répondu : "Si je le savais aujourd'hui, je vous le dirais, mais comme je l'ai dit, je n'ai rien de prévu. Je ne prévois pas vraiment de faire des plans pour le moment. Je veux profiter de ce moment sans programme. Le planning peut être celui de notre famille, et ça me convient. J'ai hâte d'y être. Qui sait, peut-être qu'il y aura des courses, peut-être pas. Je ne sais vraiment pas."

Et pourquoi pas une activité à la télé comme consultant ? "Ce n'est pas la raison pour laquelle je suis venu ici en premier lieu, donc j'en doute, mais je ne me vois pas faire ça. Et comme je l'ai dit, pour l'instant je n'ai aucun projet après cette année, à part des projets de vacances d'été, mais je ne pense pas être allé à la moindre course [...] avant la première [de ma carrière, au GP d'Australie 2001], je ne les regardais même pas vraiment. Donc qui sait ce qui va se passer."

partages
commentaires

Voir aussi :

Cette règle vieille de 40 ans qui a rendu folle la F1

Article précédent

Cette règle vieille de 40 ans qui a rendu folle la F1

Article suivant

Une visibilité moindre avec les F1 modernes sous la pluie ?

Une visibilité moindre avec les F1 modernes sous la pluie ?
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021