Renault doit maintenant rendre son équipe "accro au succès"

Renault F1 a décroché son premier podium de l'ère ouverte en 2016 mais cet objectif atteint ne doit évidemment pas être une fin en soi !

Renault doit maintenant rendre son équipe "accro au succès"

Renault a posé un nouveau "jalon" dans son histoire commune avec la Formule 1, et c'est Cyril Abiteboul qui l'a admis dès l'arrivée du Grand Prix de l'Eifel. Sur le Nürburgring, Daniel Ricciardo a décroché le premier podium du constructeur français depuis son retour avec une écurie d'usine, ce qui n'était pas arrivé depuis 2011. Un résultat dignement fêté, tout en conservant une part d'humilité. Pour une équipe qui ne cesse de se reconstruire depuis cinq saisons, chaque étape majeure doit permettre à la fois de mesurer le chemin accompli, mais aussi celui qui reste à parcourir. Cette ambivalence, le directeur de l'écurie tricolore ne la dissimule pas : il veut célébrer cet accomplissement sans en faire une fin en soi.

Lire aussi :

"C'est clairement un moment chargé d'émotions, des sensations géniales", ne cache pas Cyril Abiteboul. "Ce podium n'est peut-être pas la fin de tout, ni l'ultime objectif de notre parcours en F1. En particulier quand il s'agit des résultats voulus par un constructeur. Nous voulons plus que ça, mais il faut toujours une première. Et ce premier podium ici, ce moment avec Daniel, dans un endroit comme celui-ci, c'est un grand moment. J'aurais aimé que nous ne soyons pas dans cette situation de distanciation physique, afin de fêter ça plus directement avec les gens, car nous sommes un peu latins. Mais c'est un grand moment, ce sont de grandes émotions."

Depuis l'annonce de son retour fin 2015, Renault a toujours insisté sur sa vision à long terme qui est de revenir se battre pour le titre mondial. L'histoire de cette jeune équipe est faite de hauts et de bas, et les moments de bonheur comme ceux qu'a offerts dimanche ce podium au Nürburgring doivent nourrir une ambition toujours plus grande.

"Nous devons aussi retirer les émotions positives", insiste Cyril Abiteboul. "On connaît la quantité de travail consentie pour un programme comme celui-ci, et je ne parle pas seulement de moi, je parle de plus de 1000 personnes qui composent cette équipe. Ils ont besoin d'un peu d'émotion, d'une certaine énergie. Il faut garder à l'esprit que nous avons énormément grandi. La plupart des gens qui ont rejoint l'équipe sont jeunes, n'ont jamais connu l'émotion de la victoire ni même d'être sur le podium. Nous devons saisir cette occasion. Nous devons les rendre accros au succès pour progresser davantage, pour bâtir plus de succès. Oui, dans l'immédiat, nous avons besoin de certaines circonstances pour être sur le podium. Mais dès ce lundi, l'attention sera d'abord tournée sur le fait de comprendre les problèmes que nous avons rencontrés."

Des problèmes qui ont notamment concerné la fiabilité en Allemagne, puisqu'une seule R.S.20 était à l'arrivée, Esteban Ocon ayant été contraint à l'abandon en raison d'une défaillance hydraulique. "Esteban effectuait une bonne course jusqu’à l’apparition d’un problème hydraulique nous poussant à l’arrêter", déplore Cyril Abiteboul. "Sans cela, nous aurions pu obtenir beaucoup de points et la fiabilité sera essentielle pour l’issue du championnat à Abu Dhabi."

Renault F1 occupe la cinquième position du championnat constructeurs mais est revenu à six points seulement de la troisième place détenue par Racing Point.

partages
commentaires
L'histoire de la F1 ne doit pas être une "camisole" pour le changement

Article précédent

L'histoire de la F1 ne doit pas être une "camisole" pour le changement

Article suivant

Mercedes a stoppé le développement de la W11 "il y a longtemps"

Mercedes a stoppé le développement de la W11 "il y a longtemps"
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021