Souvenez-vous !
Dossier

Souvenez-vous !

Quand Schumacher dépassait Senna et tenait Alonso en respect

Après être parti en pole position pour la 66e fois de sa carrière, dépassant alors le record d'Ayrton Senna, Michael Schumacher prenait sa revanche sur Fernando Alonso lors du GP de Saint-Marin 2006.

Quand Schumacher dépassait Senna et tenait Alonso en respect

La veille, en signant le meilleur temps des qualifications, Michael Schumacher (Ferrari), qui avait égalé les 65 poles d'Ayrton Senna lors de la manche d'ouverture à Bahreïn, s'assurait la 66e pole position de sa carrière à Imola, dépassant ainsi le Brésilien dans ce domaine et lui prenant un record qui tenait depuis le funeste Grand Prix de Saint-Marin 1994. L'Allemand en fit bon usage en conservant les commandes à l'envol, lors d'un départ marqué par les tonneaux de Christijan Albers (Midland), touché par Yuji Ide (Super Aguri), dans le virage Villeneuve.

Lire aussi :

Mais peut-être plus que le fait de s'être emparé du record de poles, qu'il portera finalement à 68 avant sa première retraite, c'est la revanche prise sur Fernando Alonso (Renault) qui restera dans les mémoires. Un an auparavant, quasiment jour pour jour, sur le même circuit, l'Espagnol offrait une résistance de tous les diables à un Allemand sur ses talons lors d'une fin de course haletante. Le scénario de l'édition 2006 est quasiment le même mais en inversant les protagonistes : comme le pilote Renault en 2005, le Baron Rouge ne laissera aucune porte ouverte à son rival et finira par s'imposer pour deux secondes, Alonso renonçant après s'être fait une frayeur à quelques encablures de l'arrivée.

Ce premier succès de la saison lancera réellement la campagne de Schumacher et de Ferrari qui lutteront jusqu'au bout face à Alonso et Renault. À la veille du GP du Japon, avant-dernière épreuve de l'année, les deux hommes se retrouveront à égalité parfaite et Schumacher en passe de prendre les commandes de ce qui avait été annoncé comme sa toute dernière saison, avant qu'un problème moteur n'offre le succès à Alonso, qui conclura la saison sur son second titre mondial au Brésil.

Utilisez les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

Départ du tour de formation
Départ du tour de formation
1/20

Photo de: Ferrari Media Center

La grille attend le départ
La grille attend le départ
2/20

Photo de: Ferrari Media Center

Départ: Michael Schumacher prend la tête
Départ: Michael Schumacher prend la tête
3/20

Photo de: Ferrari Media Center

Michael Schumacher
Michael Schumacher
4/20

Photo de: Ferrari Media Center

Nico Rosberg
Nico Rosberg
5/20

Photo de: Williams F1

Nick Heidfeld
Nick Heidfeld
6/20

Photo de: BMW AG

Vitantonio Liuzzi, Christian Klien et Scott Speed
Vitantonio Liuzzi, Christian Klien et Scott Speed
7/20

Photo de: Red Bull GmbH and GEPA pictures GmbH

Michael Schumacher, Ferrari, Fernando Alonso, Renault
Michael Schumacher, Ferrari, Fernando Alonso, Renault
8/20

Photo de: Michael Cooper / Motorsport Images

Kimi Räikkönen
Kimi Räikkönen
9/20

Photo de: McLaren

Tiago Monteiro
Tiago Monteiro
10/20

Photo de: Midland F1 Racing

Michael Schumacher
Michael Schumacher
11/20

Photo de: Ferrari Media Center

Michael Schumacher et Fernando Alonso en lutte
Michael Schumacher et Fernando Alonso en lutte
12/20

Photo de: LAT Images

Le vainqueur Michael Schumacher avec Fernando Alonso
Le vainqueur Michael Schumacher avec Fernando Alonso
13/20

Photo de: Ferrari Media Center

Podium: race winner Michael Schumacher with Fernando Alonso and Juan Pablo Montoya
Podium: race winner Michael Schumacher with Fernando Alonso and Juan Pablo Montoya
14/20

Photo de: Ferrari Media Center

Podium : Fernando Alonso sabre le champagne
Podium : Fernando Alonso sabre le champagne
15/20

Photo de: LAT Images

Podium: le vainqueur de la course Michael Schumacher avec Fernando Alonso, Jean Todt et Juan Pablo Montoya
Podium: le vainqueur de la course Michael Schumacher avec Fernando Alonso, Jean Todt et Juan Pablo Montoya
16/20

Photo de: LAT Images

Podium: le vainqueur de la course Michael Schumacher avec Fernando Alonso, Jean Todt et Juan Pablo Montoya
Podium: le vainqueur de la course Michael Schumacher avec Fernando Alonso, Jean Todt et Juan Pablo Montoya
17/20

Photo de: Ferrari Media Center

Podium: le vainqueur de course Michael Schumacher avec Jean Todt
Podium: le vainqueur de course Michael Schumacher avec Jean Todt
18/20

Photo de: Ferrari Media Center

Le vainqueur de la course Michael Schumacher avec Luca di Montezemelo et Jean Todt
Le vainqueur de la course Michael Schumacher avec Luca di Montezemelo et Jean Todt
19/20

Photo de: Ferrari Media Center

Le vainqueur de la course Michael Schumacher avec son équipe
Le vainqueur de la course Michael Schumacher avec son équipe
20/20

Photo de: Ferrari Media Center

Voir aussi :

partages
commentaires
Face à la crise, la F1 paie certaines équipes en avance
Article précédent

Face à la crise, la F1 paie certaines équipes en avance

Article suivant

McLaren répond à Ferrari : les arguments "ne tiennent pas"

McLaren répond à Ferrari : les arguments "ne tiennent pas"
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021