Ricciardo a "mis son poing dans le mur" après son abandon

Avec un septième abandon de la saison au Grand Prix des États-Unis, Daniel Ricciardo cumule davantage de retraits en course que tous ses concurrents, et ne cache manifestement plus sa fureur.

Ricciardo a "mis son poing dans le mur" après son abandon
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 en lutte
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing soutient les West Coast Eagles dans la finale de l'AFL
Christian Horner, directeur de Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, monte dans le cockpit de sa monoplace
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, salue les fans

Quatrième sur la grille de départ à Austin, Daniel Ricciardo s'est maintenu dans cette position en début de course malgré l'assaut de Sebastian Vettel au premier tour, qui a résulté en un léger contact entre les deux monoplaces et un tête-à-queue pour le pilote Ferrari.

Lire aussi :

Ricciardo a toutefois été trahi par un problème technique dès le neuvième tour de la course, son unité de puissance Renault s'éteignant soudainement et le contraignant à l'abandon. Le futur pilote du Losange a vu son coéquipier Max Verstappen, quant à lui, remonter de la 18e à la deuxième place à l'arrivée.

"C'est vraiment dommage pour Daniel, je suis extrêmement déçu pour lui", déplore le directeur de Red Bull Racing, Christian Horner, au micro de Sky Sports F1. "Cela semble identique au problème d'unité de puissance qu'il a eu à Bahreïn, où elle s'est juste complètement éteinte – ça se voit au milieu du virage. Il faisait une course solide et aurait été au rendez-vous également. C'est vraiment frustant pour lui. Il a évacué sa frustration en mettant son poing dans le mur, ce qu'on ne peut que comprendre."

"Je suis sûr qu'il va en dire deux mots à son futur employeur, c'est vraiment frustrant qu'il ne cesse d'abandonner en ce moment. Il ne rejette aucunement la faute sur l'équipe, il sait que nous faisons tout ce que nous pouvons, c'est comme ça. Espérons avoir suffisamment de pièces moteur pour qu'il ne soit pas pénalisé."

Espoirs pour Mexico

Une pénalité lors de la prochaine course, dans une semaine à Mexico, serait en effet dommageable, car Red Bull se montre généralement compétitif sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez – l'an passé, Max Verstappen s'était qualifié deuxième et avait remporté la victoire.

"Je pense que tous deux peuvent être compétitifs à Mexico. Nous avons gagné et dominé l'an dernier. À cette altitude, les moteurs ne peuvent pas respirer et c'est plus serré, cela nous donne une chance. Il nous manque ces chevaux, et cela nous donnera de meilleures chances le samedi", conclut Horner.

Toujours est-il que Ricciardo n'a marqué que 50 points lors des dix derniers Grands Prix en date, avec cinq abandons à la clé, quand Verstappen en a engrangé 123.

partages
commentaires
Pénalisé au Mexique, Grosjean flirte avec la suspension
Article précédent

Pénalisé au Mexique, Grosjean flirte avec la suspension

Article suivant

Ocon disqualifié du GP des États-Unis

Ocon disqualifié du GP des États-Unis
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021