Ricciardo ménage moins les ingénieurs Renault qu'en 2019

Daniel Riccardo renoué avec une approche plus naturelle pour les essais hivernaux à Barcelone, après avoir évolué davantage dans la retenue lors de son arrivée chez Renault il y a un an.

Ricciardo ménage moins les ingénieurs Renault qu'en 2019

Sur les deux premières journées d'essais à Barcelone, Daniel Ricciardo n'a probablement pas profité du temps de piste idéal, quelques contretemps ayant affecté le programme de Renault. Néanmoins l'Australien a pu parcourir 55 tours hier après-midi et 41 ce matin au volant de la R.S.20. Surtout, pour sa deuxième année au sein de l'écurie française, il se sent plus libre dans son approche et dans la manière de faire remonter les informations auprès des ingénieurs. Le transfuge de Red Bull reconnaît qu'il y a un an, il était parfois sur les freins afin de ne pas trop secouer son nouvel environnement…

Lire aussi :

"Je crois que cette année est beaucoup plus normale", confesse Ricciardo, questionné par Motorsport.com. "L'année dernière, en venant juste de changer d'équipe et en essayant de leur donner autant de retour d'informations que possible mais sans non plus créer de chaos dans leur esprit, j'essayais d'équilibrer les choses ainsi que de construire des relations. Je voulais juste être intelligent dans la manière de relayer l'information, ne pas arriver et être celui qui faisait le plus de bruit dans la pièce. Désormais, cette année, je dirais que c'est comparable aux essais avec Red Bull. L'année dernière était un peu une anomalie. C'est ce qui en ressort."

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.20

En piste, les deux demi-journées ont apporté de la satisfaction au pilote australien, qui s'est dit rassuré par les chronos réalisés bien que la feuille de temps soit quasiment illisible à ce stade des essais. "Je crois que mon second tour hier était en 1'19 ou quelque chose comme ça, donc rapidement en dessous de 1'20", explique-t-il. "Il était question de sa familiariser, de s'adapter à la voiture pour la deuxième année, mais il y avait assurément de bonnes premières impressions. Mais j'imagine que c'est lorsque l'on commence à partir en quête d'une demi-seconde que ça débute vraiment, c'est là que nous verrons de quoi la voiture est capable. Mais les premiers ressentis laissent penser qu'il y a eu des progrès." 

Sans entrer dans les détails, le pilote Renault précise que le temps de piste perdu est en partie lié à la difficulté que provoque le nouveau concept aérodynamique de la R.S.20 dès qu'il s'agit de faire des ajustements : "Changer les choses prend un peu de temps. Il faut atteindre certaines zones de la voiture et il faut que ça se fasse avec précaution."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

partages
commentaires
Hamilton n'est "pas pressé" de prolonger chez Mercedes

Article précédent

Hamilton n'est "pas pressé" de prolonger chez Mercedes

Article suivant

Barcelone, J2 - 1er temps et 1er drapeau rouge pour Räikkönen

Barcelone, J2 - 1er temps et 1er drapeau rouge pour Räikkönen
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021