Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Red Bull frustré par la décision de Renault sur le moteur de Ricciardo

partages
commentaires
Red Bull frustré par la décision de Renault sur le moteur de Ricciardo
Par :
25 juil. 2018 à 13:09

Red Bull a été frustré par la décision de Renault de ne pas fournir toutes les pièces possibles pour l'unité de puissance de Daniel Ricciardo en Allemagne, même avant la défaillance de l'Australien en course.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Cyril Abiteboul, directeur général, Renault Sport F1 Team
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, devant Fernando Alonso, McLaren MCL33
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Cyril Abiteboul, directeur général, Renault Sport F1 Team

Le constructeur français a seulement permis à Red Bull d'introduire de nouveaux exemplaires pour trois des six éléments de l'unité de puissance sur la monoplace de Ricciardo. En conséquence, l'équipe n'a pas pu bénéficier d'un filet de sécurité supplémentaire lié à l'ajout des trois autres composantes dans le parc de son pilote, et ce malgré l'impact quasi nul des pénalités car il s'élançait déjà depuis le fond de grille.

Inévitablement, la tension entre les deux parties est toujours présente alors qu'approche la fin de leur relation, tout cela étant exacerbé par le fait que la firme autrichienne est toujours liée contractuellement à Carlos Sainz, ce qui complique les plan de Renault en vue de 2019, mais aussi par le scénario de la course d'Hockenheim.

Lire aussi :

La structure de Milton Keynes a décidé de changer d'unité de puissance en Allemagne car elle ressentait qu'il s'agirait d'un bon compromis pour écoper d'une pénalité sur la grille, surtout avec l'opportunité évidente que représente ensuite Budapest.

Vendredi, Ricciardo a été équipé d'un nouveau MGU-H, d'une nouvelle batterie et d'une nouvelle unité de contrôle électronique, lui garantissant dès lors un départ en fond de grille.

La plupart des observateurs s'attendaient à ce qu'il suive le protocole normal et change toutes les pièces, en disposant ainsi également d'un V6, d'un turbo et d'un MGU-H neufs pour samedi. Il aurait ainsi pu amoindrir l'impact de telles pénalités, et les nouveaux exemplaires auraient été ajoutés au pool pour les courses à venir. Cependant, Renault a déjà décidé que Ricciardo ne disposerait pas de ces éléments supplémentaires en Allemagne, ce qui a gâché l'opportunité de recevoir des pénalités "gratuites".

Avant la course, il était clair que la direction de Red Bull était frustrée par cette décision, Christian Horner déclarant à Motorsport.com : "C'est une question pour Renault. La stratégie normale est de tout changer quand on peut." Coïncidence malheureuse, en course, Ricciardo a été contraint à l'abandon en raison d'une défaillance de l'unité de puissance, même si son origine et l'état des pièces concernées n'ont pas été communiqués. 

"D'abord, nous devons comprendre ce qui s'est passé", a déclaré le directeur général de Renault Sport, Cyril Abiteboul, à Motorsport.com. "Il n'y avait aucune raison de modifier l'ICE [le moteur à combustion interne], à ce moment-là. C'est toujours la même chose : avec le recul, après la course, on peut toujours réinventer le monde et refaire les scénarios, mais c'est comme la stratégie, humide et sec, c'est comme beaucoup de choses."

"Mais à ce moment-là, quand nous avons pris la décision, avec les informations que nous avions sur le moment, il n'y avait absolument aucune raison [de changer l'ICE]. Une défaillance moteur peut arriver n'importe quand, même avec un moteur neuf, malheureusement, ça peut arriver, comme c'est arrivé par le passé. Il n'y avait pas plus de certitude avec un nouveau moteur qu'avec un vieux moteur, donc je pense qu'il faut d'abord découvrir ce qui s'est passé avant de tirer la moindre conclusion."

Abiteboul a par ailleurs démenti que la décision de ne pas fournir à Ricciardo l'ensemble des éléments de l'unité de puissance était due à l'indisponibilité des pièces. "Il n'y a aucun problème de disponibilité. Dans un premier temps, nous sommes vraiment concentrés sur la Spécification C, nous sommes entre deux spécifications et il est mieux d'essayer d'attendre que la Spec C soit disponible."

"Et dans un second temps, il y avait suffisamment de kilométrage disponible sur ce moteur et sur un autre moteur précédent pour atteindre la Spec C [sans avoir à changer]. Il y avait suffisamment de kilométrage avec les moteurs déjà présents dans le parc pour couvrir le reste de la saison avec ceux-ci et avec la Spec C. Évidemment, cette réponse semble complètement inappropriée après l'information que nous avons eu [dimanche], mais avec une boule de cristal on peut réinventer le monde et faire beaucoup de choses différemment."

Article suivant
La F1 rend hommage à Sergio Marchionne

Article précédent

La F1 rend hommage à Sergio Marchionne

Article suivant

Le système hybride de Ferrari satisfait toujours la FIA

Le système hybride de Ferrari satisfait toujours la FIA
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Adam Cooper