Russell veut rouler dans une monoplace avant la reprise

Que ce soit dans une F1, une F2 ou une F3, George Russell aimerait retrouver les sensations d'une monoplace avant de disputer le premier Grand Prix de la saison.

Russell veut rouler dans une monoplace avant la reprise

Après un début de saison ajourné en raison de la pandémie de COVID-19, la perspective d'une ouverture du championnat début juillet en Autriche se précise. D'ici là, les pilotes auront observé une pause forcée d'une durée inhabituelle, puisqu'ils n'ont pas pris le volant d'une F1 depuis les tests hivernaux à Barcelone, fin février. Le confinement puis l'attente ont amené de nombreux pilotes à passer du temps sur leurs simulateurs maison en participant à des courses virtuelles ainsi qu'à travailler leur physique, mais George Russell a l'espoir de remonter dans une monoplace pour quelques essais avant le rendez-vous encore officieux du Red Bull Ring.

"C'est quelque chose que je vais vraiment essayer de faire", confie le pilote britannique au micro de Sky Sports. "Je pense qu'en réalité, le karting sera la première occasion que j'aurai. Dès que je le pourrai, je ferai du karting. Mais à terme, je veux essayer de monter dans une Formule 1 avant que nous recommencions à courir. Que ce soit une Williams ou une Mercedes, juste pour accumuler quelques tours, il faut attendre et voir. Ce pourrait même être dans une Formule 3 ou une Formule 2. Tout ce qui a quatre roues et qui peut tourner sur un circuit, je crois que ce sera mieux que rien." 

Lire aussi :

La réglementation empêche toutefois les équipes de faire des essais, à moins d'utiliser des modèles de la saison 2018 ou antérieurs. Par ailleurs, dans un contexte de crise et de réduction des coûts, les opportunités devraient s'avérer très réduites, même si la solution d'un court tournage promotionnel limité à 100 km peut toujours exister. Ces derniers jours, certains pilotes ont pu s'offrir une bouffée d'oxygène en reprenant le volant d'un karting en fonction des circonstances propres à leur lieu de résidence. C'est ce qu'ont notamment fait Pierre Gasly et Kevin Magnussen.

"Contrairement à d'autres sports, on ne peut pas avoir un circuit et une Formule 1 dans son jardin", s'amuse à rappeler George Russell. "Ce n'est pas comme un footballeur qui peut aller taper dans un ballon et s'entraîner. C'est très difficile. Je fais tout ce que je peux pour m'entraîner au niveau cardio, avec de la course à pied ou du cyclisme. Il y a aussi le travail mental. J'ai récemment investi dans un simulateur de meilleure qualité et je commence à ne plus seulement le faire pour m'amuser mais pour m'entraîner. C'est ce que j'ai de plus proche de la réalité et je dois rester affuté, être prêt pour lorsque nous reprendrons."

partages
commentaires
Les nouvelles règles pourraient changer la donne en F1

Article précédent

Les nouvelles règles pourraient changer la donne en F1

Article suivant

Massa : Ferrari n'a "jamais eu l'équipe pour gagner" depuis 2008

Massa : Ferrari n'a "jamais eu l'équipe pour gagner" depuis 2008
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Formule 1
22 juin 2021
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021