Formule 1
25 juil.
-
28 juil.
Événement terminé
01 août
-
04 août
Événement terminé
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Course dans
21 Heures
:
07 Minutes
:
09 Secondes
26 sept.
-
29 sept.
Essais Libres 1 dans
5 jours
10 oct.
-
13 oct.
Essais Libres 1 dans
19 jours
24 oct.
-
27 oct.
Essais Libres 1 dans
33 jours
31 oct.
-
03 nov.
Essais Libres 1 dans
41 jours
14 nov.
-
17 nov.
Essais Libres 1 dans
54 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
Essais Libres 1 dans
68 jours

Toujours en construction, Renault F1 a perdu de l'argent en 2018

partages
commentaires
Toujours en construction, Renault F1 a perdu de l'argent en 2018
Par :
11 sept. 2019 à 15:15

Les comptes publiés par Renault F1 pour l'année 2018 traduisent la phase de construction dans laquelle se trouve encore l'écurie française.

L'écurie Renault F1 Team a généré davantage de revenus en 2018 qu'en 2017, mais a également subi des pertes plus importantes sur cette période. C'est ce que montrent les comptes publiés cette semaine, et qui présentent un chiffre d'affaires qui est passé de 153 millions d'euros à 164,5 M€. Cette hausse, qui s'explique par une prime plus élevée en passant de la neuvième à la sixième place du championnat constructeurs entre 2016 et 2017, n'a pas empêché le passage d'un bénéfice de 1,2 M€ en 2017 à un déficit de 8,3 M€ l'an dernier. 

Renault confirme que "malgré une croissance continue du chiffre d'affaires, les résultats financiers se sont détériorés pour la première fois en trois ans" et que cet effet découle de plusieurs facteurs, à commencer par la faiblesse de la Livre sterling face à l'Euro et au Dollar. "La plupart des chiffres d'affaires sont en Euro et en Dollar, tandis que la majorité des coûts sont en Livre sterling", précise Renault, qui évoque également des "ressources supplémentaires allouées au développement de la voiture en cours de saison" pour justifier le déficit. 

Lire aussi :

Les comptes rendus publics mettent par ailleurs en évidence la phase de construction dans laquelle se trouve encore l'écurie française. Le nombre moyen d'employés était de 606 en 2017, pour atteindre 676 en 2018 : parmi les 70 recrutements, 32 concernaient la production, 25 l'ingénierie et 13 le secteur administratif. Par conséquent, les coûts de personnel ont augmenté de plus de 10,5 M€ à l'année. Autre illustration de l'investissement consenti, les près de 12 M€ d'actifs venus s'ajouter aux 38,8 déjà existants et qui illustrent les efforts produits pour améliorer les infrastructures d'Enstone. Renault fait d'ailleurs savoir que cette phase de dépense n'a pas encore achevée : "Si l'important investissement requis au départ est désormais terminé, il y a des projets majeurs dans les tuyaux pour 2019 et au-delà, afin d'accomplir l'objectif à long terme de Renault qui est de remporter le championnat constructeurs."

En marge de ces résultats, le Losange précise qu'il surveille étroitement l'incidence potentielle du Brexit, en se préparant à "différents scénarios" pour y répondre. 

Article suivant
Après Monza, Hamilton va changer sa manière de courir

Article précédent

Après Monza, Hamilton va changer sa manière de courir

Article suivant

Pneus 2020 : derniers tests avec Ocon, Pirelli veut plus de temps

Pneus 2020 : derniers tests avec Ocon, Pirelli veut plus de temps
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine