Russell : Redresser Williams prend plus de temps que prévu

Pour George Russell, le travail de refondation réalisé pour permettre à Williams de remonter la pente a pris plus de temps que prévu mais le taux de progression est "vraiment important".

Russell : Redresser Williams prend plus de temps que prévu

La saison de Williams en 2019 a démarré du très mauvais pied avec le retard accumulé par la conception de la FW42 qui l'a empêché de prendre la piste lors des premiers jours des essais hivernaux. La voiture s'est en plus avérée particulièrement lente et s'est retrouvée loin de la lutte pour le milieu de peloton. Paddy Lowe, directeur technique, a quitté l'écurie, qui a terminé avec un seul point au compteur et la dernière place du classement constructeurs pour la seconde année consécutive.

Williams travaille depuis pour améliorer les processus de développement de ses monoplaces pour l'avenir et Russell explique que cela est allé moins vite que prévu. "L'équipe a procédé à une grande remise à zéro au niveau de la philosophie aéro et nous avons dû prendre ce contrecoup sur le plan de la performance pour reconstruire ces fondations, donc au début de la saison nous n'avons pas été surpris par la position dans laquelle nous nous trouvions", a déclaré le jeune Britannique.

Lire aussi :

"Nous aurions espéré progresser plus rapidement, mais ces fondations ont été plus longues à mettre en place que ce que nous avions anticipé. [Mais] désormais, le taux de progression est vraiment important. Nous pouvons vraiment le voir en soufflerie avec le niveau d'appui que nous avions au début de l'année [2019], celui que nous avions [en fin de saison] et celui que nous estimons pour le début de la saison à venir. La seule chose que nous ne savons pas, c'est à quel point les autres vont progresser. Je peux vous dire que si personne d'autre ne progresse, nous serons bel et bien dans la lutte."

Même si la refondation a pris plus de temps que ce qui était attendu, Russell assure toutefois que les progrès effectués sur la FW42 était bien réels et que si un tel développement avait été en place dès le début de saison, elle aurait été capable de se battre régulièrement pour les points. "Tout le monde a progressé, mais nous croyons que nous allons progresser à un taux bien plus important l'année prochaine que cette année. C'est une grande raison d'être positif. Si nous [avions] démarré [2019] avec cette voiture, nous aurions été dans la lutte dès le début de saison parce que nous avons trouvé du temps avec la voiture. Mais tous les autres [ont également progressé, donc] de l'extérieur on dirait que nous n'avons pas progressé tant que ça, alors que nous l'avons fait au même rythme que tout le monde." 

Concernant les objectifs de Williams pour 2020 et les nouvelles règles 2021, Russell explique vouloir "voir les progrès", avant d'ajouter : "Je veux voir les progrès de moi-même, et je veux voir les progrès de la voiture. Je crois que l'an prochain, nous serons plus forts. En abordant 2021, avec toutes ces fondations qui seront posées, nous devrions définitivement être en place."

partages
commentaires
Sergio Pérez, l'homme aux huit podiums en F1

Article précédent

Sergio Pérez, l'homme aux huit podiums en F1

Article suivant

Ces pilotes qui n'ont gagné qu'une seule course en F1

Ces pilotes qui n'ont gagné qu'une seule course en F1
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021