Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
3 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
24 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
38 jours

Renault : Le triste record de Hülkenberg "ne va pas faire long feu"

partages
commentaires
Renault : Le triste record de Hülkenberg "ne va pas faire long feu"
Par :
24 avr. 2018 à 07:22

Déjà 138 Grands Prix sans le moindre podium. Jamais un pilote n'a ouvert son compteur de top 3 à ce stade de sa carrière, mais Nico Hülkenberg a bien l'intention de tordre le cou à cette règle.

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18 et Sergey Sirotkin, Williams FW41
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, dans les stands
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team et Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team et Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team et Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18

Le podium, Nico Hülkenberg en est déjà passé très près. Notamment au Grand Prix du Brésil 2012, qu'il a mené pendant 30 tours avant de s'accrocher avec la McLaren de Lewis Hamilton.

Évoluant désormais au sein d'une écurie Renault qui se trouve sur une pente ascendante, Hülkenberg affiche un niveau de performance élevé et constant, septième sur la grille de départ des six derniers Grands Prix en date et présent dans le top 7 à l'arrivée des trois premières manches de la saison 2018.

Il faut souligner que le pilote allemand fait face à la concurrence d'un coéquipier plus redoutable que ne l'était Jolyon Palmer, à savoir Carlos Sainz, qui est toutefois à la peine en ce début de campagne. L'Ibère est battu par Hülkenberg en qualifications comme en course, accusant un retard moyen de 0"283 dans l'exercice du tour lancé, tandis que le score est de 22-3 au classement général, quelque peu sévère.

Sainz s'était pourtant montré compétitif lorsqu'il s'était mesuré à Max Verstappen, en 2015 et début 2016, notamment en qualifications. Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport F1, fait ainsi une triangulaire pour mesurer la rapidité de Hülkenberg.

"Il est légitime de dire que [Sainz] a de la marge [pour atteindre le niveau de] Nico, mais cela montre à quel point Nico est compétitif", souligne Abiteboul pour Motorsport.com. "Il est toujours intéressant de suivre les pilotes qui changent d'écurie, car en les comparant, on peut établir une comparaison globale sur la grille. Si l'on se rappelle ce que faisait Carlos contre Verstappen, cela montre à quel point Nico est compétitif."

"Il n'y a vraiment pas de panique [pour Sainz], que ce soit le samedi ou le dimanche. Je suis convaincu qu'il peut, dans notre environnement, dans notre paysage, continuer à apprendre, à se développer, et espérons-le, égaler Nico. Mais il pousse Nico dans ses retranchements. Le Nico que nous avons cette année est différent de celui que nous avions l'an dernier."

Abiteboul ne tarit pas d'éloges sur Hülkenberg, qui est actuellement septième du championnat avec autant de points que Fernando Alonso, qui le devance. Le Français estime que son pilote mérite sans aucun doute le titre de "meilleur des autres".

"La prochaine étape est Bakou, où je me rappelle qu'il a commis une erreur, il a percuté un mur, ce qui lui a peut-être coûté le podium", ajoute Abiteboul quant à la course menée par Hülkenberg en Azerbaïdjan l'an passé. "C'est vraiment son objectif. Je sens que ce record du nombre de courses sans podium ne va pas faire long feu."

Quant au principal intéressé, lorsque Motorsport.com lui demande d'évaluer ses performances depuis le début de la saison, il répond : "Je me sens très confiant et satisfait. Ces voitures me favorisent sûrement davantage depuis l'an dernier. Je sens bien qu'avec toutes les saisons que j'ai faites, l'expérience, je suis à mon meilleur niveau de pilotage. Jusqu'à présent, je suis content, mais ne crions pas victoire trop tôt pour cette saison."

Propos recueillis par Scott Mitchell

Article suivant
Wurz n'a aucun doute : "Verstappen retiendra la leçon"

Article précédent

Wurz n'a aucun doute : "Verstappen retiendra la leçon"

Article suivant

Haas tire désormais "le meilleur du talent de Magussen"

Haas tire désormais "le meilleur du talent de Magussen"
Charger les commentaires