Red Bull renonce à faire appel des décisions sur Hamilton

Red Bull n'a pas fait appel des décisions des commissaires du Grand Prix d'Arabie saoudite sur Lewis Hamilton.

Les EL3 ont été une séance mouvementée pour Lewis Hamilton, le Britannique ayant été l'objet, après coup, de deux enquêtes pour des situations différentes. D'abord pour une infraction présumée à un double drapeau jaune puis pour une gêne sur Nikita Mazepin.

Le septuple Champion du monde, qui risquait jusqu'à huit places de pénalité selon la jurisprudence en vigueur (5 pour les drapeaux jaunes, 3 pour la gêne), n'a finalement écopé que d'une réprimande pour la seconde des deux infractions présumées.

Les commissaires ont bien constaté la gêne sur le pilote Haas au virage 8 mais ont mis en cause à la fois le pilote et l'équipe. Dans l'autre cas de figure, il semble qu'une mauvaise manipulation ait contribué à déclencher très brièvement les drapeaux jaunes et que ceux-ci ne sont pas apparus au pilote lors de son passage dans la zone concernée.

C'est dans ce contexte et entre l'annonce de ces deux décisions que les qualifications ont démarré. Au terme de celles-ci, Hamilton a signé la pole à la suite d'une erreur de Max Verstappen dans son dernier tour lancé. Les regards se sont alors immédiatement tournés vers Red Bull : l'écurie autrichienne allait-elle faire appel des décisions sur Hamilton pour tenter de faire pénaliser le rival du Néerlandais dans la course au titre ?

Une interrogation alimentée par des propos tenus par Helmut Marko, responsable de haut rang de la marque, pour ServusTV : "Nous avons fait appel contre cette décision. Max a pris cinq places sur la grille au Qatar, et ici soudain un drapeau jaune n'est plus un drapeau jaune. Il y a une autre interprétation, mais ça ne peut pas continuer ainsi, être interprété de manière si arbitraire. C'était un drapeau jaune, il y avait clairement un drapeau jaune sur le panneau d'affichage. L'équipe aurait au moins dû l'avertir. Nous avons fait appel, mais nous avons désormais d'autres préoccupations. Mais nous suivons ça."

Toutefois, plus tard dans la soirée, la FIA a précisé qu'aucun appel n'avait été interjeté contre aucune des deux décisions susmentionnées dans le délais imparti, ce qui a finalement été confirmé par Red Bull.

Lire aussi :
partages
commentaires
Hamilton heureux de devancer des Red Bull "vraiment rapides"
Article précédent

Hamilton heureux de devancer des Red Bull "vraiment rapides"

Article suivant

Red Bull ne prendra "aucun risque" avec la boîte de Verstappen

Red Bull ne prendra "aucun risque" avec la boîte de Verstappen
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021