L'étonnant détour qui a dévoilé les secrets de la Red Bull

Les écuries de Formule 1 font tout leur possible pour tenir leurs secrets à l'abri des regards mais parfois, des événements indésirables les révèlent.

L'étonnant détour qui a dévoilé les secrets de la Red Bull

Le week-end dernier, lorsque Max Verstappen s'est retrouvé au ralenti dans la ligne droite principale d'Imola pendant les essais libres, peu de monde pouvait imaginer que sa Red Bull ferait ensuite un petit peu de tourisme dans la ville avant de réintégrer son garage.

Après un passage sur un vibreur, la monoplace a subi un bris de transmission qui a contraint son pilote à s'immobiliser juste après la sortie des stands. Néanmoins, l'endroit où se trouvait la voiture a compliqué son évacuation. Décision a été prise de la charger sur un camion-plateau et de la ramener dans le garage Red Bull en empruntant les routes publiques autour du circuit. Une excursion imprévue et loin d'être idéale pour l'écurie.

Lire aussi :

Tout d'abord, ce détour avant de revenir dans le paddock était long, ce qui a empêché Red Bull Racing de réparer la monoplace avant la fin de la séance. Mais pire sans doute, la monoplace s'est retrouvée exposée à tous les regards lors de son chargement sur la dépanneuse, car les mécaniciens n'étaient pas sur place pour la dissimuler comme cela se fait habituellement.

La situation n'a que moyennement fait sourire chez Red Bull, dont le conseiller spécial Helmut Marko n'a pas manqué d'ironiser. "La voiture n'est revenue dans le paddock qu'après de nombreux détours. Nous avons pensé qu'elle irait à Maranello", a-t-il lancé.

La RB16B n'est bien sûr pas allée jusqu'à l'usine Ferrari, mais évidemment, plusieurs photographes ont pu réaliser de nombreux clichés pendant la manœuvre. Comme le montrent les photos de Giorgio Piola, on a ainsi pu apercevoir une partie de la monoplace qui est rarement visible puisque le fond plat, sa transition et le diffuseur étaient à découvert.

 

Les photos en gros plan montrent comment l'équipe a continué à installer des ailettes sur la moitié inférieure des écopes de freins arrière, bien qu'elles soient plus étroites afin de respecter la nouvelle réglementation.

Il convient aussi de noter les efforts consentis pour maintenir l'intégrité de la forme du diffuseur : les rivets qui maintiennent le support métallique de l'autre côté des trois extensions de type Gurney sont visibles, et la section inférieure la plus extérieure dispose d'une finition métallique.

 

Une fois la voiture installée sur le camion-plateau, Giorgio Piola a pu s'en rapprocher davantage que ce qui était possible dernièrement en raison des protocoles COVID. Sur la photo ci-dessus, on peut observer l'une des zones les plus importantes de la voiture compte tenu des changements réglementaires.

Red Bull est l'une des sept équipes utilisant le fond plat en Z, auquel est associée une panoplie d'éléments en amont pour faciliter la circulation du flux d'air vers l'arrière.

Les cinq ailettes et le liston plus large (flèches blanches) sont tous orientés vers le bord du fond plat pour contraindre la direction prise par le flux d'air lorsqu'ils passe sur toute la longueur de la voiture.

 

Giorgio Piola a également profité de l'interruption de la course par drapeau rouge, le dimanche, pour prendre des clichés révélant quelques secrets. La photo ci-dessus, en l'absence de roue arrière montée sur la Red Bull, nous donne l'opportunité d'observer les écopes de freins et les listons ajoutés sur les bords du fond plat et du diffuseur.

Vous noterez à quel point l'équipe a agrandi l'ouverture au niveau du bras de suspension supérieur, tout comme la présence de différentes ouvertures dans le tambour afin de laisser la chaleur venir réchauffer les freins.

Ces ouvertures sont placées autour du tambour pour que la chaleur puisse être diffusée dans la roue, et donc vers le pneu de manière spécifique. Le but est de contrôler la température du pneu pour en améliorer la performance et en réduire l'usure.

Le bord du fond plat et le liston externe primaire forment également une seule surface, avec un enroulement spécifique afin d'induire la structure de flux d'une manière précise, avec une section ascendante mais subtile à l'arrière du fond plat (flèche rouge).

Sur le diffuseur, l'extension de type Gurney la plus externe est aussi pensée pour faciliter l’interaction et le travail à la limite de cet élément (flèche bleue). 

partages
commentaires
Sainz et Schumacher ont roulé à Fiorano
Article précédent

Sainz et Schumacher ont roulé à Fiorano

Article suivant

Red Bull a trouvé son directeur technique moteur... chez Mercedes !

Red Bull a trouvé son directeur technique moteur... chez Mercedes !
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021