Ricciardo : Mercedes a mis "un coup de poing" à tout le monde

Le pilote australien a manifesté son étonnement, teinté de frustration et d'une once de découragement après avoir constaté l'écart séparant Mercedes de la concurrence en Q3 à Melbourne.

Cinquième d'une séance de qualifications avant laquelle il se savait déjà condamné à reculer de trois places sur la grille, Daniel Ricciardo a assisté à Melbourne à la domination outrageuse de Lewis Hamilton dans l'exercice du tour rapide. Si l'on a d'abord cru à une lutte serrée en Q3, la deuxième tentative du Britannique a mis tout le monde d'accord, et pas qu'un peu… Le quadruple Champion du monde s'est ainsi offert une marge de six dixièmes sur la première Ferrari, celle de Kimi Räikkönen.

Avant cette première séance de qualifications de la saison, chacun s'interrogeait sur les performances de Mercedes et de son mode moteur pour la Q3. La réponse n'a pas tardé, et elle fait mal à la concurrence. Pour Ricciardo, le constat frise même le découragement…

"Ça craint", réagit l'Australien à la lecture des chronos et après avoir concédé près d'une seconde au poleman. "C'est frustrant parce que je pense que tout le monde veut les voir [Mercedes] être un peu plus mis en difficulté, donc c'était un peu comme un coup de poing dans l'estomac pour tout le monde. Je sais qu'ils adorent ça, évidemment, ils sont bien placés, mais tous les autres détestent. J'espère que nous allons pouvoir les rattraper, peut-être qu'en course ils n'en ont pas autant, car ce mode qu'ils ont est un peu effrayant."

"Une tarte à la crème au visage de tout le monde..."

Ce n'est pas le recours à ce "bouton magique" – récemment rebaptisé mode "fête" – qui surprend les observateurs ce samedi, mais bien l'ampleur de ce qu'il semble avoir procuré comme avantage de performance à l'instant décisif.

"Je n'en attendais pas autant", concède un Ricciardo abasourdi. "Particulièrement entre la Q2 et la Q3. Je savais qu'ils en avaient un peu plus, je m'attendais à ce qu'ils soient plus de deux dixièmes plus rapides que nous. C'était comme jeter une tarte à la crème au visage de tout le monde. Ils peuvent le faire, ce sont évidemment eux qui mènent, je sais que ce serait génial d'être dans cette position, mais pour tous les autres, ça craint."

Si Lewis Hamilton pense avoir bouclé le tour parfait en tirant la quintessence de sa monture à Melbourne, Daniel Ricciardo estime que tout pilote de talent serait en mesure de signer la pole position avec la W09 au vu de sa supériorité désormais affichée.

"Il est très bon, mais je crois qu'il est très clair que leur voiture et leur package sont bons aussi", martèle l'Australien. "Ce n'est pas pour discréditer Lewis, pas du tout. Mais je pense que même lui, en étant à 90% avec le package qu'ils avaient aujourd'hui, il serait toujours en pole. C'est comme ça, je pense que nous tous nous aurions pu le faire [avec la Mercedes]. Mais le matelas qu'ils ont… Oui, c'est un peu décourageant, j'imagine. Nous allons essayer de comprendre."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Sous-évènement Qualifications
Circuit Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Réactions
Tags melbourne