Renault Sport F1 présente la RS16

Renault a dévoilé la R.S.16 qui marquera son retour en Formule 1 en tant que constructeur à part entière 2016, avec une livrée noire temporaire.

Renault Sport F1 présente la RS16
La Renault R.S.16
Renault F1
Carlos Ghosn, PDG de Renault, sur la grille
Le logo Renault Sport F1
La livrée du Renault F1 Team

À l'occasion d'une conférence de presse qui s’est tenue à Paris ce mercredi, le PDG de Renault Carlos Ghosn a ouvert la première page du nouveau chapitre de l'histoire du constructeur français en discipline reine en dévoilant sa nouvelle identité visuelle.

"Renault a une histoire longue et riche en sport automobile", a-t-il déclaré en début de conférence. "Depuis le début il y a plus d'un siècle, Renault a montré ses capacités techniques et a innové pour la plupart de ses véhicules. Ce que nous apprenons en piste est le plus évident pour notre gamme Renault Sport avec la performance pour priorité."

"Depuis près de 40 ans, Renault est en Formule 1, depuis 1997. Renault a remporté 12 championnats F1 et participé à 300 races. Nous avons remporté le titre par équipes en Formule E. La course est une partie importante de la culture et de l'héritage de notre entreprise. Elle incarne le progrès technique dont bénéficient nos clients."

"C'est pourquoi nous voulons partager ici le prochain chapitre de notre histoire en sport automobile. Renault va lancer un nouveau programme géré par deux entités : Renault Sport Racing, qui comprendra toutes les activités de Renault en sport automobile et Renault Sport Cars qui supervisera la recherche, le développement et le marketing. En créant ces deux entités, nous espérons améliorer le transfert de technologie de la piste à nos voitures de route. Ces deux équipes travailleront côte à côte." 

"La Formule 1 est une grande partie de notre effort visant à faire connaître la marque Renault, surtout sur les marchés tels que la Chine où Renault est nouveau. Renault Sport Racing opérera depuis Enstone et Viry-Châtillon et supervisera tous nos programmes de course. L'organisation sera menée par Jérôme Stoll, président de Renault Sport Racing."

Ghosn a fixé à l'écurie un objectif clair et théoriquement abordable : "Monter sur le podium dans les trois années à venir".

La R.S.16

De manière surprenante, c'est une livrée quasiment entièrement noire qui a été présentée par les pilotes présents, laissent peu de place au jaune historique de la marque. Renault Sport F1 a indiqué sur Twitter que ces couleurs seraient provisoires. La véritable identité visuelle de la R.S.16 sera dévoilée avant le début de saison.

"Elle est noire et c'est la voiture qui sera à Barcelone dans deux semaines. On voit comme cette livrée est élégante. Sera-t-elle noire à Melbourne ? Vous allez voir, mais elle restera tout aussi élégante", a ainsi déclaré Jérôme Stoll le président de Renault Sport Racing.

La décision de Renault de revenir en Formule 1 avec une structure d’usine a été prise après une profonde évaluation de son programme l’année dernière, avec pour questionnement principal celui des retombées de son engagement en Grand Prix.

Malgré les succès connus en tant que motoriste de Red Bull, la marque a eu le sentiment de ne pas avoir maximisé son impact marketing, chose qui pourrait être fait de manière plus satisfaisante avec sa propre écurie.

Au final, Renault a racheté Lotus, qu’elle avait déjà vendue en 2010 dans le contexte d’une crise économique mondiale et après l’affaire de la tricherie du Grand Prix de Singapour 2008.

Renault a aussi confirmé que Kevin Magnussen serait aligné aux côtés de Jolyon Palmer en 2016, suite à la fin de la collaboration avec Pastor Maldonado. Esteban Ocon était aussi présent lors de cette conférence.

 

partages
commentaires
Kevin Magnussen confirmé chez Renault
Article précédent

Kevin Magnussen confirmé chez Renault

Article suivant

Renault assure que la Formule E demeure aussi une priorité

Renault assure que la Formule E demeure aussi une priorité
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021