Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
69 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
101 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
108 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
143 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
157 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
185 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
192 jours
12 sept.
Course dans
199 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
213 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
216 jours
10 oct.
Course dans
227 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
241 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
248 jours
07 nov.
Course dans
255 jours

Renault doit maintenant rendre son équipe "accro au succès"

Renault F1 a décroché son premier podium de l'ère ouverte en 2016 mais cet objectif atteint ne doit évidemment pas être une fin en soi !

partages
commentaires
Renault doit maintenant rendre son équipe "accro au succès"

Renault a posé un nouveau "jalon" dans son histoire commune avec la Formule 1, et c'est Cyril Abiteboul qui l'a admis dès l'arrivée du Grand Prix de l'Eifel. Sur le Nürburgring, Daniel Ricciardo a décroché le premier podium du constructeur français depuis son retour avec une écurie d'usine, ce qui n'était pas arrivé depuis 2011. Un résultat dignement fêté, tout en conservant une part d'humilité. Pour une équipe qui ne cesse de se reconstruire depuis cinq saisons, chaque étape majeure doit permettre à la fois de mesurer le chemin accompli, mais aussi celui qui reste à parcourir. Cette ambivalence, le directeur de l'écurie tricolore ne la dissimule pas : il veut célébrer cet accomplissement sans en faire une fin en soi.

Lire aussi :

"C'est clairement un moment chargé d'émotions, des sensations géniales", ne cache pas Cyril Abiteboul. "Ce podium n'est peut-être pas la fin de tout, ni l'ultime objectif de notre parcours en F1. En particulier quand il s'agit des résultats voulus par un constructeur. Nous voulons plus que ça, mais il faut toujours une première. Et ce premier podium ici, ce moment avec Daniel, dans un endroit comme celui-ci, c'est un grand moment. J'aurais aimé que nous ne soyons pas dans cette situation de distanciation physique, afin de fêter ça plus directement avec les gens, car nous sommes un peu latins. Mais c'est un grand moment, ce sont de grandes émotions."

Depuis l'annonce de son retour fin 2015, Renault a toujours insisté sur sa vision à long terme qui est de revenir se battre pour le titre mondial. L'histoire de cette jeune équipe est faite de hauts et de bas, et les moments de bonheur comme ceux qu'a offerts dimanche ce podium au Nürburgring doivent nourrir une ambition toujours plus grande.

"Nous devons aussi retirer les émotions positives", insiste Cyril Abiteboul. "On connaît la quantité de travail consentie pour un programme comme celui-ci, et je ne parle pas seulement de moi, je parle de plus de 1000 personnes qui composent cette équipe. Ils ont besoin d'un peu d'émotion, d'une certaine énergie. Il faut garder à l'esprit que nous avons énormément grandi. La plupart des gens qui ont rejoint l'équipe sont jeunes, n'ont jamais connu l'émotion de la victoire ni même d'être sur le podium. Nous devons saisir cette occasion. Nous devons les rendre accros au succès pour progresser davantage, pour bâtir plus de succès. Oui, dans l'immédiat, nous avons besoin de certaines circonstances pour être sur le podium. Mais dès ce lundi, l'attention sera d'abord tournée sur le fait de comprendre les problèmes que nous avons rencontrés."

Des problèmes qui ont notamment concerné la fiabilité en Allemagne, puisqu'une seule R.S.20 était à l'arrivée, Esteban Ocon ayant été contraint à l'abandon en raison d'une défaillance hydraulique. "Esteban effectuait une bonne course jusqu’à l’apparition d’un problème hydraulique nous poussant à l’arrêter", déplore Cyril Abiteboul. "Sans cela, nous aurions pu obtenir beaucoup de points et la fiabilité sera essentielle pour l’issue du championnat à Abu Dhabi."

Renault F1 occupe la cinquième position du championnat constructeurs mais est revenu à six points seulement de la troisième place détenue par Racing Point.

L'histoire de la F1 ne doit pas être une "camisole" pour le changement

Article précédent

L'histoire de la F1 ne doit pas être une "camisole" pour le changement

Article suivant

Mercedes a stoppé le développement de la W11 "il y a longtemps"

Mercedes a stoppé le développement de la W11 "il y a longtemps"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de l'Eifel
Lieu Nürburgring
Pilotes Daniel Ricciardo , Esteban Ocon
Équipes Renault F1 Team
Tags cyril abiteboul
Auteur Basile Davoine
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021