Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
21 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
28 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
42 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
77 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
90 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
105 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
112 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
126 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
133 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
147 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
161 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
189 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
196 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
210 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
217 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
231 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
252 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
266 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
280 jours

Ricciardo soulagé par l'ambiance apaisée chez Red Bull

partages
commentaires
Ricciardo soulagé par l'ambiance apaisée chez Red Bull
Par :
1 sept. 2018 à 06:00

L'Australien a reconnu qu'il redoutait les réactions de son équipe après l'annonce de son départ chez Renault, mais l'ambiance dans l'écurie à Spa-Francorchamps l'a rapidement soulagé.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing lors de la parade des pilotes
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, derrière Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, lors de la parade des pilotes
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

Daniel Ricciardo vit ses derniers Grands Prix sous les couleurs de Red Bull Racing, avant de faire ses valises pour rejoindre Renault en 2019. La décision du pilote australien a secoué le marché des transferts au milieu de l'été, provoquant une onde de choc alors que sa prolongation de contrat à Milton Keynes semblait acquise.

La surprise a été renforcée par le fait que Ricciardo a opté pour une écurie qui, pour le moment, affiche un niveau de performance bien loin de celui de Red Bull. Mais les incertitudes liées au bloc Honda qu'utilisera l'écurie autrichienne l'an prochain, ajoutées à la possibilité de devenir le leader d'un projet à long terme avec un constructeur, ont finalement fait pencher la balance en faveur du Losange.

Lire aussi :

En retrouvant ceux qui sont encore les siens, à Spa-Francorchamps la semaine dernière, Ricciardo ne cache pas avoir eu une certaine appréhension. Cette dernière a finalement été très vite effacée par une équipe qui l'a rapidement mis à l'aise en montrant son respect et sa compréhension envers son choix de carrière.

"Je suis franchement heureux de dire qu'il y avait très peu de gêne", admet un Ricciardo soulagé à Monza. "Je veux dire par là que le jeudi, je m'attendais à un certain niveau, que ce soit de la part de l'équipe ou des médias. Mais même en conférence de presse, c'était assez calme, peu de monde a creusé l'histoire et je crois que tout le monde a semblé respectueux et compréhensif."

"J'ai eu la chance de voir Christian [Horner] à l'usine avant le week-end, donc j'ai pu m'adresser à certaines personnes, mais avec les mécaniciens et tout le monde, je crois qu'ils ont tous compris. Le principal pour eux c'est que ce n'était pas personnel, ce n'est pas comme si les mécaniciens m'avaient mis en colère un jour et que je partais, ou quelque chose comme ça."

"Je pense qu'ils ont compris. Beaucoup de monde en Formule 1, que ce soit des pilotes ou des mécaniciens, des ingénieurs, changeront d'endroit et d'équipe à un moment donné. C'était vraiment sans heurt, autant que j'aurais pu l'espérer, et c'était plutôt sympa de voir ça, il y avait du respect, de la maturité, c'était cool."

Pas de place au doute

La décision prise par Ricciardo n'avait rien d'évident, et seul l'avenir démontrera si ce pari était le bon. Mais à aucun moment depuis qu'il a fait son choix définitif l'Australien n'a eu le moindre regret, convaincu qu'il est de saisir la bonne opportunité au bon moment.

"Non", insiste-t-il à la question de savoir si un doute existe dans sa tête. "Et encore une fois, il n'y a rien de personnel. Je suis conscient du fait que pour le moment, tout est plus solide chez Red Bull, mais j'ai certainement fait basculer une partie de mon esprit sur un projet à plus long terme. Franchement, je me sentais bien une fois que j'avais signé, et je sais dans quoi je m'embarque. Je suis conscient de tout ça, j'y réfléchis depuis un moment."

Article suivant
Pronostiquez le GP d'Italie et gagnez une photo signée par Alain Prost !

Article précédent

Pronostiquez le GP d'Italie et gagnez une photo signée par Alain Prost !

Article suivant

Ferrari n'a "pas encore pris de décision" pour Räikkönen

Ferrari n'a "pas encore pris de décision" pour Räikkönen
Charger les commentaires