Räikkönen n'a pas pris de décision sur son avenir en F1

Kimi Räikkönen a indiqué qu'il n'avait pas encore pris de décision au sujet de son avenir au-delà de 2020, tout en indiquant que les questions familiales joueraient un rôle important dans son choix.

Räikkönen n'a pas pris de décision sur son avenir en F1

Désormais âgé de 40 ans, Kimi Räikkönen est dans la seconde année de son contrat de deux saisons avec Alfa Romeo. Pour le moment, ni lui ni son équipier Antonio Giovinazzi n'ont été renouvelés. Et pour le Finlandais, la question reste en suspens sur le plan personnel. "Je n'ai pas encore décidé", a-t-il simplement répondu ce jeudi en conférence de presse.

Puis, quand il lui a été demandé s'il se voyait poursuivre une troisième année l'aventure avec Alfa, qui est en fait l'écurie Sauber sous un autre nom, avec qui il avait fait ses débuts en 2001, il a ajouté : "Je ne sais pas. Tout d'abord, je dois décider de ce que je veux faire, et ensuite nous verrons. Évidemment, pour le moment, c'est ce qu'il faut décider en premier lieu. Et ensuite, je ne vois pas que ce ça changerait si je courais pour eux, ou ne courais pas. Comme je l'ai dit, avant d'avoir décidé ce que je ferai, ces choses ne sont pas vraiment sur ma liste."

Lire aussi :

La forme d'Alfa Romeo, pour le moment dans une situation sportive difficile, jouera un rôle, mais d'autres paramètres, personnels, auront encore plus d'importance. "Bien sûr, cela va aussi faire une différence, je préfère courir dans une bonne position et me battre pour les points, mais honnêtement, il n'est jamais garanti, qu'importe votre destination pour une nouvelle année, que ça soit bon ou mauvais."

"Je pense que la situation globale est bien plus importante à mes yeux. D'abord, il y a la famille, et évidemment les enfants qui grandissent. Cette année, j'ai pu passer plus de temps à la maison, donc c'est super, mais je pense que c'est vraiment ce qui va [décider] si je cours ou non. Il y aura un moment où je voudrai être à la maison, et faire autre chose."

Quand un journaliste lui a demandé s'il pourrait quitter Alfa Romeo pour faire place à un jeune pilote, suggérant que cela avait pu se passer en 2001 quand le double Champion du monde Mika Häkkinen a quitté McLaren et que Räikkönen l'y a remplacé, le Champion 2007 a souri : "Je doute qu'il soit parti juste pour moi ! Je suis sûr qu'il avait d'autres choses en tête que ce qui allait m'arriver."

"J'avais de toute façon un contrat de trois ans avec Sauber. Les gens ont peut-être vu les choses sous cet angle, qu'il est simplement parti pour être un type sympa et me donner la place, mais ça ne marche pas comme ça. Et honnêtement, ma décision est basée sur ce que je pense être bon pour moi, et n'a rien à voir avec le fait que cela aide ou non quelqu'un. Si vous voulez le faire, très bien, faites-le, mais ce n'est pas comme ça que je prends mes décisions."

Quant à Giovinazzi, il a confirmé ne pas avoir non plus de nouvelles sur son avenir. "Je ne sais pas, je pense encore qu'il est un peu trop tôt. Vous savez, on vient de faire six courses. Je sais juste que je dois continuer comme je le fais, juste être régulier, être compétitif. Et puis on verra."

partages
commentaires

Voir aussi :

Confiant chez Racing Point, Pérez ne parle pas avec d'autres écuries

Article précédent

Confiant chez Racing Point, Pérez ne parle pas avec d'autres écuries

Article suivant

Chez Williams, des pilotes soulagés après "une période stressante"

Chez Williams, des pilotes soulagés après "une période stressante"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Lieu Spa-Francorchamps
Pilotes Kimi Räikkönen
Équipes Alfa Romeo
Auteur Fabien Gaillard
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021