Ricciardo raconte son tête-à-queue "à la Vettel"

Daniel Ricciardo est revenu sur sa course du GP du 70e Anniversaire et notamment son tête-à-queue "à la Vettel" qui l'a définitivement envoyé hors des points.

Ricciardo raconte son tête-à-queue "à la Vettel"

Qualifié cinquième, Daniel Ricciardo nourrissait de grandes ambitions pour la course de Silverstone au volant d'une Renault dont il estimait qu'elle avait le rythme pour se battre pour les places d'honneur. Cependant, la décision de passer les pneus mediums lors du second relais de course lui a fait perdre du rythme et l'a fait chuter dans la hiérarchie.

L'Australien était déjà hors des points quand, alors qu'il figurait dans un groupe de voitures, il est parti en tête-à-queue à Village lorsque Carlos Sainz lui a fait l'extérieur. Il a finalement fini l'épreuve à une lointaine 14e position, loin des objectifs initiaux.

Lire aussi :

S'exprimant après la course, Ricciardo a comparé son incident à ceux déjà vus chez Sebastian Vettel ces dernières années, à savoir la perte de contrôle immédiate au moment de la remise des gaz dans une confrontation directe. "En fait, j'ai parlé à Seb dans le carré des médias, et j'ai la sensation que c'est, malheureusement pour lui ces dernières années, un genre de tête-à-queue à la Vettel ["Seb spin" en anglais, ndlr]."

"Quand vous êtes la voiture à l'intérieur, dès que vous appuyez sur l'accélérateur, vous la perdez. Il l'a fait avec moi à Austin en 2017 je crois, ou 2018, et c'est quelque chose que je n'avais pas encore connu. Je voyais Carlos, et on essaie évidemment de le serrer un petit peu mais de ne pas avoir de contact, et puis dès que j'ai ouvert le volant et pris l'accélérateur, je suis parti en tête-à-queue."

"Je pense que lorsque vous êtes si près d'une autre voiture dans cette position, vous perdez une partie de l'appui qui vient normalement de ce côté, qui fait, je suppose, que la voiture reste plus basse, donc j'ai eu une perte d'appui très rapide et cela peut vous surprendre."

"Cela remue le couteau dans la plaie. Je pense qu'à ce moment de la course, nous étions déjà en retrait. Je ne veux pas dire que c'était fini, mais avec ça, je voulais juste me replier un peu et baisser la tête. Ce n'était pas un après-midi amusant, finalement."

"Deux semaines vraiment solides"

La semaine passée, Ricciardo égalait pourtant sur la même piste son meilleur résultat pour Renault avec la quatrième position du GP de Grande-Bretagne. L'Australien veut tout de même retirer le positif de ces deux semaines à Silverstone.

"J'essaie de prendre ces deux semaines comme des semaines vraiment positives. C'est difficile maintenant car la course est encore très fraîche, et nous avions évidemment de bons espoirs pour cet après-midi. Il faut que nous encaissions ce coup-là, mais je pense que nous avons eu deux semaines vraiment solides."

"Aujourd'hui, je ne veux pas tout mettre sur les pneus, mais je pense que nous avons vraiment eu du mal avec ça. Je pense que nous avons souffert vendredi, nous étions la seule équipe à rouler en dur et cela semble nous avoir fait un peu mal aujourd'hui. Il y a quelques points que nous pouvons améliorer, mais dans l'ensemble, je suis convaincu que la voiture est bonne. Mais c'est tellement serré. Une mauvaise course peut nous priver de points, et une bonne course peut nous placer dans le top 5."

partages
commentaires
Horner surpris que personne n'ait tenté la stratégie de Verstappen
Article précédent

Horner surpris que personne n'ait tenté la stratégie de Verstappen

Article suivant

Racing Point "sûr à 99%" que Pérez sera au GP d'Espagne

Racing Point "sûr à 99%" que Pérez sera au GP d'Espagne
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021