Palmer : La pluie met en lumière le talent naturel de Hamilton

Pour Jolyon Palmer, le grand talent de Lewis Hamilton se lit sous la pluie, où il a de nouveau brillé au cours de la saison 2018 de Formule 1.

Palmer : La pluie met en lumière le talent naturel de Hamilton

Parmi les épisodes marquants de la saison 2018 de F1, deux peuvent être mis en lumière comme ayant eu une influence sur la lutte pour le titre mondial. Le Grand Prix d'Allemagne bien sûr, avec la victoire de Hamilton et la sortie de piste de Sebastian Vettel, mais aussi les qualifications du GP de Hongrie.

Le point commun entre ces deux moments de la saison est évidemment la pluie. Dans le premier, elle a permis au Britannique à la fois de s'illustrer dans des conditions piégeuses en pneus slicks mais aussi d'aider à écarter de sa route un Vettel piégé à l'épingle du stadium. Dans le second, elle aura offert au Britannique, et à Mercedes, l'occasion en or de gagner sur un circuit où la Scuderia Ferrari était favorite en signant la pole et en ayant la possibilité de maîtriser une course pourtant intégralement sur le sec.

Lire aussi :

Dans tous les cas, ils ont mis en lumière la capacité d'adaptation et le talent en conditions humides de Lewis Hamilton, une qualité qu'il a souvent su mettre à profit pour l'emporter depuis ses débuts, avec quelques épisodes fameux.

"Il n'y a pas de meilleure démonstration [du talent naturel de Hamilton] que ses aptitudes par temps humide", a expliqué Jolyon Palmer, ancien pilote Renault, pour la BBC. "Pour moi, le rythme sous la pluie met en lumière le talent de pilotage pur, car ça repose sur la capacité naturelle du pilote à trouver de l'adhérence et à ressentir la limite sans les références naturelles que l'on construit sur le sec. Hamilton réussit dans ce domaine, et il l'a fait tout au long de sa carrière."

Le Champion GP2 2014 fait notamment référence à deux courses emblématiques. "Lors de ses débuts en 2007, au Grand Prix du Japon, à trois courses de la fin de saison, la lutte pour le championnat s'approchait de son dénouement. Hamilton était au coude à coude avec son équipier Fernando Alonso, qui est également l'un des meilleurs pilotes de tous les temps, à mon avis. Les conditions étaient affreusement humides à Fuji, mais Hamilton a gagné la course et Alonso, le Champion en titre, s'est crashé. C'était un moment important dans la course au titre (même si Kimi Räikkönen a fini par être sacré lors d'une dernière journée spectaculaire au Brésil)."

"Lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 2008 à Silverstone, j'étais un fan et je suivais la course au circuit sous une pluie battante. Hamilton était absolument une classe à part. De nouveau, les conditions étaient terribles et tout le monde partait à la faute à gauche, à droite. Son rival pour le titre cette saison-là, Felipe Massa, est parti cinq fois en tête-à-queue en course, alors que Hamilton a fait montre d'une domination absolue pour l'emporter de plus d'une minute, prenant un tour à tout le monde sauf [au deuxième et au troisième]."

"En 2018, certains des moments décisifs de la saison sont intervenus sous la pluie. Hamilton a remporté le Grand Prix d'Allemagne depuis la 14e place sur la grille après une averse, qui a piégé son rival pour le titre Sebastian Vettel, qui est sorti de piste alors qu'il était en tête. La pole position sous la pluie en Hongrie lui a ensuite permis d'accrocher une victoire sur une piste où Ferrari semblait plus fort."

Il serait même possible d'ajouter que la pole position signée en Belgique malgré une Ferrari un peu plus véloce l'a été sous la pluie alors qu'au Japon, les conditions étaient piégeuses mais pas suffisamment humides pour passer les slicks. Là encore, Hamilton a réalisé la pole position.

partages
commentaires
Bottas a finalement trouvé du positif dans sa saison 2018
Article précédent

Bottas a finalement trouvé du positif dans sa saison 2018

Article suivant

Pour Webber, les problèmes de fiabilité venaient aussi de Red Bull

Pour Webber, les problèmes de fiabilité venaient aussi de Red Bull
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021