Ricciardo : "Leclerc fait aujourd'hui ce que Bianchi aurait fait"

Aux yeux de Daniel Ricciardo, ce que réalise aujourd'hui Charles Leclerc avec Ferrari, Jules Bianchi y serait lui-même parvenu.

Ricciardo : "Leclerc fait aujourd'hui ce que Bianchi aurait fait"

Afin de tromper l'ennui du confinement et de l'absence de compétition, Daniel Ricciardo a choisi de s'exprimer à travers un nouveau rendez-vous qu'il offre à ses fans sur les réseaux sociaux. Par écrit, le pilote Renault prend le temps de coucher ses réflexions personnelles et, en guise de première, il a choisi de s'attarder sur les pilotes qu'il a affrontés par le passé et qui ont selon lui été sous-estimés. L'Australien cite Marcus Ericsson, Vitantonio Liuzzi, Roberto Merhi, Jenson Button, Robert Kubica, Paul di Resta… et surtout Jules Bianchi. Un cas forcément à part. Car "ce n'est pas comme si Jules avait été sous-estimé", admet Ricciardo, "mais nous ne l'avons jamais vu dans une voiture de pointe".

Voir aussi :

Promis à un avenir brillant, le Français a été fauché en pleine ascension lors de ce tragique accident survenu sous la pluie au Grand Prix du Japon 2014, succombant à ses blessures en juillet 2015. "Peut-être que les gens n'ont pas mesuré à quel point il allait être bon", suppose Ricciardo avant d'expliquer son choix d'évoquer la mémoire de Bianchi. "On repense à son pilotage dans cette Marussia à Monaco en 2014, les premiers points de l'équipe…" écrit-il. "Monaco est comme Macao, dans le sens où un résultat là-bas n'est pas dû au hasard, c'était absolument mérité."

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing et Jules Bianchi, Marussia F1 Team lors de la parade des pilotes

"Nous nous sommes rencontrés en nous entraînant à Formula Medicine, à Viareggio en Italie et, même à cet âge, tout le monde le traitait comme s'il était déjà pilote de F1", se souvient Ricciardo. "Nous avons fait connaissance et sommes devenus amis, j'ai rapidement appris à connaître qui il était et ce qu'il avait fait avant que j'arrive en Europe. C'est une part supplémentaire qui rend son histoire si triste, car il aurait rejoint une grande équipe et aurait gagné des courses depuis, c'est certain." 

Comme beaucoup d'autres, Daniel Ricciardo concède la troublante image qui rejaillit aujourd'hui dans le succès rencontré par Charles Leclerc chez Ferrari. Jules Bianchi était le parrain du jeune Monégasque, membre comme lui de la Ferrari Driver Academy et destiné à endosser la combinaison de pilote titulaire pour la Scuderia. À travers lui vit parfois inévitablement l'héritage du champion brisé. "D'une certaine façon, j'ai le sentiment que Charles fait aujourd'hui ce que Jules aurait fait", estime Ricciardo. "C'est comme si Charles, en rencontrant le succès qu'il a, était la version différée de ce que Jules aurait fait."

partages
commentaires
Comme Ecclestone, Mosley annulerait la saison 2020
Article précédent

Comme Ecclestone, Mosley annulerait la saison 2020

Article suivant

Jeu F1 2020 : une date de sortie et des nouveautés

Jeu F1 2020 : une date de sortie et des nouveautés
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021