Ricciardo : Je savais que la pole "était à ma portée"

Daniel Ricciardo a signé une pole pas vraiment étonnante vu la forme des Red Bull mais qui en a surpris plus d'un, alors que son équipier Max Verstappen semblait dominer le week-end mexicain.

Ricciardo : Je savais que la pole "était à ma portée"

Ses deux poles précédentes avaient eu lieu à Monaco en 2016 et 2018. Mais celle de Mexico aura sans doute une saveur particulière pour l'Australien. Au sortir de trois séances d'essais où Verstappen semblait être lancé vers sa première pole et pour établir un nouveau record de précocité, c'est finalement pour 26 millièmes que le numéro 3 s'est offert ce départ depuis le meilleur emplacement, le premier après l'annonce de son transfert chez Renault.

Lire aussi :

"Je savais que c'était à ma portée", a-t-il expliqué après la course au micro de David Coulthard. "Nous n'avons pas fait les essais libres les plus propres qui soient, et je savais qu'il fallait faire un tour très propre. Max a répondu présent tout le week-end. J'ai fait un tour propre à la fin, je n'étais pas convaincu que ce soit le plus propre, mais j'ai fait la pole."

"Monaco, c'est le seul endroit où j'y suis parvenu auparavant. C'était super serré avec Max. Bravo à l'équipe, c'est le doublé. Je ne sais pas depuis quand on ne l'avait pas fait !" Ce doublé est en effet le premier en qualifications pour l'écurie autrichienne depuis le Grand Prix des États-Unis 2013.

Et du côté de Red Bull, même si Verstappen représente l'avenir de l'écurie, on salue avec fierté la performance de Ricciardo, par la voix de Christian Horner au micro de Sky Sports : "C'était un dernier tour phénoménal de sa part. C'était parfait dans les deux derniers secteurs, ça venait de nulle part ! Je suis très content pour lui, très content d'avoir les deux voitures en première ligne aussi. Même voiture, même opportunité [pour Verstappen]. Daniel a fait du meilleur travail en Q3, il mérite la pole. Nous n'avons plus qu'à faire du bon travail demain."

Lire aussi :

Au moment d'analyser la situation face à une qualification dominée par ses hommes alors que Mercedes et Ferrari n'ont laissé que des miettes dans l'exercice depuis le début de saison, Horner de conclure : "Cette altitude rapproche les moteurs, par rapport à Mercedes et Ferrari. Nous avons une très bonne voiture, de très bons pilotes. C'était très bien exécuté aujourd'hui, il n'y a plus qu'à transformer l'essai."

partages
commentaires
Hamilton : "Être derrière les Red Bull n'est pas une mauvaise chose"

Article précédent

Hamilton : "Être derrière les Red Bull n'est pas une mauvaise chose"

Article suivant

Vettel : "La quatrième place n'est pas satisfaisante"

Vettel : "La quatrième place n'est pas satisfaisante"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Catégorie Qualifications
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Auteur Fabien Gaillard
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021