Ricciardo a "mis son poing dans le mur" après son abandon

partages
commentaires
Ricciardo a
Par : Benjamin Vinel
21 oct. 2018 à 21:25

Avec un septième abandon de la saison au Grand Prix des États-Unis, Daniel Ricciardo cumule davantage de retraits en course que tous ses concurrents, et ne cache manifestement plus sa fureur.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 en lutte
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing soutient les West Coast Eagles dans la finale de l'AFL
Christian Horner, directeur de Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, monte dans le cockpit de sa monoplace
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, salue les fans

Quatrième sur la grille de départ à Austin, Daniel Ricciardo s'est maintenu dans cette position en début de course malgré l'assaut de Sebastian Vettel au premier tour, qui a résulté en un léger contact entre les deux monoplaces et un tête-à-queue pour le pilote Ferrari.

Lire aussi :

Ricciardo a toutefois été trahi par un problème technique dès le neuvième tour de la course, son unité de puissance Renault s'éteignant soudainement et le contraignant à l'abandon. Le futur pilote du Losange a vu son coéquipier Max Verstappen, quant à lui, remonter de la 18e à la deuxième place à l'arrivée.

"C'est vraiment dommage pour Daniel, je suis extrêmement déçu pour lui", déplore le directeur de Red Bull Racing, Christian Horner, au micro de Sky Sports F1. "Cela semble identique au problème d'unité de puissance qu'il a eu à Bahreïn, où elle s'est juste complètement éteinte – ça se voit au milieu du virage. Il faisait une course solide et aurait été au rendez-vous également. C'est vraiment frustant pour lui. Il a évacué sa frustration en mettant son poing dans le mur, ce qu'on ne peut que comprendre."

"Je suis sûr qu'il va en dire deux mots à son futur employeur, c'est vraiment frustrant qu'il ne cesse d'abandonner en ce moment. Il ne rejette aucunement la faute sur l'équipe, il sait que nous faisons tout ce que nous pouvons, c'est comme ça. Espérons avoir suffisamment de pièces moteur pour qu'il ne soit pas pénalisé."

Espoirs pour Mexico

Une pénalité lors de la prochaine course, dans une semaine à Mexico, serait en effet dommageable, car Red Bull se montre généralement compétitif sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez – l'an passé, Max Verstappen s'était qualifié deuxième et avait remporté la victoire.

"Je pense que tous deux peuvent être compétitifs à Mexico. Nous avons gagné et dominé l'an dernier. À cette altitude, les moteurs ne peuvent pas respirer et c'est plus serré, cela nous donne une chance. Il nous manque ces chevaux, et cela nous donnera de meilleures chances le samedi", conclut Horner.

Toujours est-il que Ricciardo n'a marqué que 50 points lors des dix derniers Grands Prix en date, avec cinq abandons à la clé, quand Verstappen en a engrangé 123.

Article suivant
Pénalisé au Mexique, Grosjean flirte avec la suspension

Article précédent

Pénalisé au Mexique, Grosjean flirte avec la suspension

Article suivant

Neuvième à l'arrivée, Magnussen risque une disqualification

Neuvième à l'arrivée, Magnussen risque une disqualification
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Catégorie Course
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Benjamin Vinel