Actualités
Formule 1 GP d'Azerbaïdjan

Sainz s'est "sacrifié" pour Kvyat au départ

Le Grand Prix d'Azerbaïdjan a mal commencé pour la Scuderia Toro Rosso, avec un incident qui aurait bien pu mettre les deux STR12 au tapis à Bakou.

Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Fernando Alonso, McLaren MCL32, Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12, alors que Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32 percute un débris

Daniil Kvyat a tiré tout droit au premier virage avant de revenir sur la piste sous le nez de son coéquipier Carlos Sainz ; ce dernier est parti en tête-à-queue en essayant d'éviter l'obstacle bleu et rouge qui venait d'apparaître sous ses yeux. Il s'est ainsi retrouvé dernier.

Sainz a expliqué que Kvyat était responsable de sa mésaventure, tout en refusant de le lui reprocher, puisqu'il aurait sûrement agi de la même manière à sa place.

"J'aurais probablement fait pareil", confirme l'Espagnol. "Je serais revenu en piste sans être trop préoccupé, parce que c'est le départ de la course. Mais il fallait choisir entre tourner et partir en tête-à-queue, ou provoquer notre abandon à tous les deux à cause de la différence de vitesse. C'est dommage, mais ces choses-là arrivent au départ, et il faut parfois se sacrifier."

Kvyat, en revanche, est convaincu de n'être aucunement responsable du tête-à-queue de son coéquipier, en l'absence de contact.

"J'ai vu quelque chose dans mes rétroviseurs, mais j'imagine que ça n'a rien à voir avec moi", estime le Russe. "Des pneus froids, peut-être."

"Non, les pneus étaient en température", renchérit Sainz. "J'ai juste été un peu surpris quand il est revenu, et j'ai dû donner un gros coup de volant pour l'éviter, ce qui m'a fait partir en tête-à-queue. C'était un incident de course pour moi. Je ne vais pas rejeter la faute sur lui, car j'aurais sûrement fait de même."

"Quand on est dans la voiture derrière, il faut décider en quelques millièmes de seconde de continuer à fond et de peut-être s'accrocher avec son coéquipier, ou de tourner le volant et de s'envoyer en tête-à-queue."

Top 8 pour Sainz

La course de Carlos Sainz n'a donc pas débuté sous les meilleurs auspices, mais l'Ibère a réalisé une remontée solide jusqu'à la huitième place, profitant des incidents qui se sont déroulés à l'avant du peloton.

S'attendait-il à un tel résultat ? "Non, vraiment pas, surtout vu que notre rythme n'était pas si bon ce week-end", répond-il. "Je pensais qu'il allait être difficile de remonter, mais j'ai commencé à me sentir très bien avec la voiture. Nous sommes parvenus à dépasser des gens et nous nous sommes retrouvés huitièmes soudainement."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent L'accrochage Pérez/Ocon, "inacceptable" pour Force India
Article suivant Boullier n'est pas enthousiasmé par les points de McLaren

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France