Räikkönen ne doute plus après une transition "facile"

partages
commentaires
Räikkönen ne doute plus après une transition
Par :
25 févr. 2019 à 11:58

Kimi Räikkönen explique que la transition "facile" vers Alfa Romeo a éliminé les doutes qu'il avait sur son départ de Ferrari vers sa nouvelle équipe.

Le Champion du monde 2007 a signé un contrat pour revenir chez Sauber après avoir perdu sa place chez Ferrari en faveur de Charles Leclerc durant la saison 2018. L'équipe courra sous le nom Alfa Romeo cette année et a démarré sa pré-saison de manière encourageante la semaine dernière à Barcelone, où Räikkönen a déclaré que sa préparation en dehors de la piste s'était déroulée à merveille.

"C'est une équipe différente, mais je ne pense pas que ce soit mieux ou pire", a déclaré le Finlandais quand il lui a été demandé si Alfa lui convenait mieux que Ferrari. "Nous avons déjà beaucoup travaillé et tout s'est bien passé [le premier jour]. C'est une manière [de travailler] naturelle. Quand je pilote, je ne ressens aucune différence."

Lire aussi :

"Il y a toujours des doutes en changeant d'équipe. Ça peut toujours être compliqué d'obtenir des choses que l'on veut, mais jusqu'ici la transition a été très simple. C'est un bon groupe de personnes. Ce n'est pas aussi important en taille que mon équipe précédente, mais ce sont des bonnes personnes et tout se passe comme il faut."

Alfa Romeo a terminé la première semaine en semblant avoir l'avantage sur les autres équipes de milieu de peloton au niveau du chrono. Cependant, Räikkönen a prédit deux dernières journées "chargées" derrière le volant afin de "s'occuper" des réglages de la voiture. Il ne se fixe aucun objectif pour la saison.

"Tant que nous faisons le maximum que nous puissions faire, je n'ai aucun doute sur le fait que les résultats viendront", assure-t-il. "Il est impossible de dire quel sera le résultat final. À voir comment ils ont travaillé sur la voiture et ce qu'ils ont produit durant l'hiver, il semble que ça rejoigne nos attentes. Où cela nous mènera, je n'en sais rien. Personne ne sait, après les essais, où chacun se situe."

Article suivant
Pérez craint que le Mexique ne perde la F1 "pour des décennies"

Article précédent

Pérez craint que le Mexique ne perde la F1 "pour des décennies"

Article suivant

Le sort de Williams, symptôme d'une F1 impitoyable

Le sort de Williams, symptôme d'une F1 impitoyable
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Sauber
Auteur Scott Mitchell
Be first to get
breaking news