Renault face à un timing "très serré" pour sa F1 2019

Le Losange est dans une situation classique de fin d'intersaison, période à laquelle tout doit être bouclé en temps et en heure avant les premiers essais hivernaux. Inévitablement, le stress monte, mais de nombreux voyants sont au vert à Enstone comme à Viry-Châtillon.

Renault face à un timing "très serré" pour sa F1 2019

À moins de trois semaines de la présentation de sa nouvelle monoplace, Renault reconnaît être dans une course contre-la-montre. Une situation qui n'a rien d'anormal, ni de préoccupant, mais qui génère un stress évident pour l'ensemble des troupes, que ce soit à Enstone ou à Viry-Châtillon. Aller chercher la limite temporelle à cette période de l'année est une des conditions impératives pour tenter de mettre en piste la F1 la plus performante possible le jour J.

Dans sa quête de performance pour se rapprocher des trois écuries de pointe, Renault a fait le choix d'un renouvellement quasi intégral de sa monoplace, sur laquelle il ne restera rien ou presque de la précédente R.S.18.

Lire aussi :

"C'est toujours difficile de faire une voiture avec des milliers de pièces, et la seule chose que nous avons conservée de la monoplace de l'an dernier, c'est la direction assistée", révèle ainsi Marcin Budkowski, directeur exécutif de Renault F1. "Cela vous donne une idée, tout le reste change, et ça change parce que nous essayons de tirer davantage de performance dans chaque domaine. C'est un gros effort de tout faire de zéro, avec en plus le nouveau règlement, mais c'est un objectif de performance. Plus on termine tard, plus on a de performance, mais plus c'est stressant également d'être dans les temps."

Volant

La nouvelle F1 conçue à Enstone a passé avec succès les crash-tests obligatoires de la FIA et devrait être dans les temps avant la présentation officielle prévue le mardi 12 février prochain.

"C'est serré. Très serré. Mais ça l'est toujours", assume Budkowki, interrogé par Motorsport.com. "Si ça ne l'était pas, on aurait tort, car par définition, on sort tout le plus tard possible pour essayer de tirer le maximum de performance possible avant de passer à la production des pièces et de les mettre sur la voiture. Nous avons sorti les choses tardivement, mais espérons que ce soit pour les bonnes raisons en ce qui concerne les performances, et nous aurons la voiture juste à temps pour la présentation et les premiers essais. Ça devrait se passer comme ça."

Les belles promesses de Viry

Le travail de fourmi se répartit comme toujours entre deux sites distants pour Renault, puisque tout ce qui touche à l'unité de puissance est dirigé par les ateliers de Viry-Châtillon. Un département moteur sur lequel on compte également beaucoup pour gagner en performance cette année, et autour duquel l'optimisme se confirme pour le moment. Dernièrement, Zak Brown avait d'ailleurs évoqué des chiffres intéressants confiés par Renault à McLaren, son unique équipe cliente en 2019.

"Nous sommes très optimistes du côté moteur, mais c'est comme pour la partie châssis, ça n'est jamais terminé jusqu'à ce que ce soit fermé et envoyé sur la première course", rappelle Marcin Budkowski. "C'est très prometteur en matière de performance, mais on doit encore mettre les points sur les 'i' et les barres aux 't' en ce qui concerne la fiabilité et la longévité. C'est ce que nous faisons actuellement à Viry."

"Nous travaillons encore sur les moteurs qui débuteront l'année, et au bout du compte, c'est un compromis entre la performance et la fiabilité. On peut extraire davantage de performance d'un moteur, mais il pourrait ne pas tenir le nombre de courses et de séances que l'on veut. Nous devons donc voir où se place le curseur pour la performance par rapport à la fiabilité, mais nous sommes optimistes."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

1/38

Photo de: Renault F1

2/38

Photo de: Renault F1

3/38

Photo de: Renault F1

4/38

Photo de: Renault F1

5/38

Photo de: Renault F1

Salle d'exposition, Renault R24

Salle d'exposition, Renault R24
6/38

Photo de: Renault F1

Salle d'exposition, Renault R24

Salle d'exposition, Renault R24
7/38

Photo de: Renault F1

Salle d'exposition, Renault R24

Salle d'exposition, Renault R24
8/38

Photo de: Renault F1

Salle d'exposition, Renault RS01 et R.S.18

Salle d'exposition, Renault RS01 et R.S.18
9/38

Photo de: Renault F1

Salle d'exposition, Renault R.S.18

Salle d'exposition, Renault R.S.18
10/38

Photo de: Renault F1

11/38

Photo de: Renault F1

12/38

Photo de: Renault F1

13/38

Photo de: Renault F1

14/38

Photo de: Renault F1

15/38

Photo de: Renault F1

16/38

Photo de: Renault F1

17/38

Photo de: Renault F1

18/38

Photo de: Renault F1

19/38

Photo de: Renault F1

20/38

Photo de: Renault F1

21/38

Photo de: Renault F1

22/38

Photo de: Renault F1

Impression 3D

Impression 3D
23/38

Photo de: Renault F1

Impression 3D

Impression 3D
24/38

Photo de: Renault F1

Peinture

Peinture
25/38

Photo de: Renault F1

Simulateur

Simulateur
26/38

Photo de: Renault F1

Simulateur

Simulateur
27/38

Photo de: Renault F1

Volant

Volant
28/38

Photo de: Renault F1

Volant

Volant
29/38

Photo de: Renault F1

Préparation de la Renault R.S.18

Préparation de la Renault R.S.18
30/38

Photo de: Renault F1

Concept Renault F1 2027

Concept Renault F1 2027
31/38

Photo de: Renault F1

Renault R.S.17

Renault R.S.17
32/38

Photo de: Renault F1

Préparation de la Renault R.S.18

Préparation de la Renault R.S.18
33/38

Photo de: Renault F1

Préparation de la Renault R.S.18

Préparation de la Renault R.S.18
34/38

Photo de: Renault F1

35/38

Photo de: Renault F1

36/38

Photo de: Renault F1

37/38

Photo de: Renault F1

38/38

Photo de: Renault F1

partages
commentaires
Lowe : "Stroll est arrivé en F1 trop tôt"

Article précédent

Lowe : "Stroll est arrivé en F1 trop tôt"

Article suivant

Toro Rosso annonce sa présentation 2019

Toro Rosso annonce sa présentation 2019
Charger les commentaires
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021
Comment Schumacher a façonné l'équipement moderne des pilotes Prime

Comment Schumacher a façonné l'équipement moderne des pilotes

Vous vous méprenez si vous pensez que les avancées technologiques en Formule 1 se sont limitées aux voitures ces dernières années. Ce n'est pas seulement ce dans quoi les pilotes s'assoient qui évolue, mais aussi ce qu'ils portent.

Formule 1
14 juil. 2021
Pourquoi Russell est bien plus qu'un spécialiste des qualifications Prime

Pourquoi Russell est bien plus qu'un spécialiste des qualifications

Oubliez le surnom ridicule de "Monsieur Samedi". George Russell ne se contente pas de statistiques de qualifications impressionnantes. Ce jeune talent très complet est en train de sortir Williams du marasme alors qu'il envisage un avenir chez Mercedes, explique Luke Smith.

Formule 1
13 juil. 2021