Ricciardo "pas inquiet" quant à l'avenir de Red Bull en F1

Tandis que Red Bull Racing finalise son divorce avec Renault, la recherche d’un point d’accord pour obtenir les V6 Ferrari est en cours.

Mais les dirigeants menacent de quitter la F1 s’il leur est impossible de disposer des mêmes conditions d’exploitation de l’unité de puissance italienne que la Scuderia. 

En dépit de ce climat délicat, Daniel Ricciardo apparaît plutôt détendu à Suzuka. L’Australien semble convaincu que la solution sera trouvée rapidement, et qu’il s’agira de celle espérée. 

"Actuellement, je ne suis pas inquiet, plutôt curieux de voir ce qui va se passer", avoue le deuxième du dernier GP de Singapour. "Évidemment, plus tôt nous aurons la réponse [de Ferrari] et mieux ce sera, mais nous ne sommes pas encore en novembre ou décembre. Quand on arrive à cette période de l’année, il faut décider."

"Je suis confiant pour que nous obtenions ce que nous voulons. Si plus tard dans l’année ce n’est toujours pas arrivé, je ferai un peu plus de bruit, mais je ne crois pas que ce sera le cas. Christian [Horner] et Helmut [Marko] sont confiants quant au fait que nous y arriverons d’une façon ou d’une autre. Ils ne m’ont rien promis, mais j’ai confiance en eux."

Focus sur Suzuka

Dans l’immédiat, Ricciardo se concentre sur le week-end japonais, qui doit confirmer l’embellie de Singapour malgré un tracé totalement différent. 

"Nous nous battrons avec Williams, et si tout va bien nous devrions être devant eux, et j’espère pas trop loin de Mercedes et Ferrari", assure néanmoins le pilote Red Bull. 

Il confirme notamment les énormes progrès effectués dans la compréhension du châssis de la RB11 : "Tout fonctionne mieux ensemble. Au début de l’année il y avait des signes comme quoi la voiture serait bonne, c’était juste irrégulier."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags avenir, moteur, rb11, saison 2016, suzuka